Search
lundi 20 mai 2019
  • :
  • :

La main tendue du Lions Club vers le Burkina

image_pdfimage_print

Pour la neuvième année consécutive les membres du Lions Club de Gérardmer Bruyères, accueillaient les représentants de l’association d’aide au village de Yaongo (ADVY) Bénédicte et Hado YOUMA THIEBAUTGEORGES.

Pour cette conférence, Monsieur Pierre CAMATTE (ancien otage au Mali) avait accepté de participer à cette soirée afin de parler de l’artémisia, une plante aux vertus curatives dans le traitement du paludisme. Hado est rentré du Burkina Faso la semaine passée, il a participé à l’inauguration d’un château d’eau avec les autorités de la région, c’est l’aboutissement du projet 2018 pour l’adduction d’eau potable au village de Yaongo. Le système fonctionne par abonnement en distribution individuelle ou collective. Déjà 40 abonnés sont équipés d’un robinet devant la maison, les autres peuvent bénéficier de l’eau via 4 bornes-fontaines réparties dans le village, chacune équipée de 3 robinets. Les tarifs sont à la portée des habitants, cela permettra d’entretenir le système. Le projet 2019 est déjà en marche, il s’agit de l’irrigation d’une zone de maraîchage depuis un barrage proche du village. Comme pour tous les travaux engagés depuis la création de l’association, les habitants y participent physiquement et les gros travaux sont confiés à des entreprises locales. La formation des habitants tient aussi une place importante dans la réalisation de tous les projets.
ADVY fête cette année ses 10 ans ! Ce fut l’occasion d’évoquer tout ce qui a été apporté au village de Yaongo au cours de cette période. L’action d’ADVY a débuté en 2009 avec la rénovation de l’école primaire et la construction de locaux en dur avec ensuite la plantation de 600 arbres dans la cour de l’école afin de créer de l’ombre, la réalisation d’une clôture contre les animaux, la mise en place de pompes sur les puits, la création et l’équipement d’un atelier de tissage avec la formation d’un groupe de femmes, la construction d’un collège qui accueille aujourd’hui 509 élèves dont plus de 50% de filles, l’électrification via des panneaux solaires pour le dispensaire, l’école et le collège, l’adduction d’eau potable au village et actuellement l’irrigation des zones cultivables. Que de chemin parcouru en 10 ans ! Lors de son récent séjour, Hado a rencontré à Ouagadougou une association locale qui propose une aide à la mise en place des cultures bio, afin de ne pas polluer la réserve d’eau toute proche. Ce fut aussi pour lui, l’occasion de parler de l’artémisia. Pierre CAMATTE qui a expérimenté cette culture dans les Vosges pour ensuite l’exporter au Mali, a confirmé les bienfaits de cette plante sur le paludisme. Il en existe de très nombreuses variétés mais deux espèces se révèlent intéressantes contre la malaria « l’afra » et « l’annua » l’intérêt de la première est d’être vivace. La seule présence des buissons autour des maisons éloignerait les moustiques. Le traitement de la malaria à titre curatif est au minimum de 7 jours, ses effets sur les fièvres seraient visibles dès le 2ème jour de la prise d’infusions. Plusieurs formes de traitements seraient préconisés, infusions, décoctions, jus, teintures… Les vertus préventives seraient plus aléatoires. C’est une plante qui a un long historique d’utilisation en médecine chinoise. On la retrouve aussi en médecine ayurvédique avec une indication commune très intéressante : on l’utilisait pour ce qu’on appelait les fièvres intermittentes, caractéristiques de la malaria. Les responsables d’ADVY vont creuser cette piste et tenter l’expérience au village. Le club remet un chèque de 1.000€ à ADVY et ses représentants remercient pour ce soutien renouvelé.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.