Search
samedi 14 déc 2019
  • :
  • :

Le label Accueil Vélo s’installe dans la vallée des Lacs Comme dirait Yves Montand : à bicyclette ...

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Le vice-président du Conseil départemental délégué au Tourisme Benoît Jourdain était présent ce lundi 20 mai 2019 à Xonrupt-Longemer afin de remettre le label Accueil Vélo au maire de la commune Michel Bertrand ainsi qu’aux propriétaires de la chambre d’Hôtes Roches Paitres située aux Xettes, à Gérardmer.

L’occasion pour le vice-président de rappeler que dans les Vosges, ce label qui a une reconnaissance nationale est porté par le Conseil Départemental. A ce jour, le nombre d’établissements labellisés dans le département s’élève à 63, dont une dizaine à proximité de la véloroute L’Echappée Bleue qui traverse le département des Vosges d’Ouest en Est. Il s’agit d’établissements en capacité d’accueillir des cyclistes en leur mettant à disposition de quoi garer, réparer et nettoyer leur deux roues, le tout dans l’esprit de promouvoir la pratique du vélo et les parcours cyclables du secteur.

Le tourisme à vélo, que l’on parle de cyclotourisme ou de sport, représente en effet un enjeu économique important pour le département qui dispose de près de 200km de véloroutes et voies vertes, plus de 3500 km de circuits VTT et une application proposant des boucles cyclosportives et des parcours loisirs (Bike.vosges). Les différentes études menées sur les retombées économiques d’une politique cyclable ambitieuse démontrent que les actions mises en place sont suivies d’effets immédiats et de retombées économiques à court terme. Les itinéraires cyclables sont en plein développement et, vous l’aurez compris, la labellisation fait donc partie d’une politique touristique cyclable plus vaste avec une offre 4 saisons. Les Vosges sont déjà une terre de vélo par le grand nombre de pratiquants qui s’y réunissent et les rencontres sportives d’envergures nationales voire internationales qu’elles accueillent. Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin et proposer des infrastructures dignes de cette réputation et des vacanciers qui affluent pour pédaler dans notre massif.

Car il y a encore beaucoup à faire et les Vosges ne sont sans  doute qu’au début de l’aventure. Comme le précisait Bruno Poizat, directeur de l’OT intercommunal, c’est un département qui reste malgré tout relativement pauvre en itinéraires protégés cyclotourismes. « On est de plus en plus sur le cyclotourisme. Il faut donc structurer l’offre et la promouvoir, travailler en bonne intelligence. Nous allons par exemple mettre en place un partenariat avec Boch afin de déployer des bornes pour le vélo électrique pour rester dans cette idée de slow tourisme, d’éco-tourisme » ajoute Philippe Poirot, responsable du SIVU Tourisme Hautes Vosges et directeur de l’OT de la Bresse. Et c’est parce qu’ils ont senti le vélo arriver à toute vitesse que les élus de Xonrupt-Longemer ont imaginé le réaménagement du camping dans cet esprit en fournissant un local adapté aux deux roues. Idem pour Catherine et Frédéric Kimmlingen qui ont eu la bonne idée d’aménager leur chambre d’hôte (4 chambres) sur les hauteurs de Gérardmer en pensant aux cyclistes. Comme à chaque établissement labellisé, le Département leur a donc offert ainsi qu’au camping xonrupéen un kit de réparation ainsi que les frais d’adhésion au label (200 € pour 3 ans) afin d’être bien identifiés par les adeptes de la petite reine…

 Petites précisions :

Un établissement Accueil Vélo c’est la garantie pour le touriste à vélo de :

  • Se trouver à moins de 5km d’un itinéraire cyclable
  • De disposer d’équipements adaptés : abri à vélos sécurisé, kit de réparation
  • De bénéficier d’un accueil attentionné : informations et conseils utiles (circuits, météo, …)
  • De disposer de services adaptés aux cyclistes : transfert de bagages, lavage et séchage du linge, location de vélos et accessoires, lavage des vélos,…

 

 

Démarche à suivre pour être labellisé Accueil Vélo :


1. Chaque établissement candidat à l’utilisation de la marque Accueil Vélo doit formuler une demande écrite par courriel) au Conseil Départemental des Vosges (Christophe CARDOT, Chargé de mission vélo au service Tourisme – ccardot@vosges.fr ou 03 29 29 00 72.)

2. Une visite de contrôle sera ensuite réalisée par l’organisme évaluateur, afin de vérifier que l’établissement candidat respecte les critères du référentiel de qualité Accueil Vélo de sa catégorie.

3. Si les critères du référentiel Accueil Vélo sont respectés, l’organisme évaluateur autorise, pour 3 ans, l’établissement candidat à utiliser la marque Accueil Vélo.




15 réactions sur “Le label Accueil Vélo s’installe dans la vallée des Lacs

  1. ANDRE FRANCOIS

    De plus en plus dangereux de circuler en vélo dans le secteur …

    Franchement, y en a marre du comportement des automobilistes, qui doublent sans visibilité, vous frôlent, doublent en face de vous !!! même un véhicule de la com com qui livre les repas … n’est ce pas … (mail fait aux élus).

    Je parle même pas des pseudos voies cyclables … expliquez-moi comment rouler là dessus !!! trop étroites, gravillons, plaques d’égouts etc …

    La traversée de Gérardmer et Xonrupt c’est une catastrophe !!! sans compter la circulation dans les cols …

    Vous me faîtes doucement rire avec vos labels … ça se voit que la pratique du vélo sur la route est très secondaire pour vous …

    Développement durable OUI mais commençons d’abord à aménager de vraies voies cyclables où tout type de cyclisme pourra être pratiqué, et sans barrières tous les 500 m.

    Prenez exemple sur ce qui se fait en Allemagne … voies parallèles, prioritaires, sans barrières, et tout le monde respecte, même déneigées en hiver.

    Pas besoin de lancer un marché public pour franchir le Rhin et s’inspirer de nos voisins …

    répondre
    1. houlà.

      Vous avez raison.
      La pratique de la bicyclette sur les routes de la vallée des lacs nécessite une certaine audace.
      Et elle est totalement proscrite aux enfants.
      Comme disait il n’y a pas longtemps un homme politique qui maitrise parfaitement cette technique d’enfumage, cette opération, « c’est de la poudre de perlimpinpin ».
      .

      répondre
      1. ANDRE FRANCOIS

        Pourtant un autre label … encore un … dit ceci :

        Des activités pour petits et grands, à vivre ensemble ou
        séparément

        Des enfants choyés par nos professionnels

        C’est Famille Plus …

        répondre
    2. René Lenchif

      N’oublions pas les groupes de cyclistes aussi indisciplinés qu’imprévisibles qui roulent à trois ou quatre de front et vous insultent lorsque vous les avertissez de votre présence avant d’essayer de les doubler.

      Ni de ceux (de plus en plus nombreux) qui descendent des Xettes à fond de cale à la queue leu leu sur plus de 500 mètres, faisant fi de toute règle élémentaire de sécurité (vitesse, trajectoires, etc …) notamment vis à vis des piétons et des autres usagers du Chemin de la Pépinière.

      Cela s’est encore produit aujourd’hui, heureusement sans  »accrochage » mais jusque quand?????

      répondre
      1. ANDRE FRANCOIS

        Je suis tout à fait d’accord avec vous.

        Je ne pense pas que le chemin de la Pépinière soit un bon terrain de jeu …

        Simplement ce que j’écris c’est par rapport à ce que je vis au quotidien, mais en respectant les règles qui sont imposées aux cyclistes.

        répondre
      2. JMV

        Les mauvais comportements sur la route ne sont pas, loin de là, l’apanage des cyclistes,
        En terme de victimes,ce sont surtout eux qui subissent les mauvais comportements de chauffards au volant ou au guidon de différents engins motorisés.

        répondre
        1. René Lenchif

          Evidemment bien sûr!

          Est-ce une raison pour refuser de voir les vélocipédistes inconscients?

          Ou est-ce l’heure de la récré dans votre maternelle?

          ‘ »C’est pas moi qu’ai commençé, na na na nanère… »

          répondre
          1. JMV

            Donnez nous le nombres de chauffeurs de poids lourds ou d’automobiles tués par des cyclistes….

    1. André François

      J’ajouterai que nous chanterons A bicyclette de Bourvil …

      Parce que nous serons sur La bicyclette de Yves Montand…

      En montant vers Xonrupt…

      répondre
    1. ANDRE FRANCOIS

      Lorsque j’étais Président de 1m50 cycliste il y a eu une réunion de travail en catimini, où ils ont préféré inviter de jeunes membres de l’association, en évitant ma présence … un peu dubitatif sur ce coup là …

      Il est urgent de réfléchir et d’agir autrement pour Gérardmer …

      C’est pour cela qu’aujourd’hui je propose de créer :

      Vivre et construire ensemble Gérardmer… parce que tout commence ici aussi …

      Ne rentrons pas dans la banalisation et l’opposition systématique du pour et du contre. L’opinion est un droit, respectons-le, tout comme le droit de respecter l’autre.

      Être élu est aussi un choix, nécessitant des connaissances, de l’écoute, de la vision à long terme, des actions, dire ce que l’on fait, et faire ce que l’on dit.

      Mais peut-être que vous aussi pouvez en chacun de ce qui vous concerne faire quelque chose pour améliorer le quotidien et le futur.

      Ici comme ailleurs nous devons préserver un cadre de vie pérenne qui correspond à la plus grande partie d’entre nous.

      Pour ce faire, nous pouvons d’ores et déjà nous rassembler pour construire ensemble ce que sera demain, la route est longue et courte à la fois. Nous devons avoir des vrais projets d’avenir, une vision à long terme.

      A l’âge de 25 ans, je créai le Triathlon de Gérardmer, tout le monde doutait, personne ne croyait en mon projet, pourtant 6 ans après il devient Coupe d’Europe et actuellement c’est une manifestation incontournable de renom.

      Aujourd’hui je vous propose de créer avec moi :
      VIVRE ET CONSTRUIRE ENSEMBLE GERARDMER,
      pour une ville nature, prospère, où il fait bon vivre au quotidien.

      André FRANCOIS
      Vivre et Construire Ensemble Gérardmer
      vcegerardmer@gmail.com

      répondre
    2. houlàà.

      Je roulais cet après midi à vélo en compagnie de mon fils sur la bande cyclable du boulevard de la Jamagne.
      Les quelques ilots situés sur la partie centrale réduisant la largeur des voies, un trente cinq tonnes nous a doublé en passant grosso modo à 1 mètre de vos velos.

      répondre
  2. Sylvie Noel

    Je vois la vie en Vosges : que faites vous du projet de voie verte de la vallée de la Vologne qui végète car certains politiques ne veulent pas s’engager ? Ce serait un atout touristique et un outil de travail pour les sections sportives de Gérardmer (ski-roues sans danger) et une cour de jeux pour les familles (roller, vélo…. » Accueil Label Famille »… Pffff)… Mais c’est vrai, on attend encore que le train revienne !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.