Search
jeudi 21 mar 2019
  • :
  • :

Communiqué de la préfecture – bilan sur la manifestation d’Épinal 1 600 manifestants, 7 blessés dont 1 policier et 7 personnes placées en garde à vue

image_pdfimage_print

La manifestation régionale des gilets jaunes, annoncée sur les réseaux sociaux et non déclarée en Préfecture, s’est déroulée ce samedi 23 février 2019 à Épinal à partir de 13h00 jusque 19h15. Elle a rassemblé 1 600 personnes au plus fort du rassemblement.

Après une déambulation en ville, sécurisée par les effectifs de la direction départementale de la sécurité publique des Vosges renforcée par des effectifs des départements de la zone de défense et par ceux des unités de force mobile placés sous mon autorité, différents groupes d’individus ont multiplié les provocations envers les forces de l’ordre à partir de 15h30, dans le but délibéré de susciter des affrontements et de déclencher des violences urbaines.

Ce phénomène de provocation avait été anticipé et un dispositif préventif de la gendarmerie nationale visant à contrôler les véhicules accédant à Épinal a permis de saisir un certain nombre d’objets qui devaient sans aucun doute être employés pour porter atteinte à l’intégrité physique des forces de l’ordre (armes, armes par destination, fumigènes, explosifs, et matériel de protection contre les gaz lacrymogènes). Par ailleurs, la Ville d’Épinal avait fait, en lien avec les forces de police, retirer tous les objets et matériels de chantier pouvant servir de projectiles ou combustible. Enfin, un dispositif de sécurité adapté à la menace avait été mis en place.

Ces mesures préventives et le fort déploiement de policiers et gendarmes n’ont pas empêché quelque 350 individus hostiles de chercher à prendre à partie les forces de police, en dépit de la manœuvre constante de ces dernières pour éviter le plus possible tout heurt.

Dans ces circonstances, des dégradations ont été commises contre le mobilier urbain, des pavés ont été arrachés et une dizaine d’individus ont ciblé la préfecture, quelques bris de verre et l’endommagement de la grille de sécurité de son entrée principale. La préfecture sera fermée au public lundi matin, le temps de la réparation des dégradations subies.

Un blessé léger parmi les forces de police est à déplorer.

Compte tenu de la violence dont ont fait preuve certains manifestants et de leur intention résolue de nuire, il est à noter une absence de blessés graves, un très faible nombre de blessés légers (6 manifestants et un policier), et l’absence d’atteintes importantes aux biens.

Ces faits que le Préfet des Vosges tient à condamner avec la plus grande fermeté font l’objet d’enquêtes engagées systématiquement contre leurs auteurs sous l’autorité du Procureur de la République. 7 personnes ont déjà été appréhendées, et placées en garde à vue.

Le préfet tient à nouveau à saluer l’engagement des personnels des forces de l’ordre et des services de secours mobilisés tout au long de la journée pour assurer au mieux la sécurité des biens et des personnes, face à des individus déterminés à leur porter atteinte et commettre des dégradations.

Le Président de la République par la voix de son Directeur de cabinet a contacté le Préfet des Vosges pour exprimer toute sa sympathie envers les forces de l’ordre et les services de l’État mobilisés pour cette manifestation et condamner très fermement les violences qui ont été perpétrées.




5 réactions sur “Communiqué de la préfecture – bilan sur la manifestation d’Épinal

  1. Fanfan

    Il faut réagir et vite et éliminer ces gens qui ne pensent qu’à eux et qui doivent être identifiés rapidement et aussi rapidement punis sans aucune indulgence. La France en a assez de ces pourris qui minent l’avenir, n’ont aucune excuse , veulent simplement détruite, piller, casser et prendre à ceux qui travaillent le fruit de leur travail pour avoir de l’argent non mérité. Assez! Assez! Aux armes, citoyens !

    répondre
  2. BM

    il ne faut pas tout mélanger, les braves gens qui veulent défendre leur mode de vie, leur pouvoir d’achat et ceux qui sont là pour justement faire croire que se sont des irrespectueux, irréfléchis, des casseurs et tout et tout!!!!!!!!!!!. Notre FRANCE est magnifique,pourquoi en faire un pays révolté. profitons de toutes les choses que nous avons et nous en avons….. respect.

    répondre
  3. Aide de toi le ciel t'aidera.

    Nous sommes arrivés au bout d’un système et la boite à rustines est vide.

    Ceux qui n’ont rien ou pas grand chose veulent légitimement plus,et ceux qui ont à peine plus n’acceptent plus de donner davantage.

    Nappez l’ensemble de privilèges éhontés que s’octroient certaines castes,vous y ajouter un système politique autiste ,éculé, non représentatif , rejeté par une majorité de citoyens, et vous obtenez un chimili qui ne satisfait pas grand monde.

    Cela dit, le plus mal loti des GJ français beneficie d’avantages sociaux et d’un confort supérieur à 90 % de la population mondiale.

    répondre
  4. Rosseille

    Dans quelque temps quand les esprits auront retrouvés leur calme, enfin on espère, il faudra bien un jour atterrir, ces braves Boulets Jaunes déguisés tous les samedi en Play-mobiles de chantier vont se rendre compte que certains petits commerces de ville auront disparus et vont trouver ça étonnant, mais ils diront que c’est pas leur faute et que leur manifestations, c’était pour la bonne cause, Je ne savais pas que la connerie et le vandalisme en faisait partie. On en apprend tous les jours.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.