Search
vendredi 17 sept 2021
  • :
  • :

Les fusillés pour l’exemple : exposition du 8 au 15 novembre Avec la LDH et Arts Découvertes et Citoyennetés

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Les fusillés pour l’exemple

Pour mieux comprendre :

0001Le 3 août 1914, l’empire allemand déclare la guerre à la France. Cette déclaration fut reçue avec gravité mais provoqua un sentiment de grande détermination. La guerre de 1870 avait définitivement ancré dans les esprits que tout homme en état de porter une arme était un soldat potentiel.

La France de 1914 compte 39 millions d’habitants, l’Allemagne 69 millions.

Le départ au front, au son des chants patriotiques, se fait dans un enthousiasme modéré, mais il faut faire son devoir.

Les hommes passent brutalement du champ de blé au champ de bataille.

Entre le 20 et le 22 août 1914, 40 000 français sont tués, hachés par les obus ennemis.

Suite à l’échec de ce qui a été appelé « la bataille des frontières » fin août/début septembre 1914 et face à des débuts de débandade le commandement rappelle qu’il faut, si nécessaire, forcer « l’obéissance » des soldats et si besoin est de « faire des exemples »

Ce sera les fusillés pour l’exemple condamnés pour la plupart pour abandon de poste, désertion, capitulation, refus d’obéissance.

le code de justice militaire précise : c’est l’intimidation qu’on doit toujours avoir en vue parce qu’elle va droit au but et qu’elle seule peut produire des effets salutaires.

Le 31 août 1914, le général Sarrail commandant la III éme armée s’adresse au général Durand qui lui parle de l’épuisement de ses hommes : pas de si, pas de mais, pas de repli, tenir jusqu’au dernier, faites des exemples.

Le 6 septembre 1914, devant l’aggravation de la situation, le ministre de la guerre, sur la demande du général Joffre autorise la mise en place de conseils de guerre spéciaux composés de 3 officiers, jugeant en flagrant délit et dont la décision est exécutoire sans appel et sans délai dans les 24 heures.

En plus de son côté expéditif, l’instauration d’un tel tribunal indique que la justice devient un auxiliaire de la discipline.

Cela se traduit épisodiquement par des exécutions sommaires, par des rappels de la hiérarchie à juger rapidement en ayant à l’esprit la nécessité de trouver des coupables pour provoquer un sursaut parmi les autres.

Les soldats français fusillés furent entre 610 et 630

La majorité des fusillés l’a été en 1914 et 1915, 156 de septembre à décembre 1914 et 251 en 1915.

En 1914, on comptait 200 pelotons d’exécution.

Comment, à l’issue d’un engagement militaire où chacun se trouve à égalité devant le risque de mort, peut-on se réunir pour décider d’ôter la vie à certains ce ceux qui en ont réchappé ?

Ce ne sont plus des soldats morts POUR la France ce sont des soldats morts PAR la France.

Il a fallu attendre la loi du 26 avril 1916 pour que ces conseils de guerre spéciaux parfois appelés par les hommes « cours martiales » soient supprimés.

A suivre :

Les fusillés dans les Vosges

Le rôle de la ligue des droits de l’Homme dans la réhabilitation de ces fusillés pour l’exemple.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.