Search
vendredi 26 avr 2019
  • :
  • :

Les pesticides au cœur du débat Semaine sans !

image_pdfimage_print

Il est des actions, des causes de société qu’il est parfois difficile de faire admettre par l’ensemble de la société. C’est le cas de l’écologique qui reste pour certains, un lobbying  secondaire,  pour des personnes à la  recherche d’une reconnaissance politique dans un débat flou où se sont installées de multiples idées aujourd’hui parfois controversées : une chatte n’y retrouvait pas ses petits. Et pourtant ! Le 21ème siècle doit être celui du développement durable, de la prise de conscience et de la lutte pour le maintien d’un réel équilibre de l’homme et de la planète. Alors on retrouve sur le terrain de l’écologie Vosgienne des organisations et des hommes comme Jean-Fançois Fleck, représentant de Vosges Nature Environnement ou encore Robert Frayon pour Grardmer Qualité qui avaient invité ce jeudi soir pour un débat d’idée François VEILLERETTE Porte parole de Générations Futures... Mais aussi des « Coquelicots », soit des adhérents au mouvement contre les pesticides venus apporter leur parole mais aussi des centaines de signatures dans le cadre d’une pétition bien sentie. Autant dire qu’avec autant « d’écolos » autour de la table et dans la salle  de l’Espace Lac, il y eu débat. Et forcément il fut question de thèmes récurrents comme la qualité de l’eau, le recyclage des déchets, la pollution atmosphérique autant de sujets qui fâchentmais ce sont bien les pesticides qui furent au centre des discussions dans le cadre d’une semaine qui se dit « sans ». Le dossier en France  semble comme momifié sur fond de   « j’en veux plus, mais  j’en veux encore » et  botté en touche par le gouvernement notamment en ce qui concerne le fameux et redoutable Round-up ou ses dérivés.

Visiblement il reste encore pas mal de boulot pour se faire entendre et surtout afin de sensibiliser le plus grand nombre à la protection de l’environnement. Les débats sont lancés, pour preuve !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.