Search
lundi 25 mar 2019
  • :
  • :

La LDH dit « non ! » au racisme et à l’antisémitisme Non à l'instrumentalisation et à la récupération

image_pdfimage_print

Ce mardi soir, la section locale de la Ligue des Droits de l’Homme avait convié les citoyens du secteur de la Perle des Vosges à un rassemblement sur le parvis des Droits de l’Homme pour protester contre les récents actes racistes et antisémites.

Parmi ces actes, on évoquait ainsi sur le bien-nommé parvis les tags antisémites du 9 février, la dégradation de la tombe de Simone Veil ou encore les récentes insultes à l’encontre d’Alain Finkielkraut. La LDH se veut donc solidaire dans cette lutte au niveau national, et insiste sur la nécessité d’être vigilent « à double titre » : « Il faut veiller à ce que ces actes ne soient pas instrumentalisés et/ou récupérés » précisaient les responsables de la section locale lors du rassemblement qui a eu lieu en présence de nombreux élus de tous bords et de représentants du Comité Antiracistes de Gérardmer.

« Il ne faut pas laisser faire les profanateurs, ne pas laisser passer les injures » ont poursuivi les membres de la LDH. « Non à la honte » pouvait-on entendre dans la foule. Laurence Goujard a également ajouté qu’il fallait bien faire la distinction entre l’antisémitisme et l’antisioniste, à savoir les agissements d’Israël en Palestine, ajoutant que le combat contre les fondamentalistes religieux de tout bord était une priorité. Un combat, des combats, qui sont donc loin d’être finis, et pour cause…

Il est en effet intéressant de se plonger dans l’appel de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) (http://ujfp.org/spip.php?article6932), comme le suggérait Florence Riqueur et le Comité  Antiraciste. Si l’UJFP condamne « fermement les actes antisémites, qui surgissent dans un contexte social et politique particuliers » elle dénonce « l’instrumentalisation des actes racistes et antisémites contre les Gilets Jaunes » et n’accepte pas « la manipulation dégradante de la lutte antiraciste par tous ceux qui, le plus souvent, ont favorisé le racisme. » : « Nous luttons contre le racisme sous toutes ses formes, nous n’oublions pas non plus tous les actes racistes et toutes les violences policières islamophobes, négrophobes, rromophobes, visant les asiatiques, les personnes LGBT. Ce que disent les chiffres depuis des années tient en une phrase : le racisme avance en France et en Europe. Nous ne manifesterons pas ni ne participerons à la grand-messe organisée par les forces et partis politiques, ceux qui se disent progressistes avec ceux qui s’inscrivent contre le mouvement social, et qui affirment ensemble : « le racisme, ce n’est pas la France. » Cet « antiracisme », vidé de sens social et politique, est celui des pompiers pyromanes. L’antiracisme que nous revendiquons reconnaît la responsabilité politique du gouvernement français et des forces politiques alliées qui défileront avec lui. Manifester contre le racisme avec ceux qui, LREM en tête, en sont responsables et l’instrumentalisent relève pour nous de la contradiction et de la faute politique. Nous affirmons que cela ne peut être que contre-productif… » A travers ses manifestations un peu partout en France, il y a donc un autre appel : attention aux mélanges des genres et aux porte-étendards véreux…




9 réactions sur “La LDH dit « non ! » au racisme et à l’antisémitisme

  1. Incroyable

    Incroyable démonstration d’intolérance. Cupbabilisation de la REM, déculpabilisation des gilets jaunes et vous vous prétendez des droits de l’homme ou de la lutte contre le racisme. Et dire que j’ai souhaité assister à votre rassemblement…bien m’en a pris de ne pas le faire. Avec votre mentalité d’ultra gauche, car il s’agit de cela, on touche au problème de fond de notre société. Intolérance et violence… C’est triste de diviser les populations sous couvert de lutter contre la xénophobie alors que la société a besoin d’apaisement. Vous ne changerez donc jamais

    répondre
    1. Perrin

      Merci pour ce commentaire très pertinent équilibrant les remarques de l article vindicatif de la ldh. Et dire que le titre suggère une manif contre la récupération! Quelle tristesse !

      répondre
      1. Pompier pyromane.

        Sachant qu’en plus le combat permanent de l’ultra gauche française contre l’état d’Israël et l’un des vecteurs qui attise le feu antisémite.

        répondre
  2. mimi

    Qui récupère et instrumentalise ce rassemblement National, si ce n’est à Gérardmer l’extrême gauche sous couvert de « Ligue des Droits de l’Homme »
    l’Antisémitisme ne date pas de M.Macron, vous êtes pitoyable ! ! !
    Votre dernière phrase « attention aux mélanges des genres et aux porte-étendards véreux » vous va très bien !

    répondre
  3. Mangin

    En tout les cas on voit bien la grande motivation pour la cause , par le nombre de personnes qui étaient présentes !!
    Et peu de représentants de la  » mixité  » pourtant il y a ce qu’il faut à Gérardmer .

    répondre
    1. camille

      « y a ce qu’il faut à Gérardmer ».. : vous en avez d’autres comme çà ? Voilà l’exemple type de propos bien pensants, qui puent le racisme et l’antisémitisme..

      répondre
      1. Mangin

        l’antisémitisme !! mais jamais de la vie !! vous avez déjà vu beaucoup de Juifs poser des bombes , mitrailler des gens dans des concerts ou sur des marchés de noël ?? et décimer des familles , NON eux ils sont humains , pas comme certaines religions moyenâgeuse , qui couvrent leurs femmes des pieds à la tête et on en passe , mais c’est vrai ce sont de humains donc ils ont le droit de se comporter comme des bêtes !!!!!!

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.