Search
vendredi 13 déc 2019
  • :
  • :

Cet hiver, suivez la schlitte, les Cercêys ou les Lattes Chantier jeunes et sentiers en raquettes

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

sentiers raquettes chantier jeunes bas rupts (2)

Les nouveaux panneaux réalisés par un groupe de jeunes Gérômois pour identifier les circuits raquettes des Bas Rupts viennent d’être inaugurés sous les premiers flocons (ou presque) du mois de novembre.

Les petites précisions de Max Vallon qui a encadré ce chantier jeunes.

Les petites précisions de Max Vallon qui a encadré ce chantier jeunes.

A l’origine, il y avait cette réflexion du service des sports de la Ville qui estimait qu’un site pittoresque comme celui des Bas Rupts méritait peut-être mieux que des circuits identifiés avec de simples numéros. L’idée de donner des noms à ces 6 sentiers s’est donc rapidement imposée, tout comme celle de faire de cette mission un chantier jeunes. Et pour l’encadrer, on a fait appel à un habitué de la maison en la personne de Max Vallon, infographiste et artiste gérômois à qui l’on a déjà confié plusieurs projets du même type. Évoquons ainsi le travail réalisé du côté de l’école Jules Ferry sur le mur de l’espace jeunes du Bergon, ou encore la déco du chalet d’accueil du jardin d’enfants de la Mauselaine.

Cyrille Carru du service des sports détaille les panneaux.

Cyrille Carru du service des sports détaille les panneaux.

3 jeunes ont ensuite répondu à l’appel de Delphine Henry, agent de la Ville qui pilote le projet, et se sont penchés sur la question à travers un cahier des charges. Ce dernier mettait en avant l’utilisation de la mascotte de Gérardmer, à savoir le fameux Loustic, mais aussi celle du patois local. 6 panneaux ont donc été conçus grâce à l’aide de Max par Zara, Martin et Levon, le tout avec des noms en patois et une illustration mettant en scène le Loustic. Des supports que vous retrouvez donc face à la Drosera, au départ des sentiers/circuits qui portent désormais les noms suivants : Les Beuquillons, Les Cercêys, Les Lattes, La Schlitte, La Frayée et Le Sotré. Au total, il aura fallu une vingtaine d’heures à la petite équipe pour boucler ce chantier jeunes financé en partie par la CAF.

« A travers ce chantier, il y avait aussi l’utilisation d’outils libres, la découverte de GIMP notamment. On a travaillé les mercredis après-midi à la médiathèque du Tilleul qui nous a mis à disposition des postes dans son espace multimédia et nous les remercions pour ça » précise Max Vallon. Les trois jeunes ont également découvert un peu le patois local puisque la majorité des noms retenus pour les panneaux leur était tout simplement inconnu.  Enfin, précisons qu’après cette action citoyenne, Zara, Martin et Levon ont pu profiter d’une contrepartie « loisirs » qui s’est étalée sur trois jours avec au programme : Europa Parc, Bol d’Air, VTT électrique ou encore sortie en gyropode à La Bresse ! « Ça fait plaisir » comme on dit !

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.