Search
vendredi 13 déc 2019
  • :
  • :

Le CEN Lorraine et VALABARU marchent ensemble pour les tourbières Un nouveau partenariat pour animer les Bas Rupts

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

VALABARU CEN Lorraine bas rupts (1)

Samedi matin, le CEN Lorraine était l’invité de l’association VALABARU présidée par Aymeric Bourlier et qui a pour but la valorisation et l’animation des Bas-Rupts à Gérardmer. Les deux structures se sont réunies à la Drosera afin de procéder à la signature d’une convention permettant d’officialiser leur partenariat dans le cadre des actions d’éducation à l’environnement sur le site des Bas Rupts, et plus précisément la tourbière du Grand Etang.

Une fois de plus, ce sont les tourbières qui sont principalement en ligne de mire à travers « cet échange de bons procédés » pour reprendre les mots de Didier Arseguel, chargé d’étude valorisation au sein du Conservatoire d’Espaces Naturels de Lorraine : « L’idée est de s’appuyer sur cette association locale pour valoriser le site, développer les actions de sensibilisation et animer les tourbières. C’est un type de partenariat qui se fait déjà avec d’autres associations dans la région car on s’est rendu compte que nous n’avions tout simplement pas les moyens de répondre à toutes les demandes, notamment en ce qui concerne les scolaires. (…) Nous allons former les bénévoles de l’association et leur montrer comment on anime ce type de sites. » Il n’y avait donc pas que la signature au menu samedi matin, mais aussi une partie formation donc, ou encore une partie sur le rôle d’expert du CEN dans la restauration de certaines tourbières parfois mal en point :  » Nous allons notamment montrer ce qu’on va faire à la tourbière des Xettes qui est dans un état difficile » précisera enfin Didier Arseguel.

 




Une réaction sur “Le CEN Lorraine et VALABARU marchent ensemble pour les tourbières

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.