Search
dimanche 18 août 2019
  • :
  • :

C’est l’histoire d’un belge qui marche 450 bornes dans les guiboles le gars de Waremme

image_pdfimage_print

Une bonne histoire belge commence toujours par : « c’est l’histoire d’un belge » ponctuée par « une fois » avec l’accent. Un lieu commun qui nous renvoie en tant que français à notre ego parfois surdimensionné et sans doute un peu trop méprisant. Quoi qu’il en soit, c’est bien l’histoire d’un belge, une fois, qui marche, marche et marche encore sur 450 km. Un véritable exploit qui prouve que Daniel Lhoest a une sacrée frite (je sais, elle est facile), plus trivialement une drôle de « patate » pour réaliser le parcours pedibus entre Waremme et Gérardmer, plus exactement le village de Liézey ou il a était accueilli samedi après midi dans le cadre de la marche populaire par les amis du Tumulus ( 70 belges en grande vadrouille sur les chemins de traverse gérômois ) et la bande du président Patrick Roux.

Le pouce levé pour bien montrer sa capacité de récupération après 5 jours d’effort, le héros du jour, Daniel Lhoest a posé pour la traditionnelle photo avec ses amis d’un jour amis de toujours  » ça c’est sure une fois » avant de partager à 19h un repas avec le groupe à l’Espace lac, toujours dans le  cadre de la MP.

Le marcheur avait seulement une petite interrogation sur son  lendemain courbaturé, à savoir  s’il allait effectué un parcours de la marche pop ou tout simplement s’offrir un tour du lac sans tiré sur des mollets meurtris par presque une semaine pedibus…

NDLR : manque sur la  photo Dany Boon

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.