Search
mardi 21 mai 2019
  • :
  • :

Coupe de France de télémark en perle des Vosges !

image_pdfimage_print

 

Près de 80 coureurs, meilleurs français et meilleurs mondiaux avaient rendez-vous ce week-end sur le stade de slalom de Gérardmer, pour disputer une manche de la Coupe de France télémark !

C’est l’une des plus anciennes techniques de ski, inventée en 1868 par un menuisier en Norvège et elle revient aujourd’hui en force ! Cette discipline est un ensemble de techniques de ski nordique adapté au ski de descente, avec le talon libre. Le virage télémark, très esthétique, s’effectue avec un fléchissement de la jambe intérieure.

Le club de Gérardmer Ski Alpin, sous l’impulsion d’Olivier DUVIC, passionné de télémark, a relevé le défi en organisant une étape de la Coupe de France ! Trois courses étaient au programme ce week-end, une seule a pu se dérouler, en raison des mauvaises conditions météorologiques. Mais le déplacement en valait la chandelle, les télémarkeurs ont eu le plaisir de s’entraîner sur le stade, dûment préparé pour l’occasion (merci à la Station !) dès vendredi et la course fut belle à skier et à regarder samedi : un slalom géant, suivi d’un saut, puis d’un loom (virage relevé à 360°) pour terminer par un parcours nordique.

De 8 à 40 ans, venus de tous les massifs français, mais aussi de Suisse, d’Allemagne, d’Angleterre, de Slovénie et même de Russie, les compétiteurs, aux techniques bien marquées selon leur région, se sont démarqués sur le parcours, dans des progressions particulièrement harmonieuses. Et malgré les conditions, ils ont été surpris de la qualité de la neige…

La jeune Argeline TAN-BOUQUET, 24 ans, licenciée à Morillon, membre du Samoëns Team Telemark, championne du monde en 2015, est ravie de son passage dans les Vosges : « C’était une super course et j’ai été étonnée des bonnes conditions de neige ! La neige était dure, c’était très bon à skier. Pour une première Coupe de France organisée à Gérardmer, bravo au travail effectué en amont ! C’était vraiment pro ! ». Elle souligne que l’organisation de manière générale était « top », notamment avec une tente au départ et que les coureurs ont particulièrement apprécié l’affichage chrono numérique, qu’ils ne rencontrent habituellement pas sur les autres courses. « J’ai une belle impression et je serai contente de revenir l’année prochaine ». Elle a remporté la course en se classant première au scratch filles ! Mêmes remarques pour Julie BOURBON, jeune U18, première également dans sa catégorie et qui s’est classée 3ème au scratch général filles, elle est championne du monde junior sprint : « La piste a été très bien travaillée, c’est une jolie piste et la neige a été bien traitée. L’organisation était très bonne. J’ai trouvé le saut encore mieux travaillé qu’habituellement ». Et bien qu’ils soient des athlètes, ils savent également mener leurs études en parallèle, Théo SILLON, (classé 2ème dans sa catégorie sur cette course, derrière Noé CLAYE), champion du monde junior sprint, a lui-aussi fortement apprécié cette course, avec l’envie de revenir l’année prochaine, ce jeune alsacien, étudiant en 3ème année à la faculté dentaire de Strasbourg, allie avec brio études et entraînements : « Ce n’est pas évident, il faut vraiment être très organisé, lors de la première année de médecine, je n’ai pas pu continuer l’entraînement, je l’ai repris ensuite ». Une tête bien pleine dans un corps bien fait, et surtout la passion d’un sport aussi artistique qu’exigeant !

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine sur le stade de slalom pour une étape du Télémark Tour et Troll Tour !

 

Caroline Cominotti pour l’ASG Ski Alpin




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.