Search
vendredi 22 nov 2019
  • :
  • :

Europe Eco Vélo : la fin de l’aventure (ou presque !) pour Matthias & Thomas Le duo de choc est arrivé à destination le 5 août

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Partis de Trondheim en Norvège il y a un peu moins de 2 mois, Matthias et Thomas sont arrivés à Saint-Jacques de Compostelle le lundi 5 août avant d’entamer leur retour au bercail.

« C’est avec les larmes aux yeux, de joie, de fierté, de nostalgie, d’émotions, pour résumer ;  un cocktail de sentiments, que nous arrivons à et une légère amertume car ça signifie la fin du périple ! » précisent-ils avant de livrer quelques chiffres pour résumer leur aventure… qui ne se résume pas à des chiffres !
Trondheim – Saint-Jacques de Compostelle : 5496 kilomètres – 54 jours de vélo – 262 heures sur la selle ( environs 11 jours entiers ) – 39 800 de dénivelés positifs – 7 pays traversés – et une multitude de rencontres

Et d’ajouter : « Pour revenir sur notre trajet espagnol, il faut admettre que nous sommes passés par de magnifiques villes typiquement Basques comme Pamplune ou Burgos, mais aussi León qui est une ville avec une âme forte. Le trajet fût très vallonné à la suite des Pyrénées puis nous avons joué aux montagnes russes jusqu’à Burgos avant de retrouver des longs cols à la sortie de León avec notre sommet le plus haut atteint lors de notre aventure (1530 m au-dessus de la mer).

Nous vîmes ainsi des panoramas à couper le souffle. Après un effort, nous apprécions encore plus un paysage et nous savons pourquoi nous avons eu tant de mal. La nature nous le rend en retour. Nous continuons à réaliser de nouveaux petits plats comme des bruschetta ou une volaille à la plancha maison. Nous avons la tristesse de vous dire que les routes espagnoles sont dans un sale état, un peu identique à la Belgique, ils sont sur le podium, mais pas le meilleur.. 

Nous avons testé une auberge de Pèlerins qui fonctionne par donation donc au bon vouloir de ces derniers pour permettre de faire perdurer cette endroit.  Nous avons pu rencontrer des Espagnols, des Italiens et un Mexicain : c’est une véritable maison hétéroclite qui ne possède pas de frontières. Une nouvelle belle expérience ! Pour continuer sur les belles rencontres, nous croisons à plusieurs reprises un cycliste allemand et nous décidons donc de se rejoindre à Santiago afin de partager un repas et une bonne bière dans un bar à tapas avec Josef notre ami allemand de 70 ans (il y a pas d’âge pour faire du vélo) qui a parcouru plus de 2000 km en solitaire. »

Vous l’aurez compris, il y aura beaucoup à dire lors du petit pot que Matthias et Thomas partageront le 24 août prochain au Tramway, mais aussi lors de la conférence qu’ils donneront au Tholy le 20 septembre pour revenir sur leur aventure !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.