Search
jeudi 22 oct 2020
  • :
  • :

ComCom – l’avenir de Gérardmer se joue peut-être actuellement Choisir son intercommunalité, plutôt que la subir

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
183

Archive

On le sait depuis quasiment le début de la création de la nouvelle Communauté des Communes des Hautes-Vosges, la ville de Gérardmer souhaite en sortir pour reformer l’ancienne entité avec les autres communes « dissidentes ». Les relations entre élus sont tendues et le recours  auprès du Préfet des Vosges n’a pour l’instant rien donné de concret pour s’enliser peut-être jusqu’aux prochaines élections municipales.

En attendant, l’avenir de Gérardmer se joue sans doute à travers le projet de loi présenté en conseil des ministres du 17 juillet dernier par Jacqueline Gourault et Sébastien Lecornu intitulé  « Engagement et Proximité » qui voudrait redonner et  renforcer les droits des élus mais également accorder plus de libertés locales pour agir au plus près du terrain avec pour seul objectif : une meilleure reconnaissance de l’engagement des maires et de la commune.

Le texte est à l’étude, 12 mesures phares sont en consultation dont l’une susceptible d’intéresser les communes dissidentes et en mal de liberté avec :  Choisir son intercommunalité, plutôt que la subir.

En voici la teneur

Créées par la loi NOTRe, certaines intercommunalités sont trop grandes. Si certaines ont toute leur pertinence – comme les métropoles –, d’autres intercommunalités sont trop éloignées du quotidien des habitants des petites communes.

Demain, il deviendra plus simple de modifier le périmètre des intercommunalités pour mettre davantage de proximité. Une intercommunalité pourra se scinder en deux, dans le respect des seuils existants. Une commune pourra plus facilement changer d’intercommunalité.

L’avenir de la ville de Gérardmer au sein même de la ComCom des Hautes-Vosges se joue peut-être maintenant. Il faudra cependant que  le projet soit discuté en commission, à l’assemblée nationale, au sénat avant d’être définitivement adopté : cela peut cependant aller très vite en tout cas avant mars prochain, date du scrutin municipal.

Les planètes semblent s’aligner pour les gérômois. Le président Emmanuel Macron n’avait pas vraiment caché son désamour avec le fonctionnement de certaines ComCom notamment lors du Grand Débat de l’hiver dernier. Le projet de loi porté par le gouvernement pourrait normalement  passer après la navette parlementaire habituelle.




8 réactions sur “ComCom – l’avenir de Gérardmer se joue peut-être actuellement

  1. Geromois

    Il faut plutôt avouer que c ‘’est depuis la non élection a la présidence de cette Com Com que Gerardmer a tenté de tout faire capoter , Gerardmer n ‘est pas heureux si ils ne président pas et imposent tout comme pour les Offices de tourismes des petits villages alentour qui subissent la doctrine de Messieurs Badonnel et POIZAT

    répondre
    1. Quand on se voit trop beau

      Enfin quelqu’un qui dit tout haut ce que tout le monde sait !
      Les geromois se voyaient présider la comcom avant même que le président n’ait été élu, c’est sûr que la surprise a été grande et n’est toujours pas passée du côté des élus geromois …
      S’ils avaient vraiment voulus rester tout seul au départ ils auraient pu le faire, la loi Notre n’obligeait en rien une fusion des trois anciennes intercommunalités car le seuil minimum de 15000 hab ne s’appliquent pas pour les communes classées en zone montagne …
      Il suffit de voir la taille des comcom haut-jurassiennes (la grandvalliere, arcade ou station des Rousses) ou aucune n’atteint les 10000 hab .

      répondre
  2. binoist.alain

    Pourquoi refaire le monde pour les Geromois ?….. comme par habitude ils veulent tout décider et pour leurs intérêts en priorité j’ espère que le préfet va tout remettre en ordre

    répondre
    1. solexine pour grimper toutes les belles collines.

      Geromois, je n’ai pas voté pour l’actuelle majorité municipale.
      Principalement parce que j’estime que dans une petite ville, les listes politisée sont une aberration. Mais aussi parce que l’actuelle équipe aux manettes est assez peu représentative de l’ensemble du tissu social et économique de notre cité.

      Je soutiens néanmoins à 100 % la volonté du Maire et de son équipe de vouloir sortir de ce périmètre.

      D’une part parce que Gérardmer est de loin la première commune de cette comcom, et qu’il est alors difficile pour nous géromois d’accepter d’être indirectement dirigée par quelques satellites (en passant,versons une larme et rappelons nous que les fantomatiques et traitres membres de la droite géromoise avaient votés contre leur ville ).
      Mais aussi, parce que la spécificité hautement touristique et très particulière de notre ville, fait qu’il est n’est pas raisonnable de confier notre destin ou partie de celui ci à des personnes n’étant pas ,ou peu, au fait de toutes les problématiques liées à cette activité.

      répondre
  3. ANDRE FRANCOIS

    Pas si simple … merci de lire ceci :

    La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) prévoit de nouveaux transferts des communes membres vers les communautés de communes et les communautés d’agglomération :

    compétences en matière de développement économique ;
    promotion du tourisme (art. L5214-16 et L5216-5 CGCT) et création d’offices du tourisme, à partir de 2017. Deux exceptions permettent toutefois de conserver des offices de tourisme communaux : dans les communes « stations classées de tourisme » et sur les sites disposant d’une « marque territoriale protégée », notion introduite par la loi NOTRe dans le Code du tourisme et protégée par le décret n° 2015-671 du 15 juin 2015 au titre du Code de la propriété intellectuelle ;
    aménagement, entretien et gestion des aires d’accueil des gens du voyage, à partir de 2017 pour les communautés de communes (art. L5214-16 CGCT) et pour les communautés d’agglomération (art. L5216-5) ;
    gestion des milieux aquatiques et prévention contre les inondations (GEMAPI) à compter du 1er janvier 2018 ;
    eau et assainissement, collecte et traitement des déchets ménagers, en 2020.
    En matière d’urbanisme, les communautés de communes et les communautés d’agglomération vont se voir transférer la compétence d’élaboration des PLU (plans locaux d’urbanisme) sauf en cas d’existence d’une minorité de blocage qui est maintenue telle que prévue par la loi ALUR (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové du 26 mars 2014 : au moins 25 % des communes correspondant à 20 % de la population).

    Par ailleurs, dans les domaines se rapportant aux pouvoirs de police « spéciale » transférés, le président d’un EPCI à fiscalité propre se substitue dans tous les actes du maire, à la date du transfert.

    répondre
  4. ANDRE FRANCOIS

    S’il est un sujet à défendre, entre autres, c’est la gestion de l’eau sur le territoire de la commune de Gérardmer.

    Si vous voulez voir le prix du m3 augmenter de 25% (chiffres à l’appui) et être géré par ce grand groupe (que je ne citerai pas), comme cela se fait ailleurs … c’est répondre encore une fois au business piloté au-dessus de nos têtes …

    Non seulement le prix de l’eau, mais aussi les emplois induits au sein de la commune.

    Le problème est plus complexe que vous ne l’imaginer, il est nécessaire de prendre du recul avec la structure de cette Com Com, qui ne correspond pas forcément à une optimisation budgétaire.

    Nous ne pouvons pas être contre tout et tout le monde, il faut reconnaître que le travail mené par les élus actuels en s’opposant, il servira le futur.

    Il est nécessaire d’obtenir un autre découpage, cohérent pour la plupart des domaines de compétence, avec des garanties en terme de conservation des emplois communaux avec leurs compétences.

    Vivre et Construire Ensemble Gérardmer s’impliquera fortement dans cette analyse.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.