Search
lundi 17 juin 2019
  • :
  • :

Nouveaux statuts, nouveau départ pour Gérardmer Animations Remettre à plat un fonctionnement, gommer les difficultés internes.

image_pdfimage_print

L’association des commerçants gérômois a opéré un changement de statuts afin notamment de pouvoir inscrire encore plus son action dans la durée, de pérenniser des événements et de permettre aux membres du comité d’administration (CA) d’assumer de manière plus forte leur engagement.

AG gérardmer animation fev 2019 (2)Après une période de transition, Gérardmer Animations se tourne résolument vers l’avenir avec ce changement de statuts et en espérant qu’il sera salvateur et permettra de lancer de nouveaux projets d’envergure et de nouvelles évolutions sur les temps forts que sont le marché de Noël et la braderie. Concrètement, cette modification de statuts, adoptée à l’unanimité en préambule des assises annuelles, permet « d’élargir l’objet » de l’association, d’en élargir les prérogatives, de lui octroyer plus de latitude. Elle permet également, et pour se faire, d’élargir le CA avec un nombre de sièges illimités contre 12 auparavant. « 12 sièges, cela nous paraissait trop restrictif, surtout quand l’un des objectifs est d’impliquer un maximum d’adhérents ! » précisait ainsi le président Nicolas Rumeau. Enfin, la durée du mandat au sein du CA passe de 1 à 2 ans, offrant ainsi la possibilité d’envisager des plans d’actions à plus long terme et de développer certaines animations et certains projets de manière plus construite.

Voilà pour le fameux changement de statut auquel il faudra ajouter quelques points essentiels pour envisager un bon fonctionnement de Gérardmer Animations et une gestion saine de l’association. Des points sur lesquels est revenu Nicolas Rumeau dans son rapport moral. Ce dernier a ainsi évoqué l’attitude de certains adhérents à l’encontre des démarches et des administrateurs de la structure, évoquant ainsi les menaces, les injures, la véhémence et les rumeurs qui ont pu circuler. Le président de Gérardmer Animation a aussi rappelé que certains « tiraient personnellement profit de l’association alors que l’objectif de la structure est d’agir pour tous ! (…) Gérardmer Animations n’a jamais refusé d’aide, n’a jamais appliqué de traitements financiers différents en fonction des professionnels qui viennent commercer sur nos événements, et enfin c’est une association gérée par des bénévoles. Nous continuerons d’ailleurs à soutenir de nombreux acteurs comme la station de la Mauselaine, la Société des Fêtes, le festival du Film Fantastique etc. Nous continuerons à les aider, que ce soit d’un point de vue matériel, financier, bénévole, en matière de sponsoring ou en fournissant de la marchandise. »

AG gérardmer animation fev 2019 (1)Et de conclure sur le sujet : « Personne n’a le monopole du soutien, il n’y a pas de leader et il faut rester humble par rapport à notre collaboration. Et, je le répète, c’est l’intérêt général qui primera ! » A bon entendeur… Pour cela, Nicolas Rumeau a indiqué qu’il faudrait entre autre travailler sur la communication, même si c’est un aspect difficile à améliorer à tous les niveaux… Mais il y a des gros chantiers en perspective avec la pérennisation du marché de Noël et le développement de la grande braderie annuelle. Braderie qui a permis un bénéfice d’environ 4 400 € l’an dernier et qui projette de s’associer avec la confrérie de la Tautche de Meugé en 2020. « Gérardmer n’est pas une ville de foire, mais on peut faire mieux, mais pas tout seul » précisera Fabrice Noël, responsable de la commission en charge de l’événement. En attendant, rendez-vous le 23 juin 2019 pour la prochaine édition ! Quant au marché de Noël, le dernier en date a permis de dégager un bénéfice d’environ 26 000 €, dont 22 500 affectés en prévision du paiement des nouveaux chalets. Gros points positifs : la maison du Père Noël littéralement prise d’assaut, et le fait de gérer sa propre buvette  aura été salvateur : pour résumer, un peu plus de 50% des bénéfices proviennent « du vin chaud »… L’idée sera d’étoffer le marché et pour cela de se rapprocher par exemple des Artisans de la Vallée des Lacs.

Pour ce qui est des marchés du Skieur et celui du Festival du Film Fantastique, les idées ne manquent pas, notamment en matière d’ambiance, de décoration et d’animation(s). Le maire Stessy Speissmann attendra les propositions de Gérardmer Animations sur ces nombreux points. Le premier magistrat a rappelé que la Ville continuera d’être à l’écoute des commerçants et de soutenir leurs initiatives qui sont bénéfiques pour le tourisme, l’attractivité et le rayonnement de la Perle des Vosges. Encore une fois, le dialogue et la communication de manière générale seront essentiels pour pouvoir faire avancer les dossiers.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.