Search
jeudi 14 nov 2019
  • :
  • :

Le SNP de l’hôpital de Gérardmer : flambant neuf et paré pour l’été "Une qualité équivalente à n'importe quel service des urgences d'un grand centre"

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Les travaux de réhabilitation du service des Soins Non Programmés (SNP) de l’hôpital gérômois viennent de s’achever. Une opération rendue possible en grande partie grâce à l’apport financier de l’AGSH, chaleureusement remercié par le directeur des lieux Pierre Tsuji.

En effet, lors de l’inauguration des lieux, le directeur du centre hospitalier Claudius Regaud a clairement annoncé que le rôle de l’AGSH et son président Pierre Sachot aura été déterminant. La réhabilitation des SNP avait bien été budgété, mais les finances de l’hôpital n’avaient pas permis le lancement des travaux. Pourtant, ce service créé « dans l’urgence » en 2006 n’avait jamais bénéficié d’accompagnement majeur, notamment dans le cadre de sa modernisation, conduisant à un niveau de vétusté important et une forte dégradation de la prise en charge. Il était plus que temps d’agir, de redonner un avenir à ce service et un regain de dignité aux personnes accueillies comme au personnel du SNP et du SMUR.

SNP Gérardmer inauguration (2)

L’inauguration des SNP dans leur nouvelle version a débuté par un bref discours du directeur du CH Pierre Tsuji, reconnaissant des partenaires qui ont contribué à la réussite du projet.

Comme l’a rappelé Pierre Tsuji, cette opération d’un montant total de 350 000 €  n’aurait donc pu avoir lieu sans les partenaires que sont l’Agence Régionale de Santé Grand Est (ARS) qui a accordé une subvention de 100 000 €, et l’AGSH qui a remis une enveloppe de 360 000 € à l’établissement gérômois, dont 113 500 € destinés au SNP : 100 000 € ont été alloués aux travaux et 13 500 € dédiés aux équipements nécessaires. Travaux (qui auront nécessité 9 phases sur une durée de 8 mois) pendant lesquels le service n’a pas fermé une seule journée, ce qui est remarquable car ce type de chantier, dans un environnement hospitalier, est particulièrement délicat. Mais il y aura eu un investissement sans faille de toutes celles et tous ceux qui ont pris part à l’aventure. Le résultat est là : doublement des surfaces dédiées, mise aux normes des locaux d’activité de soins, respect de la dignité et de la confidentialité des patients, séparation des flux des patients couchés et debout avec 2 salles d’attente, c’est le jour et la nuit mais surtout on s’en réjouit !

« C’est un regain de dignité pour le personnel qui a tenu grâce à sa fibre de pouvoir et de vouloir mieux faire » explique le chef du service, le Dr Belkir Chahbi. Ce dernier qui a d’ailleurs défini le programme du projet de réhabilitation avec une participation active de l’équipe du SNP qui a su cibler les besoins fonctionnels notamment. L’ergonomie et la souplesse des installations n’en sont que meilleures, à l’image de l’arrivée murale des fluides médicaux, une vraie révolution. Le Dr Chahbi évoque désormais « une qualité équivalente à n’importe quel service des urgences d’un grand centre hospitalier » à un détail près : ce qui démarque le SNP d’un service des urgences traditionnelles est principalement le fait qu’il n’y a pas d’accueil 24 heures sur 24 et que le service ne puisse pas réaliser de scanner/IRM.

« Aujourd’hui, forts de ces nouvelles installations, le SNP et le SMUR sont armés pour offrir une réponse de qualité aux besoins de la population du secteur et de ses vacanciers. L’activité enregistrée, 6 193 passages en 2018, est en augmentation et témoigne de ce besoin de prise en charge de proximité, notamment sur les périodes d’affluences touristiques et de fréquentation des sports d’hiver » conclura Pierre Tsuji avant de lancer une petite visite des lieux menée par le Dr Chahbi en compagnie de Pierre Sachot et du maire Stessy Speissmann.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.