Search
dimanche 18 août 2019
  • :
  • :

Vosges : pétards et feux d’artifice interdits

image_pdfimage_print

petardCommuniqué de la Préfecture des Vosges

Interdiction temporaire d’utilisation, de port et transport d’artifices dits de divertissement et d’articles pyrotechniques dans le département des Vosges

Pierre ORY, Préfet des Vosges, a décidé par arrêté préfectoral d’interdire le port, le transport ainsi que l’utilisation de pétards par les particuliers sur la voie publique ou en direction de celle-ci, dans les manifestations publiques, les lieux de grands rassemblements de personnes ainsi que dans les établissements recevant du public, du mardi 13 août 2019 à 00h00 au lundi 19 août 2019 à 08h00.

En effet, l’utilisation inconsidérée de pétards et feux d’artifices sur la voie publique ou en direction de celle-ci, ou dans des lieux où se tiennent de grands rassemblements de personnes, est de nature à créer des troubles à la tranquillité et à l’ordre public, ainsi que des désordres et mouvements de panique, alors même que les services de l’État sont pleinement mobilisés pour assurer la sécurité des biens et des personnes dans le département.

Les infractions seront passibles de contraventions de 1re classe, ainsi que de l’application de l’article 322-11-1 du code pénal. En revanche, l’utilisation des artifices de divertissement par des artificiers, titulaires d’un certificat de qualification, demeure autorisée dans le cadre des spectacles pyrotechniques.

Prefecture des Vosges




6 réactions sur “Vosges : pétards et feux d’artifice interdits

  1. André FRANCOIS

    Ça y est, ça recommence … encore un arrêté qui ne sera pas respecté, et où les contrevenants ne seront pas sanctionnés …

    Ah oui … c’est vrai … j’oubliai … la mode c’est le consensus … mais là je pense que ça rime à rien …

    répondre
    1. a ke kuku c'est joni.

      La France, pays recordman en terme de nombres de lois et aussi d’esquives et de reculades judicaires.
      Et ça les nouveaux voyous l’ont très bien compris et assimilé.

      répondre
  2. Eliane

    Monsieur François c’est exactement ce que je voulais écrire, que cette interdiction n’est jamais respectée !
    Pas plus tard que hier j’ai vu 3 jeunes faire exploser des pétards sur la voie publique.
    Si effectivement il n’y a personne sur la commune pour verbaliser je ne vois pas à quoi servent les interdictions et cela vaut pour bien d’autres choses que les pétards !!!

    répondre
  3. a ke kuku c'est joni.

    A part nous fracasser les oreilles, et au vu du risque de plus en plus élevé de feux de broussailles et de forets, ces pétards devraient tout simplement être interdits de vente en France.

    répondre
  4. genatio

    IL n’y a pas que les pétards…les nuits de fin de semaine,secteur kiosque/rue du lac,c’est incivilités,vol de fleurs/chants/hurlements jusqu’à 4h du matin,les riverains ne dorment plus…et les touristes hébergés dans le secteur non plus…ça va mal finir,ce que personne ne souhaite!

    répondre
  5. fanfan

    le Bordel …. c’est à la mode partout, de fait, surtout en jaune (couleur jonquille étatisée dont on a vu les exploits ces derniers mois) et vert (couleur de ceux qui parlent nature à condition qu’elle soit rubis -chine ou encore rouge russe). On est incité, ici, comme ailleurs, à devoir supporter tout et ce ne sont pas les pauvres policiers obligés à se faufiler entre les hordes venues voir on ne sait pas trop quoi…. comme les moutons de Panurge et se font tondre la porte-monnaie ….. On nous prédit pour bientôt une révolution … on a connu la chose à maintes reprises: on change les fous et c’est reparti pour un tour avec de plus en plus de gens grugés!……

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.