Search
lundi 30 nov 2020
  • :
  • :

Élections municipales – « Gérardmer Notre Perle » dévoile sa liste

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

photo Gérardmer notre perle

Depuis la déclaration de candidature de Bernard Caël, tête de liste de « Gérardmer Notre Perle« , ça bouge dans les états majors politiques gérômois. C’est au QG de campagne, Maison de la Forêt, rue de l’église, (sous l’église) que la liste annoncée sans étiquette a été révélée dans sa totalité.

Nom , prénom (par ordre alphabétique) âge et profession

AUBERT Patricia, 58 ans, cadre RH SNCF

BADONNEL Eric, 62 ans,  retraité de la fonction publique

CAEL Bernard, 60 ans, cadre à la Caisse d’Epargne

CLAUDE Murielle, 58 ans, ouvrière dans le vernissage

CLAUDEL Jean Noël, 53 ans, menuisier

DEFAUCHEUX Corine, 58 ans, assistante de gestion

DEKEYSER Sarah, 41 ans, autoentrepreneur

DESPREZ Nicolas, 35 ans, ingénieur textile

DIETSCH Adeline, 37 ans, commerçante

DURAND Céline, 50 ans, commerçante

ERYGIT Selma, 56 ans, aide ménagère

ETIENNE Jacky, 63ans, retraité assurances

GION Thomas, 29 ans, chef d’entreprise

GREMILLET Francis, 60 ans, retraité enseignant

JACQUELIN André, 65 ans, retraité secteur finances- banques

KUHN Thierry, 48 ans , directeur d’agence et commerçant

LAHEURTE Jérôme, 38 ans, cadre technique national. Directeur des équipes de France de saut à ski et combiné nordique

LEMAIRE Franck, 42 ans, éducateur sportif

MARTIN Anthony 29 ans, moniteur de ski et autoentrepreneur

MAURY Vanessa, 41 ans, chargée de mission

PELLETIER Denis, 65 ans, retraité de la gendarmerie

SIMON Julien, 38 ans,  gérant d’établissement

SUCHETET Jonathan, 30 ans,  responsable commercial dans la gestion de patrimoine

THOMAS Eléonore, 21 ans, étudiante

ULRICH BADONNLE Lisa, 33 ans, directrice d’un institut et spa

VALENTIN Hélène, 49 ans, entrepreneur-conseil en transformation des organisations

VAZART Isabelle, 57 ans, assistante dentaire

VOSGIEN Christine, 56 ans, manager Ets Linvosges

WILLMANN Kathy, 34 ans, professeur de pâtisserie

Moyenne d’âge : 47 ans

 




28 réactions sur “Élections municipales – « Gérardmer Notre Perle » dévoile sa liste

    1. Nadine Pierrel

      Au vu de certains noms qui ont déjà fait partie de la vie locale, je ne pense pas qu’on ait affaire à une liste de gauche…..

      répondre
      1. G Chipot.

        Entre l’espérance de vie qui augmente, le nombre de cotisants qui baisse
        ( chômage ), les retraités pauvres, les régimes spéciaux qu’il faut totalement revoir, il y a de toute façon une reforme égalitaire et sociale à faire.
        De là à aller aussi loin que Macron c’est une autre histoire…

        répondre
        1. pascal janeiro

          Oui ces pas en prônent la politique macron, don les maires et député petit solda a macron que cela va changer
          ne vous faite pas avoir avec des promesses bidon

          répondre
  1. André François

    Sans étiquette c’est ne pas être piloté par une quelconque appartenance politique, pour la gestion de la collectivité locale.

    Si ce groupe a une large ouverture de dialogue, d’écoute, et une capacité à mutualiser des compétences larges, y compris hors liste, il peut changer la donne sur la façon de faire évoluer Gérardmer dans une politique plus saine et durable.

    répondre
  2. martin

    Ouf !!! J’ai cru qu’on repartait 80 ans en arrière et qu’il était de nouveau nécessaire d’étiqueter les personnes pour les distinguer…
    Voter pour des hommes, des femmes, un programme me semble plus intelligent que de voter pour une étiquette, enfin, en ce qui me concerne…

    répondre
  3. G Chipot.

    Pourquoi se présenter sous une étiquette dans une petite ville comme Gerardmer ?
    On subit déjà assez les partis politiques sur le plan national.
    L’essentiel c’est d’abord de trouver pour notre ville, et sans clivages, des hommes et des femmes compétents et engagés.

    répondre
  4. jean-paul petit

    Voici donc une première liste de postulant.e.s. La présentation d’un trombinoscope est toujours intéressante, surtout quand on y reconnaît des personnes sympathiques et engagées.
    Etiquette ou pas étiquette, ça n’a pour moi que peu d’importance. Je comprends bien que les candidat.e.s n’ont pas envie de se réclamer de partis qui depuis 40 ans ont constamment trahi leurs électeurs, leurs programmes, leurs idéaux. A droite, à gauche et ailleurs.

    L’essentiel n’est ni la trombine ni l’étiquette. Parlez nous de votre projet, si vous en avez un, de votre vision de l’avenir de Gérardmer, si vous en avez une.
    Votre liste représente bien le monde du sport d’hiver et celui du commerce. Ce sont 2 activités dynamiques essentielles à la vie de notre cité. J’espère que vous saurez prendre en compte les besoins de toute la population géromoise dans sa diversité sociale.
    Songez que siéger au conseil municipal, c’est vouloir défendre le bien commun, l’intérêt général. Pas les intérêts particuliers, l’intérêt général, pas les biens privés, le bien commun.

    J’ai le plaisir de vous adresser sur votre site ma lettre ouverte aux candidat.e.s à l’élection municipale de Gérardmer. J’y évoque principalement la problématique du tourisme. Je ferai naturellement parvenir cette lettre aux autres listes quand elles se seront déclarées.
    Bon courage à vous tou.te.s.

    répondre
  5. Valérie Mathieu

    Effectivement aucune importance de quel bord ils soient, exceptés les extrêmes.. Le principal étant leurs valeurs, leurs idées et leur droiture ainsi que l’énergie et le dynamisme qu’ils sauront véhiculer.. Hâte de decouvrir le programme..

    répondre
  6. Rousselle

    Je voulais présiser que le sénat a adopté la loi du 11 juin sur la propostion de loi de J Claude Carle permettant aux candidats de se présenter sans étiquettes pour les communes de moins de 3500 habitants; cela ne concerne par Gérardmer

    répondre
  7. Olivier Bédel

    M’enfin, faut pas avoir honte de faire de la politique, Messieurs, dames, et appeler un chat, un chat. Briguer le suffrage des électeurs, tenter de prendre le pouvoir, c’est quoi ? Faire du commerce ? De la danse folklorique ? Du cinéma ? Non,non,non, c’est faire de la politique…
    Origine des candidats : banque, assurance, gestion de patrimoine, finance commerçants, gérants, entrepreneurs, managers… Pour plus de 40% de la liste. Je sais, j’ai des préjugés, mais personnellement, ça me donne une petite idée de l’orientation. Je peux me tromper, mais mon petit doigt… On attend le projet avec sérénité. Un projet, c’est faire des choix. Et faire des choix, c’est faire de la politique. Décidément, on y revient !

    répondre
    1. G Chipot.

      Le national est là pour cela et Gérardmer n’a pas besoin de gens qui font de la politique ou d’être tenue par un clan.
      Il nous faut simplement des personnes engagés, créatives, qui respectent la maitrise d’un budget, tout en étant représentatives du tissu socio-économique assez spécifique de notre ville.

      répondre
  8. ADAM JP

    Mr Bedel
    Pardon de déranger !

    Faut-il à vous lire et comprendre être un âne pour se lancer dans la vie municipale à Gerardmer ?
    En effet le métier de commerçant ou d assureur ne rime pas obligatoirement avec « milliardaire ou plus simplement Riche » donc par déduction rapide # de droite #

    Très bonne journée .

    répondre
    1. Olivier Bédel

      Mr Adam,
      Les « ânes » apprécieront… A vos yeux, semble-t-il, certaines catégories de la population ne seraient pas dignes de siéger au conseil municipal et d’avoir des idées… Chacun appréciera. Vous me permettrez de penser qu’il ne suffit pas, malgré tout le respect que j’ai pour ces professions, d’être employé de banque, assureur, « manager » ou commerçant pour briller au firmament de « l’élite gérômoise » (je blague)…
      D’autre part, je vous laisse la responsabilité d’évoquer une liste #de droite#. Pour ma part, j’ai juste écrit : « ça me donne une petite idée de l’orientation »… C’est tout !
      Enfin, pour votre gouverne, sachez que l’âne, le vrai, n’est pas si bête… On le dit même plus intelligent et moins soumis que le cheval…

      La bonne journée aussi.

      répondre
  9. Jean-Michel Rana

    Evidemment, sans étiquette signifie LREM ou sympathisants.

    La question n’est pas vraiment de savoir quelles étiquettes il faut mais de savoir s’ils sont représentatifs.

    Toute représentation est une délégation du pouvoir… faisant des élections un immense piège.

    S’abstenir ce n’est pas « donner sa voix à n’importe qui » : il y a plein de moyens pour s’engager politiquement, à commencer par celui de refuser toutes les décisions qui menacent les acquis sociaux.

    Aujourd’hui, les macronistes ont fait al démonstration qu’AUCUNE représentation ne peut plus être légitime dans une démocratie à ce point dévoyée.

    Oui la gestion collective, non au pouvoir ! (et pour ceux qui ne comprennent pas : lisez des livres, c’est jamais du temps perdu).

    répondre
  10. Enza Bonvaux

    Félicitations pour cette belle équipe, avec des personnes sympathiques, volontaires et engagées !
    Quel joli trombinoscope qui représente bien notre Perle des Vosges :)

    répondre
  11. Buck

    Peut-on connaître leurs positions sur les migrants et l’immigration, pour savoir si on va enfin pouvoir voter pour des gens qui défendent de vraies valeurs traditionnelles ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.