Search
mardi 22 juin 2021
  • :
  • :

42 ans de fidélité pour le Lions Club de Gérardmer-Bruyères et la recherche sur le cancer

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Comme chaque année le club-service local a reçu un représentant de l’I.C.L. pour une conférence sur les avancées de la recherche. Les élus, la presse, les annonceurs et donateurs et leurs amis étaient conviés à cette soirée.

Comme l’a indiqué le président Jean HABY en accueillant le Professeur Jean Louis MERLIN, Directeur de
la recherche à l’Institut de Cancérologie de Lorraine « Alexis Vautrin » de Nancy Brabois. « la lutte contre
le cancer est inscrite dans les fondamentaux de notre club, elle fait partie de notre ADN, c’est notre oeuvre
majeure depuis 42 ans » Au cours des 22 premières années la collecte de fonds s’est faite au travers de la
récupération du verre perdu, le club avait investi dans des conteneurs et conclu des partenariats avec la
verrerie de Gironcourt pour le recyclage et les communes voisines des 2 villes. Cette ressource s’est
éteinte avec la mise en place de nouveaux processus. La création d’un agenda annuel a pu remplacer
cette ressource grâce aux encarts publicitaires collectés par les membres auprès des entreprises.
Quelques 35 personnes avaient répondu ce soir à l’appel du Lions Club pour suivre la présentation du
Professeur qui a d’abord présenté l’Institut de Cancérologie de Lorraine (ICL). « Membre d’UNICANCER,
c’est un établissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC) qui prend en charge tout patient présentant
une suspicion ou une certitude de cancer. Reconnu d’utilité publique, il ne pratique ni secteur privé, ni
dépassement d’honoraires » L’ICL collecte des dons et legs pour financer ses projets de recherche,
d’innovation ou d’aide aux patients. L’institut est très impliqué dans l’enseignement en cancérologie en
Lorraine, il délivre près de 3000 heures d’enseignements par an. L’ICL est certifié ISO 9001 pour ses
activités de recherche clinique. Le CRC (Centre de Recherche Clinique) est labellisé par la DGOS. L’ICL
participe à un grand nombre d’essais Unicancer. Le CRC met en oeuvre les essais cliniques dont l’ICL est
centre investigateur. Il s’intègre dans la démarche globale du Pôle Régional de Cancérologie (PRC) de
Lorraine, fruit de la collaboration entre l’ICL et le CHRU de Nancy permettant de mettre en synergie les
savoirs et les moyens, en particulier l’utilisation commune de plateaux techniques. Les études de
recherche clinique permettent d’améliorer la prise en charge et le traitement des cancers. Celles-ci peuvent
porter sur de nouveaux médicaments ou associations de médicaments ou de nouvelles façons de les
administrer, de nouvelles techniques de traitement, de diagnostic, de prise en charge ou de prévention.
Plus de 500 patients (tous volontaires) bénéficient annuellement d’une étude de recherche clinique à l’ICL.
Plus de 100 protocoles de recherche clinique sont actuellement ouverts aux inclusions toutes pathologies
confondues. De nombreux professionnels de santé collaborent dans une étude clinique autour du patient :
médecins, infirmières, pharmaciens et assistantes de recherche clinique.
La recherche à l’I.C.L. s’oriente actuellement sur 3 axes :
1. L’imagerie exploratoire : Bilan pré thérapeutique et pré opératoire par fluorescence ou photo
diagnostic.
L’imagerie de fluorescence utilisant des agents photo activables se localisant spécifiquement dans les
tumeurs invisibles à l’oeil nu est une technologie prometteuse. Elle a pour but d’améliorer le diagnostic et
une meilleure prise en charge. La fluorescence permet de guider le geste chirurgical de manière très
ciblée.
2. Diagnostic moléculaire : Biomarqueurs et réponse thérapeutique
Recherche de bio marqueurs pouvant expliquer les toxicités majeures observées dans la population de
patients sur-irradiés à Epinal. Ces résultats servent de base à la proposition de nouvelles approches de
traitements. En radiothérapie, les variations de susceptibilité individuelle à la toxicité aigüe ou tardive,
constituent une piste intéressante pour élaborer des protocoles thérapeutiques personnalisés. Une étude
clinique est en cours de mise en place en pédiatrie.
Biopsie liquide, de nouvelles pistes de marqueurs sont explorées : ADN tumoral circulant, nouvelles
protéines impliquées dans le développement de la tumeur…. L’analyse des formes phosphorylées des
protéines de signalisation permet de fournir des explications mécanistiques en matière de prédiction de
réponse ou de résistance. Une simple prise de sang pourrait remplacer les biopsies classiques.
3. Qualité et satisfaction des soins : nouveaux traitements ou de nouvelles stratégies complexes
Il s’agit d’une étude dont l’ICL est promoteur. Elle est destinée à étudier la technique d’auto-compression
mammaire par la patiente lors des mammographies de dépistage des cancers du sein pour la comparer à
la technique standard de compression par le manipulateur. Les conclusions aboutissent à des résultats
positifs, l’auto compression ne produit pas de résultats inférieurs à la compression standard par opérateur
externe, elle est sans douleur additionnelle et sans modifier la qualité de l’image.
Une seconde étude porte sur un protocole « rapide » lors des IRM afin de réduire la durée des explorations
sans préjudice à la qualité de l’imagerie, le but poursuivi étant dégager des plages horaires qui permettront
de traiter plus de patients en réduisant les délais d’attente..
Pour conclure le professeur MERLIN martèle « la recherche fait partie intégrante de l’activité de l’I.C.L. elle
est extrêmement contrôlée, participer à un essai clinique est bénéfique pour les patients et pour la toute la
communauté médicale, chaque patient doit pouvoir bénéficier des progrès thérapeutiques les plus
récents ».
Après un temps de questions-réponses très apprécié par le public, le Président HABY appelle son trésorier
Eric PETITGENET et son secrétaire Bernard HANS pour la remise officielle du don annuel qui s’élève cette
année à 9.000€. Bernard HANS présente Madame BROUILLER présidente de la Charlemagne de Champ
le Duc, association qui a souhaité joindre un chèque de 300€. C’est ensuite Madame Huguette LECOMTE
artiste peintre à Laval sur Vologne qui met à disposition de la recherche la somme de 500€, fruit de la
vente d’une toile offerte au club l’an passé lors de son exposition au Beau Rivage à Gérardmer. Le
Président HABY précise qu’un donateur anonyme, présent dans la salle a également remis une enveloppe.
« Un très grand merci pour leur confiance et leur générosité à ces 3 donateurs, c’est un signe de
reconnaissance très apprécié par notre club-service, un très grand merci également aux annonceurs qui
soutiennent l’édition de notre agenda, sans eux rien ne serait possible ! » Le professeur Merlin remercie et
salue la remarquable fidélité du Lions Club de Gérardmer-Bruyères depuis tant d’années.
Les invités sont ensuite conviés à partager le pot de l’amitié offert par la cotisation des membres du Lions
Club.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.