Search
vendredi 28 fév 2020
  • :
  • :

Convention Territoriale Globale de services aux familles : un document fédérateur pour la Communauté de Communes, la CAF et le CD88 Innovation, solidarité & proximité

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
Brigitte Vanson, Didier Houot, Jérôme L'Hommé et Marie-Christine Klopp lors de la signature officielle du document.

De gauche à droite : Brigitte Vanson, Didier Houot, Jérôme L’Hommé et Marie-Christine Klopp lors de la signature officielle du document.

 

La Convention Territoriale Globale de services aux familles (CTG)  liant la CAF du département, la Communauté de Commune des Hautes Vosges ainsi que le Conseil Départemental a officiellement été signée ce lundi à Xonrupt-Longmer.

On notera tout d’abord qu’il s’agit là de la deuxième CTG de ce type mise en place dans les Vosges et qu’elle lie les différents signataires pour 4 ans afin de se donner les moyens de ses ambitions et le temps d’atteindre ses objectifs, ou plutôt ses « ambitions » définies suite à une importante étape de diagnostique. Un diagnostique partagé par les 3 acteurs cités précédemment. « Cette étape est très importante pour cibler et définir le contenu de la convention et ses ambitions, puis un plan d’actions avec les élus des communes de l’intercommunalité et des communes concernées » précise Marie-Christine Klopp, directrice de la CAF des Vosges. Chaque CGT est donc faite sur mesure, adaptée au territoire qu’elle couvre, le tout dans un cadre politique commun défini notamment par les différents champs de la CAF sur lesquels la Communauté de Commune agissait déjà : on citera notamment l’enfance et la petite enfance, la jeunesse, l’animation de la vie sociale, l’accès aux droits ou encore la parentalité. Précisons également que cette démarche s’inscrit dans le Schéma Départemental de Services aux Familles signé en décembre 2016 dans les Vosges par les services de l’État, la CAF et le Conseil Départemental. Le Département qui est également signataire du Schéma de protection et de prévention l’enfance.

Vous l’aurez compris, la CTG est un document fédérateur pour reprendre les mots de Didier Houot. Un document synonyme d’engagement social fort envers la branche familiale, pour gagner en efficacité, en cohérence et renforcer la visibilité/lisibilité de l’offre dans cette branche précisément. Des termes que l’on retrouve dans les 4 grandes ambitions retenues au terme de la phase de diagnostique et qui sont les suivantes : impulser une dynamique de mobilisation et d’expression des habitants ; développer et soutenir une offre de qualité aux familles ; maintenir et optimiser une offre de service(s) de qualité sur le territoire ; améliorer la connaissance et renforcer la lisibilité des offres disponibles sur le territoire. Sans être exhaustif, quelques objectifs concrets inscrits au plan d’action sur le territoire de la Communauté de Communes ont été dévoilés lors de la signature de convention : développer le Lieu d’Accueil Parents-Enfants ; favoriser l’accueil d’enfants en situation de handicap dans les accueils collectifs ; favoriser les échanges et la coordination entre les acteurs – réseaux et collectifs parentalité ; soutenir et promouvoir le métier d’assistante maternelle ; renouveler et dynamiser le bénévolat ; développer l’accès aux droits et lutter contre le non-recours. Tout un programme de coordination et d’amélioration des dispositifs d’action sociale sur le territoire qui va donc se mettre en place, le plus rapidement possible souhaitons-le.

Car comme l’a précisé la conseillère départementale Brigitte Vanson, signer une telle convention, c’est « le gage d’une plus grande efficience, lisibilité et complémentarité des actions menées en direction des familles du territoire. » Plus simplement, l’union fait la force et l’on attendra avec impatience la mise en œuvre des actions. »Je rappelle néanmoins que la Communauté de Communes ne se substitue pas aux communes à travers cette démarche mais bien qu’elle accompagne » ajoutait le président de la Communauté de Communes des Hautes Vosges Didier Houot. Elle accompagnera grâce à un travail de mise en réseau et d’échanges interinstitutionnels  pour améliorer et développer le service rendu aux familles. Rendez-vous en 2022 pour le bilan de l’opération !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.