Search
vendredi 13 déc 2019
  • :
  • :

Communiqué – réalisation d’un schéma cyclable sur la commune

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

« Comme je l’ai indiqué dans le dernier bulletin municipal, la Commune a confié au CEREMA EST (Cente d’Etudes et d’Expertises sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement) la réalisation d’un schéma cyclable sur la commune.

Améliorer la sécurité des cyclistes par un meilleur partage de l’espace public, favoriser le développement des modes actifs de développement, tels sont les objectifs poursuivis par l’équipe municipale.

Le diagnostic est désormais élaboré. Je le présenterai aux Gérômois à l’occasion d’une réunion publique le jeudi 19 Décembre à 18 h 30 (salle des Armes de l’Hôtel de Ville), à laquelle je vous convie.

Il s’agira aussi d’échanger sur les premières pistes de réflexions pour de futurs tracés, aménagements, équipements…

Je vous encourage à venir nous rejoindre ».

Le maire de Gérardmer – Stessy Speissmann




23 réactions sur “Communiqué – réalisation d’un schéma cyclable sur la commune

  1. christian ARASA

    bonjour ,je ne suis pas de la region.mais les pistes c’est bien,mais pour un cycliste il ne s’amuse pas sur une piste .et a faire des pistes partout on va finir par etre parqués.une des solutions qui me semble la meilleur pour les cyclistes ,c’est de mettre un maximum de panneaux,indiquant que la route est autorisée aux cyclistes.il y aurait moins d’agressivité,car la majorité des automobilistes pensent qu’elle est obligatoire.je suis un peut sec mais c’est mon temperament.merci et peut-etre a bientot.

    christian

    répondre
    1. Gwendal

      Parce que le cycliste s’amuse sur une route avec des voitures qui le frolent? parce que l’enfant est en sécurité sur des itinéraires partagés? il est plus que temps de profiter de la largeur incroyable des boulevards géromois pour faire des zones sécurisées pour les cyclistes tout comme déplacer la barrière en bois dans la ligne droite du lac pour inclure une piste cyclable du coté protégé et non du coté des voitures.
      Rajouter des panneaux aux panneaux n’aura pas d’effet car beaucoup de gens ne connaissent pas ou plus ou ignorent volontairement le code la route.

      répondre
    2. Julien Dumont

      Absolument pas d’accord avec cette réflexion. En ville, il faut absolument des voies cyclables, bien délimitées. Les zones non urbaines sont bien assez spacieuses pour que les cyclistes puissent « s’amuser ». Là nous parlons d’enfants, de familles, et peut-être même de tous les gérômois qui pourraient faire un peu d’exercice au lieu d’aller se garer directement dans la boulangerie :)

      Et puis il vaut mieux faire du VTT ou du Gravel, au moins on est tranquille en forêt :)

      Par contre, en ville, il faut AUSSI et SURTOUT une vraie volonté politique car une vraie politique de l’espace cyclable suppose de faire beaucoup (énormément) de mécontents automobilistes.

      Donc déléguer à une société privée un plan d’aménagement, c’est bien, mais il ne remplacera pas une vraie politique de l’espace cyclables, bien menée sur plusieurs années en prenant en compte les besoins.

      Exemple : sacrifier des espaces piétons au profit des cycles (a-t-on besoin d’autant de largeur de trottoirs sur certains axes?) mais aussi sacrifier de l’espace voiture (rue François Mitterand à ouvrir uniquement aux livreurs, riverains, piétons et cycles, par exemple).

      Il faut aussi éduquer les piétons : ne pas marcher sur les pistes cyclables (au moins essayer).

      Ils faut aussi envisager des itinéraires : passer apr les rues hautes, mais en même temps penser au fait qu’à Gérardmer…. ça monte parfois :) donc il faut aussi savoir rendre attractifs les parcours sans quoi cela ne fonctionnera pas.

      Beaucoup d’axes très larges à Gérardmer peuvent accueillir des vraies pistes cyclables, bien séparées des routes. Le tout est de ne pas se contenter de faux semblants.

      Et il y a parfois des choix à faire, comme par exemple rendre prioritaires les cyclistes lorsqu’ils partagent la route avec des voitures. C’est un choix. Et il va falloir faire beaucoup de pédagogie.

      Prendre exemple sur les villes qui ont déjà de l’expérience dans le domaine. Regarder à Stockholm par exemple, ou Strasbourg pour la France.

      répondre
  2. THOMAS

    faciliter le déplacement à deux roues sur le domaine urbain à Gérardmer, là ou quasiment rien n’a été fait les années précédentes ?
    cela sent les élections qui approchent et peut être un moyen pour éviter de parler de la mutation de la ligne SNCF de la Vologne en voie verte

    répondre
    1. Marc beutel

      IL FAUT éviter la mutation de la ligne SNCF , en 2020 il ne faut pas supprimer nos ( futur relations ) en trains! Oui et encore oui , le velo pour la ville de Gerardmer pas de probleme car il y a un gros manque.
      Vous voulez des pistes pour les vélos et certains veulent enfin le retour de nos trains , alors encore une fois combinons les 2.
      Trains + velos le TOP pour Gerardmer ENFIN bientot réalisable ?

      répondre
  3. B. Adam

    C’est curieux tout le monde demande depuis au moins 20 ans la construction d’une vrai piste cyclable dans la vallée des lacs et a 3 mois des elections elle sort du chapeau, payée par le contribuable. Miracle ? Non le projet sera abandonné en avril comme les autres.

    répondre
    1. André François

      Tout à fait… ce n’est pas faute d’avoir voulu proposer de se réunir et travailler sur le sujet depuis des années… à croire que si c’est gratos… les compétences ne valent rien … très déçu de cette politique, ne vous en déplaise M Le Maire … par contre m’envoyer un courrier pour me faire taire … c’est votre politique… dont acte, j’ai quitté Gérardmer…

      répondre
  4. fanfan

    Bla bla …. Gerardmer n’est pas Strasbourg ni …..
    Commençons tout simplement par respecter et faire respecter le code de la route et celui de la civilité, du bon sens et du savoir-vivre qui n’existent plus surtout lorsque l’invasion des lieux se fait explosive et insensée.
    On voit que les élections approchent et la critique systématique est aisée et les super idées des grands maîtres es promesses qui, comme toujours, finiront au panier.

    répondre
    1. JMV

      « Respecter le code de la route et les civilités… »

      Le souci est qu’une minorité ne respecte pas ou peu ces deux choses là.
      Le problème suivant est que cette minorité roule en voiture.
      Et voiture contre vélo on connait le perdant.
      Il est donc impératif pour protéger les cyclistes de créer des espaces dédiés.

      répondre
    2. Jean-Francois Comble

      Du blabla dites vous. Combien de gérômois restent encore prisonniers de leurs habitudes prises pendant plus 40 ans à circuler systématiquement en voiture pour faire 2 kilomètres ?
      Quel intérêt y a t-il à se garer systématiquement à moins de 100 m du magasin où l’on souhaite se rendre ? (excepté pour les personnes qui ont des difficulté à se mouvoir évidemment).

      Faire un politique cyclable à Gérardmer est aussi faire un e politique de l’ACCESSIBILITE : rendre accessibles les commerce, fluidifier le trafic, limiter la bagnole. Franchement, vous trouvez amusant de respirer le gasoil d’un voiture qui se gare devant vous lorsque vous sirotez voter café en terrasse ?

      L’ide de mon commentaire est surtout de faire sentir à l’actuelle municipalité qu’il est bien inutile de lancer des idées « en l’air » pour finalement décevoir les gens. Une politique cyclable, surtout si elle est nécessaire comme à Gérardmer, c’est un vrai engagement, des contraintes très fortes, beaucoup d’argent, des infrastructures sérieuses et pensées pour être attractives.

      Alors oui, il faut prendre exemple sur des villes comme Strasbourg : pistes (voies) cyclables, changement des mentalités, arceaux en nombre pour accrocher les vélos, mettre davantage de place « handicapés » pour les voitures et réduire drastiquement le nombre de place de stationnement, faire payer le stationnement aussi (ce qui est loin de rebuter les touristes si d’un autre côté ils peuvent se promener agréablement dans les rues, il ne faut pas oublier que dans beaucoup de villes touristiques le stationnement payant est la règle).

      etc etc. C’est autre chose, évidemment, que de se contenter d’annoncer une « étude » … :)

      répondre
  5. Fabrice

    Réaliser un plan cyclable sur la commune de Gérardmer et ces extérieurs est la première démarche à réaliser, puis faire adhérer les gens autour de ce projet est primordial pour en assurer sa réalisation. Il apparait opportun de favoriser les modes déplacements doux (sécurité, environnement, sport..).

    L’ancienne voie ferrée de Bruyeres à Granges Sur Vologne ne doit elle pas devenir piste cyclable? J’ai l’impression que nous perdons beaucoup de temps à prendre cette décision qui semble logique. En effet, les donneurs d’ordre (conseil régional, département, SNCF, commune) ne mettront jamais l’argent nécessaire à sa réouverture. Difficile débat!!!

    Dans le prolongement de cette analyse:
    A quand un vrai cheminement piétonnier autour du lac de Gérardmer adapté à tous autour du lac? Il faudra du courage politique pour le faire face aux riverains qui s’accaparent le pied de plage… alors que cela est du domaine public!!

    Cordialement

    répondre
    1. E.gauthier

      Pas l’ un à la place de l autre !

       » Deplacements  » = pour vous systématiquement = vélo ! Meme si en effet le probleme de circulation à velo est compliqué ( justifié ) DANS Gerardmer, je ne peux que constater que le loisir de certains est plus important que les déplacements de nos concitoyens et touristes à vos yeux! Pour vouloir systématiquement le démantèlement de NOTRE ligne « Sncf » ou meme peut -être un jour ->PRIVÉ .
      Franchement si votre enfant doit réaliser des études SUPr ou vos grands parents doivent se deplacer en transports c une grosse galère et meme si nos chauffeurs de car sont expérimentés, surtout l hiver… ! il y a quand meme un gros soucis de transport Sur et Propre pour nous tous et nos touristes.(solution bis)
      Personnellement demander à mon gamin de faire du velo en pleine nuit, l hiver… pour rejoindre son seul réel transport SUR dans notre vallée pour rejoindre —> laveline vers Epinal, Strasbourg, St dié, Nancy … non pas, pour faire une balade mais tt simplement attraper son (un) train et donc pouvoir poursuivre ses études, et bien c NON .
      La solution est bien de combiner les deux: trains pour y accéder et velos pour le Centre de Gégé ,

      Ps: pas besoin de critiquer sncf, justifier le coût , … perso je m’ en fiche ,y’a 1 besoin de TRANSPORT tt comme le besoin de pistes cyclables en –> centre ville .

      répondre
      1. teuf teuf

        Effarant.
        Savez vous que les finances publiques sont en guenilles.
        l’état n’a déjà plus les moyens pour satisfaire des choses bien plus primordiales ( l’éducation, la santé, nos vieux, l’aide aux handicapés , la recherche,.. ) que votre délire à 10 passagers / Jours et à plusieurs centaines d’ euros de déficit par billet.
        Comme précisait Fabrice, plus jamais il ne sera remit un seul euro dans cette fantasmagorie.
        Transformons donc vite cette cette friche en voie multi activité.

        répondre
        1. E.gauthier

           » l’état n’a déjà plus les moyens pour satisfaire des choses bien plus primordiales  »
          = ce qui est  » effarant » c est que pour vous la réalisation d’ un chemin à velo est donc super
           » primordiale » pour vos balades pour rejoindre laveline!?
          Honnêtement préfère retrouver un vrai service , déjà qu’ il n y a plus grand chose… et profiter des pistes de vélo DANS Gerardmer ! C mon avis chacun son avis Mr, Mme ?teuteuf…

          répondre
          1. teuf teuf

            30 millions de remise en état de la voie Lavelines / Gerardmer plus un déficit de fonctionnement annuel de quelques centaines de milliers d’euros.
            Tout ça pour trimbaler 5000 quidams par an.
            ( pour éviter les éruptions de boutons, ne calculons pas le prix de revient réel de chaque billet…).
            Et aussi pour en finalité être soumis au bon vouloir des petits hommes rouges et de leurs gréves à répétition.

            Moi aussi avec l’argent des autres je peux avoir plein de projets loufoques….

      2. Jean-Francois Comble

        Hé ben il y a du boulot pour éduquer le peuple. Avec des a priori pareil, on n’est pas prêt d’avoir des pistes cyclables.

        Votre gamin ne gèlera pas sur place rassurez-vous s’il sort en vélo par zéro degré. Evidemment personne ne parle de prendre le vélo lorsqu’il y a 50cm de neige.

        Le vélo n’est pas que du loisir, c’est d’abord et surtout un moyen de locomotion. Comprendre cette différence est un premier pas vers une politique cyclable à Gérardmer.

        Enfin, pour ce qui est des transports en communs… je crois qu’il faut arrêter de se faire des illusions : dans beaucoup de cas il n’est pas intéressant du tout d’aller d’un bout à l’autre de la vallée pour prendre le train, même si le train revient un jour à Gérardmer et même s’il y a des trajets toutes les heures.
        Tant qu’on restera dans un contexte économique de l’habitat dispersé, et avec trop peu d’emploi sur place (nécessité de faire 20 à 50 km par jours pour aller travailler), on restera prisonnier de la voiture.

        Un habitant de Xonrupt qui doit aller travailler à 7h00 dans une boîte à Saint Dié, n’a strictement aucun intérêt à circuler (en vélo ou en voiture) jusque la gare de Gérardmer, prendre un train qui mettra bien plus de temps à faire le trajet… et se retrouver dans une gare qui elle même est à plusieurs kilomètres du lieu de travail.

        Le retour du train à Gérarmder ne peut QUE s’adresser à du tourisme ou éventuellement à quelques étudiants qui font la pendule deux fois par semaine. Aucun autre intérêt *tant que le contexte économique ne change pas*.

        C’est incroyable que n’importe quel sujet nous renvoie systématiquement à la question du train à Gérardmer, comme s’il n’y avait pas d’autres sujet de réflexion pour changer cette ville qui s’enfonce dans l’immobilisme et et prend 20 ans de retard sans être capable d’anticiper les futurs changements (climat, démographie, nouvelles technologies, etc).

        répondre
        1. E.gauthier

          Jean francois,

          Le sujet voie verte revient à chq fois que VOUS parlez de vélo ( regarder messages de thomas…) .il n’est pas question d éducation , mais bien de logique, vous ne pouvez pas demander a tt le monde de se deplacer en velo!
          – Tjrs pas de reponses pour nos gamins?, nos anciens,? nos touristes? et meme nos actifs hormis nous convertir a faire du velo .
          Désolé mais, faire du vélo comme moyen de locomotion en remplacement d un réel transport au delà d un certains nbr de kms pas pour moi…
           » être capable d’anticiper les futurs changements (climat, démographie,  » >justement oui anticipons…
          Intérêt de rejoindre à pieds ou vélo vers laveline ? Hormis la ballade ?
          Donc vs confondez bien loisirs et moyen de locomotion pour le cas de la voie verte de gerarmder .(prétexte?)

          « On restera prisonnier de la voiture » . Je suis bien d accord avec vous !

          répondre
          1. teuf teuf

            Il est nettement préférable d’être prisonnier de sa voiture que de CGT cheminots et SUD RAIL…
            D’autant qu’un autorail diesel comme c’est la cas pour la ligne St Dié / Epinal et sa fantasmagorique extension jusqu’à Gérardmer, pollue autant, voir plus qu’une voiture ( voir beaucoup plus avec des wagons à 95 % Vides ( CO2 par passager transporté )).

  6. defranould eric

    Les géromoises et les géromois ont découvert dans le dernier bulletin municipal qu’un plan vélo était à l’étude, Mr le maire va nous le présenter,très bien !
    Cela fait plusieurs années que nous le demandons et à quelques mois des élections municipales cela ressemble plus à de la com que d’une réelle volonté de promouvoir le vélo en toute sécurité dans la cité.
    Lors du dernier conseil municipal j’ai demandé quel était le coût de cette nouvelle étude : réponse 19 978 Euros HT.
    En 2010, la Comcom présidée par Gilbert Poirot avait réalisé une étude gratuite présentant un tracé de pistes cyclables allant du Bas-Beillard au Saut des Cuves. Cela nous semblait être une bonne base de départ pour un plan vélo mais notre proposition na pas été retenue..

    répondre
    1. André François

      Eh ben !!!
      C’est tout de même avec l’argent du contribuable !!!
      Cest dénigrer les compétences locales !!!
      Vraiment c’est compliqué à Gérardmer de faire qq chose !!!

      répondre
    2. Jean-Francois Comble

      Question à M. Defranoux : est-il envisageable de voir une publication de l’étude à laquelle vous faites référence ?
      Cela permettrait de comparer.

      (par exemple si par « voie cyclable » vous entendez de simples bandes peintes au bord d’un e nationale ou si on parle vraiment de piste cyclable, bien séparée de la route. Il est important de tout parler le même vocabulaire dans ce contexte).

      répondre
      1. defranould eric

        L’étude dont je parle s’intitule: étude relative à la création de liaisons douces sur communauté de communes des lacs et des Hauts Rupts .
        Cette étude a été réalisée après un travail des élus communautaires,du Tholy,de Réhaupal,de Xonrupt,de Liézey et de Géardmer.
        ette étude doit être disponible à la nouvelle comcom et à la mairie de Gérardmer. Pour ma part, j’en possède un exemplaire et je le tiens à disposition. Par ailleurs, seules de véritable pistes cyclables séparées de de tout trafic routier doivent être réalisées.

        répondre
  7. E.gauthier

    Teuf teuf vos commentaires cgt,coût,pollution, c’ est votre avis, moi mon avis c de pouvoir me deplacer librement, en sécurité surtout l hiver, avoir une solution bis, une alternative a la voiture…

    « schéma cyclable sur la commune »

    A aucun moment Mr le Maire nous parle de la ligne sncf…
    Alors ne mélangeons pas déplacements centre ville ( velo) ou à proximité ( je suis pour!) avec deplacements du quotidien (plus longue distance) POUR TOUS merci
    Et dites moi , avec un réel transports= correspondances,rapidité ,frequences… y aurait il pas moins de véhicules pour plus de sécurité pour les velos ???moins de pollution ???
    Votre combat pour le vélo ne doit pas être le combat contre le train ya erreur bonne soirée

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.