Search
jeudi 14 nov 2019
  • :
  • :

Urgences de l’hôpital – la rébellion s’organise Le torchon brûle entre la population locale et l'Agence Régionale de Santé

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Le torchon brule entre l’ARS Agence Régionale de Santé, la direction de l’Hôpital  et la population gérômoise. Et pour cause, depuis quelques semaines il a été en effet décidé un changement de forfait de facturation pour l’accueil et le traitement des Urgences ( ATU) entrainant une baisse de 112 000 €. De plus, la modification entraine une disparition du Forfait Annuel d’Urgence (FAU) soit une perte sèche de 465 000 € pour un total de 577 000 € : une situation qui met en danger la pérennité de la structure dans son ensemble.

A l’appel de l’association GERHO, environ 400 personnes se sont retrouvées devant l’hôpital, pour former une chaine de solidarité suivie d’une prise de parole devant l’Hôtel de ville en présence des maires et élus du secteur emmenés par le premier magistrat Stessy Speissmann.

Lors de la manifestation il était également possible de signer une pétition qui partira en direction de l’ARS. La rébellion s’est organisée et visiblement la population n’a pas l’intention de céder.




Une réaction sur “Urgences de l’hôpital – la rébellion s’organise

  1. ROCHAT

    Le 21 mai 1999 (alors 55 ans)victime d’un sévère infarctus et d’un arrêt cardiaque alors que je venais d’arriver à l’hôpital de Gerardmer, je suis sauvé par le docteur ILLY cardiologue (defibrillation)…
    Je n’ose imaginer l’avenir dans de pareille circonstances …?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.