Search
dimanche 18 août 2019
  • :
  • :

Pratiquer le vélo : attention danger Il faut maintenant que la vallée des lacs soit dotée d'une vraie piste cyclable

image_pdfimage_print
piste

Une vrai piste cyclable (illustration)

Pratiquer la bicyclette est sans doute un des plus beaux sports qui soit. Enfourcher également son vélo pour se déplacer jusqu’à son travail, faire ses courses à la façon de Yves Montant dans la chanson à bicyclette est un gage de qualité de vie qu’il faut pourtant aujourd’hui mesurer. Tous les pratiquants le diront, rester en vie tient du miracle. Les obstacles sont nombreux  surtout lorsqu’il faut traverser la vallée des lacs, hiver comme été, avec une cohabitation anarchique entre vélos, camions et automobiles. Anarchique parce que Gérardmer qui prétend être une station de sport de référence n’est toujours pas dotée d’une vraie piste cyclable capable de protéger les pratiquants. Pas une bande verte comme il en existe une et que personne ne respecte, mais une voie spécifique réservée uniquement aux vélos. Pour exemple, la droite du lac ressemble notamment le week-end à une véritable foire d’empoigne où les quatre roues frôlent les deux et les joggers courent sans vergogne sur la bande verte…Il en est de même jusqu’au pied du col de la Schlucht. Dans de telles conditions il est difficile de pratiquer la petite reine sans mettre sa vie en danger. Un casque ne résiste pas à un 30 tonnes, sans parler de l’asphalte jonchée en permanence de gravillons et autres débris en tout genre.

Il est grand temps que les élus, actuels ou à venir en collaboration avec ceux du Département se penchent sur ce dossier (s’il n’est pas trop tard par manque de place). Il en va de la réputation de la ville, mais aussi de la sécurité de ses concitoyens et des vacanciers ( voir l’accident qui s’est produit ce jour). Si le 21ème siècle est celui du développement durable, il faudra donc favoriser la pratique de la bicyclette et définitivement prendre des options telles que l’éventuelle l’installation de la voie verte entre Gérardmer et Granges sur Vologne afin de pouvoir de nouveau rêver éveillé de Paulette… on était tous amoureux d’elle, On se sentait pousser des ailes, à bicyclette

Note : la RD 417 n’est pas sur le territoire de la commune mais du Département

 




45 réactions sur “Pratiquer le vélo : attention danger

  1. majorette

    Oui, grand temps d’une réflexion commune sur l’environnement global de notre ville, à preuve les sujets d’ici qui de plus en plus se rapportent à cette problématique environnementale.
    Intégrer dans une commune réflexion la circulation automobile en centre ville, celle des vélos et des piétons, le devenir de la voie verte Vologne, la maîtrise de l’immobilier saisonnier exponentiel et dévastateur, la=’adaptation et la réglementation du tour du lac, bref les sujets ne manquent pas, en l’absence de leader-ship des autorités ou de collectifs citoyens, il est grand temps peut-être que nous Géromois prenions notre destin en mains ????

    répondre
  2. xavier vervisch

    bravo Philippe pour ton article courageux, faudra-t-il un accident mortel de cycliste pour que les élus de tout bord prennent leur responsabilité et ne disent plus « on ne peut rien faire » écoutons les habitants de Gérardmer car la solution est dans la concertation.

    répondre
  3. dol

    En même temps, pratiquant le vélo et la voiture, force est de constater que l’incivilité vient majoritairement des cyclistes. Le code de la route les protégeant, ils ne se poussent plus lorsqu’ils roulent de front, et cela d’autant plus si sont nombreux, ce sont les cyclistes en groupe qui sont un danger. Le petit coup de klaxon léger émis bien avant de les rattraper n’a plus aucune efficacité. Alors je le dis : Cyclistes : réfléchissez ! C’est votre vie que vous jouez quand vous vous sentez intouchables !!!

    répondre
    1. Gilles.

      Arrêtez ce mauvais cliché. Trois cyclistes irresponsables ne représentent pas une majorité.
      Dans leur ensemble, les amoureux de la petite reine sont respectueux du code de la route.
      D’autant plus qu’il est rare de voir un vélo gagner un bras de fer contre une voiture ou un camion.

      répondre
    2. JPV

      Doubler 1 ou 2 voir trois cyclistes de front, il faut dépasser la ligne centrale, Si on se met en file indienne, on nous frôle, on ne ralenti pas, voir on nous envoie dans le bas coté.
      Le partage de la route est qu’il faut maîtriser son véhicule et effectivement ralentir mettre sont clignotant et doubler le cycliste.
      Si cela est fait, il y aura plus de cycliste. Et on tremblera un peu moins sur notre selle.

      répondre
    3. FanFan88

      Ah tiens encore un spécialiste… Le coup de klaxon … Pousse toi ducon j’arrive ! Personnellement dans ces cas-là je me déporte … sur la gauche. C’est très mal perçu car c’est à l’automobiliste de faire attention au vélo et pas le contraire dans ce cas. Et quand au fait de se serrer sur la droite cela n’apporte pas de sécurité car les automobilistes forcent souvent et on se retrouve très fréquemment à 3 de front, ce qui est extrêmement désagréable. Prends ton vélo pour vérifier Dol… Si tu en as un ! Sinon forcément je banni certaines routes et je trouve que ces dernières semaines les sorties se passent très bien dans le respect. Peut-être l’effet Tour de France ? ? ?

      répondre
    4. à ke kuku c'est joni.

      Ne pas faire d’un cas particulier une généralité.
      Hormis certains troupeaux de flamands qui se comportent en pays conquis, il est rare de voir des cyclistes se comporter de la façon que vous décrivez..

      répondre
  4. Le martinet

    ah si poncelet avait été géromois !!!! je ne gratifie pas l’étiquette politique mais la main mise sur le pouvoir de décider ou non d’un investissement majeur pour une commune….. les voies vertes Remiremont Bussang et Cornimont Remiremont sont un enjeu de taille pour ces vallées. A Gérardmer quand tu pars faire du vélo désormais tu dis au revoir aux gens que tu aimes….. c’est SCANDALEUX de vouloir être une vitrine touristique et de traiter ainsi les gens qui veulent utiliser la bicyclette…. Ah Gérardmer perle des Vosges réveilles toi….. tu fais n’importe quoi !!!

    répondre
    1. Gilles.

      Le cout pour une voie verte Gérardmer les Evelynes était sensiblement le même que pour la requalification de la place du vieux Gérardmer.
      Ce n’est donc qu’une volonté politique.

      répondre
  5. Marchal

    Et dire qu à xonrupt pour le nouveau camping municipal y ont fait un label vélo ah ça pour les touristes ont sait faire en parallèle la piste cyclable en face du camping avant le trophé andros elle est défoncée devant une plaque d égout ça fait 10ans ont à même repeint dessus et à gerardmer les voitures garée sur la piste cyclable en face de l’union nautique jamais verbalisee

    répondre
  6. Une xonrupeenne

    Bravo Dol pour votre commentaire, c’est la réaliser, même sur les petites routes, ils roulent de front. Et au lac de longemer il y a une piste cyclable mais personne n’est dessus

    répondre
    1. Gilles.

      Ce qui est dommage, c’est que comparé à d’autres priorités sur ce même thème, la voie verte de la gauche du lac de Longemer est un gadget un peu inutile.
      La fréquentation des véhicules sur ce tronçon de route est très faible.
      Elle doit être 50 ou 60 fois moins élevée que sur la D 417 droite du lac de Gérardmer ou que sur la portion Cercenée.

      répondre
  7. Perrin

    Pour parler de la piste cyclable le long du lac de longemer : il faudrait qu’il y ait une obligation pour les cyclistes de rouler dessus et que les piétons soient de l’autre côté sur la voie en terre aménagée pour eux.Avec contravention pour les récalcitrants. Pour cela il faut que chacun y mette du sien mais c’est une autre histoire..

    Cette piste cyclable devrait etre balayée plus régulièrement.

    répondre
  8. Marie

    Aujourd’hui encore, un camion de travaux est resté garé tout le matin sur la piste cyclable à hauteur du Manoir au Lac. Est-ce normal ?’ Un peu plus loin, au rond point du bout du lac, la circulation alternée mise en place pour des travaux, occasionnait forts ralentissements dans le rond point même et c’était très scabreux pour les cyclistes !

    répondre
  9. André François

    Circuler en vélo est un droit !!!

    Respecter les cyclistes aussi !!!

    Là c’est clairement la voiture qui coupe la route !!!

    Tous les jours des incivilités, agression même !!! Tout en respectant le code de la route applicable aux cyclistes !!!

    Rappel
    Lorsque l’on dépasse un cycliste c’est 1.50 m hors agglomération et 1 m en ville !!!

    Pour doubler on s’assure que personne ne vient en face, sinon on attend … c’est quoi dans la vie de perdre 2 secondes avant de doubler !!!

    Dans les cols, merci de ne pas couper vos virages … les automobilistes !!!

    Quand on traverse une route on s’assure de la vitesse du cycliste qui arrive en face !!!

    Voilà c’est mon quotidien…

    Y EN A MARRE !!!

    Je parle même pas du reste …

    Vive la velorution pour un aménagement cyclable sur la vallée des lacs… et rendez la route des crêtes aux sans moteurs …

    A très bientôt pour une VELORUTION

    répondre
    1. René Lenchif

      Circuler en voiture est un droit mais il faut passer un permis (et l’obtenir). En vélo, un peu d’équilibre (souvenir d’enfance) du jarret de de la cuisse (quoique avec l’assistance électrique ce n’est même plus nécessaire) et hop, on y va.

      Respecter les automobilistes et piétons aussi !!!

      Tous les jours des incivilités, agression même !!! Tout en respectant le code de la route applicable aux piétons et automobilistes!!!

      Rappel

      Lorsque l’on dépasse un cycliste c’est 1.50 m hors agglomération et 1 m en ville !!!

      Pour doubler dans les queues de voitures (rue Ch de Gaule, boulevard de St Dié) ou dans les ronds points (la Croisette) on s’assure que personne ne vient en face, ni ne risque de déboîter sinon on attend … c’est quoi dans la vie de perdre 2 secondes avant de doubler !!!

      Dans les cols, merci de ne pas couper vos virages … les cyclistes!!!

      Quand on traverse une route on s’assure de la vitesse du piéton qui traverse ou de la voiture qui arrive !!!

      Voilà c’est mon quotidien…

      Dure dure la cohabitation. Mais vive les voies vertes… pour tous.

      répondre
  10. Thiebaut

    Je pense qu’il faut aménager des pistes cyclables a condition que les cyclistes l’utilisent! En effet la droite du lac de longemer possede une tres belle piste cyclable nettoyée très régulièrement par les agents municipaux de xonrupt!!! Malgré cet investissement, certai s l’utilisent (souvent les touristes et queqlues locaux) mais une grande partie ne l’utilisent pas et préfère utiliser la route alors que l’espace est restreint! ! Pour passer très souvent par là je peux vous assurer que ce sont souvent des gens du coins qui ne veulent pas l’utiliser. Je cours souvent autour du lac côté sentier! Quand je croise un cycliste, il m’arrive de l’informer qu’il existe une piste cyclable! J’ai eu deux types de reponses: des insultes dont je ne détaillerai pas le contenu ! et un : oui on va la prendre!!! On attend beaucoup des communes, des départements des régions mais avant cela il faudrait d’abord que chacun se responsabilise et agisse comme un citoyen!! Vivre ensemble c’est partout et tout le temps! !! Bon été !

    répondre
    1. André François

      Non c’est l’inverse :
      Il faut aménager des pistes cyclables utilisables par tout type de cycliste et que l’on puisse se doubler entre cyclistes …
      Immaginer un enfant à 5kmh sur son vélo et un cycliste confirmé entre 40 et 50 kmh c’est du n’importe quoi…

      répondre
      1. René Lenchif

        Donc, deux fois deux voies et bandes d’arrêt d’urgence?

        Oui, je sais j’exagère.

        Et pensez vous que les routes soient aménagées par tout type de conducteurs (j’ai pas dis pilotes)?

        répondre
    2. Jacques Litaize

      Le problème avec la piste cyclable du lac de Longemer (et avec bien d’autres d’ailleurs), c’est qu’elle est très souvent encombrée de piétons, seuls ou en groupe, avec enfants, poussette, chiens, etc., alors qu’il existe un sentier qu’ils peuvent emprunter de l’autre côté de la route.
      Lorsque vous leur en faites poliment la remarque, ils vous invitent le plus souvent, sans surprise pour vous, et en termes plus techniques, à aller vous faire considérer par les Hellènes.
      Je ne sais pas si ces piétons sont verbalisables, je n’ai rien trouvé dans le code de la route, et même si c’était le cas, j’imagine que la police aurait du mal à sanctionner.
      Dans ces conditions, il me paraît difficile d’exiger des cyclistes qu’ils empruntent une piste qui leur est théoriquement réservée, mais qui, dans les faits, ne l’est pas du tout.

      répondre
  11. André François

    Allez faire un tour en Allemagne…
    1) cela vous montrera ce qu’il conviendrai de faire en terme d’aménagement de VRAIES voies cyclables et pas des pseudos pistes où il est impossible de rouler …
    2) Je vous invite à m’accompagner lors d’une sortie en vélo… et vous comprendrez vite à quoi nous sommes confrontés au quotidien, tout en respectant le code de la route !!!

    3) Vous parlez des cyclistes tués… mais combiens sont handicapés à vie avec la perte d’emploi …

    répondre
  12. Yanick

    Des idées il y en a eu avec une association appelée 1,50 cycliste de gerardmer afin d’améliorer le quotidien des cyclistes. Mais rien ne bouge avec cette municipalité. Mettre des panneaux dans les cols attention cycliste a été proposé sans résultat (cela se fait dans en grand nombres de cols , alpes, Auvergne etc….ceci étant une proposition parmis d’autres.Andre François a raison dans ses propos, c’est également mon quotidien.la route se partage, elle n’appartient à personne.

    répondre
  13. marchal agnès et jean-pierre

    Pratiquer le cyclisme ici devient très très dangereux. Quand aurons-nous notre vraie voie cyclable ?? Gérardmer la ville Grandeur Nature. Loin des voitures, des véhicules stationnés, etc.
    Un bel endroit : l’ancienne voie ferrée Gérardmer jusqu’à Bruyères, on ne voit plus le train depuis si longtemps …

    répondre
  14. Runner/cyclo

    Bonjour à tous,
    Habitant la Vallée des lacs et pratiquant la course à pied et le vélo, je déplore également la pauvreté en voies cyclables dans notre vallée. Inexistante avant d’arriver au rond-point avant le lac, elle ne se poursuit pas de chaque côté des deux lacs et se réduit en peau de chagrin dès que l’on arrive près de l’union nautique ou à Longemer où elle se fait manger par la végétation. Quant à l’invasion des coureurs, je vous invite à tenter de faire, de façon convenable, le tour de l’un ou de l’autre

    répondre
  15. defranould eric

    Un magnifique tracé, d’une véritable piste cyclable entre le Bas Beillard et le saut des cuves a été présenté aux élus il y a plusieurs années.
    A chaque vote du budget municipal la liste GERARDMER SOLIDAIRE demande la réalisation de cette piste cyclable mais c’est toujours refusé !!

    répondre
    1. ANDRE FRANCOIS

      Défendre des valeurs de développement durable est difficile.

      Mais en unissant les projets, les personnes qui ont les même valeurs, en faisant abstraction de toute étiquette politique, nous pouvons réussir à changer la vie locale.

      Renversons la tendance …

      répondre
  16. Pascal MICHELS

    J’étais à Annecy début juin et j’ai été surpris par le nombre de vélos en ville et surtout par les aménagements mis en place. Nos élus feraient bien d’y faire un tour et de s’en inspirer.
    Ici, que ce soit Gérardmer ou les autres villes du département, rien n’est vraiment fait pour promouvoir le vélo.

    répondre
    1. ANDRE FRANCOIS

      Des solutions existent c’est juste une question de volonté politique et il faut arrêter de renvoyer la balle c’est pas nous … c’est le département…

      Un projet concret sera présenté dans le programme de Vivre et Construire Ensemble Gérardmer, celui-ci nécessitera des concessions de certains mais apportera un autre mode de vie à vélo, à pied … pour tout moyen non motorisé de déplacement sur Gérardmer et les environs si d’autres acceptent de nous suivre …

      N’oublions pas que nous serons aussi élus communautaires (Com Com), le cas échéant…

      répondre
  17. Caton

    Il n’est que d’aller voir en Hollande pour mesurer le fossé nous séparant de ces pays visionnaires bien avant l’heure. Vive le vélo et respect aux cyclistes

    répondre
  18. Thierry LEMAIRE

    Si la piste cyclable à la droite du lac de Longemer avait été faite de l’autre coté de la route, c’est à dire côté lac, je pense qu’elle serait beaucoup plus empruntée. La piste actuelle ne permet pas de rouler en profitant tranquillement du paysage qu’offre le lac. Certes, on s’y sent protégé par une belle barrière en bois, mais une fois engagé dessus, à part au début, vous n’avez plus beaucoup de possibilités d’en sortir pour traverser la route et se rendre au bord du lac.L’idéal eût été une large piste côté lac avec partie piétonnière et partie cyclable. J’en profite pour militer à nouveau pour les espace partagés piétons/cyclistes avec priorité aux piétons et panneaux explicatifs, plutôt qu’une stupide interdiction avec menace de contravention.Je pense bien sûr aux quais du lac de Gérardmer où n’en déplaise à Fanfan, rouler très prudemment à vélo est un plaisir sans danger(Il serait intéressant de connaitre les statistiques d’accidents sur les quais du lacs mettant en cause un vélo…) On voit ces espaces partagés dans de nombreuses villes de France, Gérardmer a vraiment pris du retard sur sa manière de gérer la mobilité douce, il faut mettre le paquet!

    répondre
    1. Gilles.

      Le top dans ce site somptueux qu’est le Lac de Longemer serait d’avoir une bande de 3 mètres ( 2 + 1 ) réservée aux vélos et aux piétons .
      Vu l’étroitesse de l’endroit, cela ne pourrait être réalisable qu’en sacrifiant une voie de circulation, et en passant alors en sens unique pour les voitures, camions et motos.
      Mais ni les contraintes administratives, ni le culte à la saint bagnole ne permettront cela.

      répondre
    2. ANDRE FRANCOIS

      Les espaces partagés piéton/cycliste fonctionnent que si vous rouler à très faible allure, donc non compatible pour la majorité des cyclistes et dangereux pour les piétons.

      Il n’est pas nécessaire d’avoir des statistiques pour réaliser des aménagements …

      Par contre, amis cyclistes de grâce :
      Si vous êtes en zone piétonne, descendez du vélo …
      Si vous empruntez une voie piétonne, faîtes de même, ou faîtes un détour …
      Ne rouler pas à contre sens lorsque vous n’y êtes pas autorisés.

      répondre
  19. majorette

    Depuis quelque temps, ce bel outil de communication qu’est ce site sert de défouloir, parfois riant souvent méchant, et ces dernières
    semaines tend à voir se répandre quelques mini campagnes électorales avant l’heure, comme si le premier sujet anodin ou important devenait une ligne de critique des élus d’aujourd’hui pour mieux promouvoir les espoirs des futurs candidats auto-proclamés.
    Géromois, je n’ai aucun lien avec quelque élu, mais remplir la barque de l’équipe municipale avec tout ce qui traine à la surface de l’actualité me semble un peu facile, de courte vue, et à tout le moins manque de discernement et surtout masque la réalité des faits, marchands de saison proclamant que demain sera tellement mieux, principalement si c’est nous qu’on est aux manettes !!!!!!
    Pour revenir aux questions environnementales qui nous occupent en ce sujet, comme d’une manière générale les grands problèmes qui se posent à notre pays, nous payons aujourd’hui une politique de décennies de consommation à outrance et de sacrifices au « modernisme » qui, raisonnablement, ne peuvent être par magie résolus en 1 mandat, donc mettre la péda

    répondre
  20. majorette

    ….. le douce, amis candidats du futur pour un Gérardmer meilleur, les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent !!!!!!!
    On ne bâtit rien sur de la critique sans propositions, sans doute viendront-elles, je les attends avec impatience.
    Bonne soirée à tous.

    répondre
    1. ANDRE FRANCOIS

      Si vous faîtes allusion à mes écrits …effectivement Gerardmerinfo permet d’échanger sur différents sujets, avec la liberté d’expression, voir l’anonymat …

      Je suis d’autant plus à l’aise de le faire, puisque les sujets abordés, l’ont été avec les élus actuels lors de différentes réunions ou rencontres.

      Ce n’est pas des critiques ouvertes sans suite, mais avec des propositions concrètes qui seront bien sûr évoquées en tant et en heure …
      Je ne vais pas jouer les pourvoyeurs d’idées à ceux qui n’en n’ont pas et attendent que cela pour faire des promesses, pour le cas, qui ne seront pas réalisées.

      Je peux vous assurer, que le programme proposé, sera réalisé avec des changements notoires.

      En ce qui concerne le développement durable, il est nécessaire d’avoir une vision à long terme pour Gérardmer et non pas sur un seul mandat …

      Si vous avez le sentiment que rien ne bouge, c’est parce que oser le changement est compliqué et attire une multitude de critiques, surtout de la part de ceux qui veulent que ça change et une fois le changement initié, s’opposent.

      D’autre part, je ne remplis pas la barque de l’équipe municipale … comme vous écrivez. Je sais qu’il n’est pas simple de gérer une collectivité locale telle que Gérardmer. Je sais aussi reconnaître ce qui fonctionne actuellement et surtout à conserver à l’avenir, ne pas laisser filer certaines compétences à la Com Com … etc …

      répondre
    2. JMV

      Nous ne sommes pas sous régime totalitaire.
      Les idées de tous les citoyens sont les bienvenues et leur critique, si argumentée, doit pouvoir être exprimée.

      répondre
  21. THOMAS

    le débat est intense, sauf pour la municipalité de Gérardmer qui ne vois toujours l’évolution des pratiques de loisirs et continue à déverser les millions sur le domaine skiable de plus en plus couteux. A ce propos la communication de la mairie se fait sur des recettes du ski mais jamais sur les dépenses…

    répondre
  22. Van der Haeghe sonia

    Tout à fait d’accord allons de l’avant pour la planète, nos enfants et petits enfants et notre plaisir, ainsi que pour notre santé et la plaisir tout simplement, actuellement le danger est immense.

    répondre
  23. PATRICK

    Il n’y a à ce jour aucun signe d’une réelle volonté du maire de Gérardmer de mettre en œuvre un plan de développement des voies cyclables et notamment d’aménagements en site propre (piste cyclable, voie verte).
    Pourtant, de nombreuses études montrent que le vélo est un enjeu essentiel de développement touristique. Gérardmer n’a aucune ambition dans ce domaine contrairement à la plupart des villes où le tourisme est un atout majeur.
    Il est navrant de constater que ce sont les citoyens et les associations qui doivent agir pour faire avancer des dossiers que les élus locaux négligent jusqu’à présent. On aimerait que les élus de Gérardmer relaient l’action volontariste du département en faveur du vélo. A titre d’exemple le schéma départemental cyclable des Vosges, qui vient d’être publié, a retenu le projet de voie verte de la vallée de la Vologne grâce à l’action d’une association qui s’est fortement impliquée dans ce dossier alors même que la municipalité n’a jamais pris d’initiative dans ce domaine.
    A l’approche des élections municipales il appartient aux électeurs d’interpeller les futurs candidats afin que le développement des liaisons cyclables figure en bonne place dans leur programme et que Gérardmer devienne une ville de référence pour la pratique du vélo.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.