Search
mercredi 24 juil 2019
  • :
  • :

AAPPMA : le CA lance un appel urgent en vue des élections de 2020 Ne pas tomber dans le service minimum

image_pdfimage_print

AAPPMA AG gerardmer (1)

Les assises annuelles de l’AAPPMA de la vallée des Lacs ont récemment eu lieu du côté de l’hôtel de Ville de Gérardmer où le président Philippe Muller a tenu à lancer un appel pressant pour que des bonnes volontés se déclarent afin de reprendre le flambeau de l’équipe en place.

En effet, comme l’a rappelé l’actuel président, les 12 membres du C.A actuel ont été réélus en 2016 pour un mandat de 5 ans qui se terminera donc en 2020. Leur moyenne d’âge est de 65 ans et ils auront effectué au moins 2 mandats de 5 ans, et pour certains, 4 voir 5 mandats ! La plupart d’entre eux envisagent de « passer la main » et il était important que les nombreux adhérents présents à l’assemblée générale en soient informés. Il reste donc un peu moins de 2 ans pour « qu’émergent des bonnes volontés » motivées pour reprendre les rênes de la structure qui aura grand besoin de sang neuf .

AAPPMA AG gerardmer (2)« Étant membres actifs d’une Association Agréée pour la Pêche et la Préservation et la Préservation du patrimoine Aquatique, vous êtes tous conscients que les enjeux auxquels nous avons à faire face exigent davantage de notre part que simplement aller à la pêche ! » précisera Philippe Muller. Les conséquences à terme du manque de bénévoles  seraient considérables et signifieraient la réduction voir la disparition des travaux d’entretien des rigoles frayères, de l’activité à l’écloserie, de l’alevinage etc… Bref, un service minimum qui ne serait bénéfique ni pour les pêcheurs ni pour les sites qu’ils fréquentent… Il fallait donc lancer cet appel pressant, c’est chose faite, alors à bon entendeur et qu’on se le dise !

Autre point important évoqué lors de cette assemblée générale, une étude préalable à la mise en œuvre d’un programme de restauration des milieux aquatiques et du ruisseau du Phény a été engagée par la commune de Gérardmer. Elle est réalisée par la Fédération de Pêche des Vosges avec le soutien de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse (AERM). L’objectif de cette démarche de restauration est de développer un programme d’actions pour maintenir le bon été écologique et/où corriger les altérations identifiées dans les asses d’eau concernées. Le secteur d’étude comprend tout le bassin versant du Phény et son réseau hydrographique. Un diagnostic a été établi et des actions proposées afin d’améliorer le milieu qui a été lourdement impacté par la main de l’homme, notamment en matière de continuité écologique et sédimentaire.

Des perspectives d’intervention se sont dégagées avec notamment l’aménagement des ouvrages, la gestion de l’impact de la station de pompage et la renaturation du cours d’eau sur la partie aval… Pour conclure sur le sujet, le président a tenu à rappeler l’importance du partenariat engagé depuis plusieurs années entre la Commune de Gérardmer et l’AAPPMA. « L’engagement de la Commune, en prenant l’initiative de la réflexion sur certains projets, en se portant maître d’ouvrage, et en contribuant financièrement à leur réalisation témoigne de l’importance qu’elle accorde à la question fondamentale de la gestion globale des ressources en eau. Je remercie également la FDAAPPMA et l’AERM pour leur indispensable soutien technique et financier » conclura Philippe Muller sur le sujet.

Enfin, pour conclure, rappelons les différents dépositaires en matière de vente de permis de pêche si certains veulent s’y mettre : L ‘Office du Tourisme de Gérardmer, le Bureau d’Informations Touristiques de Xonrupt ; la jardinerie Point vert de Gérardmer, le camping La Chaumière de Xonrupt et le tabac-presse L’Atelier à Gérardmer, rue Charles de Gaulle.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.