Search
vendredi 19 août 2022
  • :
  • :

l’Ecole de Ski fête ses 60 ans La Mauselaine tout de rouge vêtue

image_pdfimage_print

On ne le dira jamais assez, le ski est aujourd’hui une part importante dans l’économie locale. L’évolution de la pratique s’est faite en plusieurs décennies en même temps que l’installation de l’école de ski sur les contreforts de La Mauselaine. D’une simple baraque en bois, d’un tout premier téléski ressemblant plus à un fil neige qu’à un vrai « tire-fesse », les précurseurs de la glisse en Perle des Vosges dans les années 50-60 s’appellent Jean-Marie Leduc, Marcel George, Henri Millan…..et d’autres encore André Voirin, Raymond Schmitt, Bernard Bonne, les frères Tajana… Et si l’on prend la machine à remonter le temps, c’est bien en 1960 que nait l’ESF de l’époque. Le panégyrique de la construction de l’activité a été réalisé vendredi soir au Grand Haut par le directeur de l’école actuelle, Franck Lemaire, accompagné pour la circonstance des personnalités politiques du secteur. Beaucoup de monde était présent des anciens tel que Claude Vanony, Roger Kleindienst et toute la nouvelle génération d’enseignants tous vêtus de rouge évidement.

La Mauselaine prend en cette saison une nouvelle fois la couleur rouge,  sans doute un peu plus cette année, avec l’exposition permanente visible dans un local annexe à l’école. On y retrouve des documents d’antan, des visages connus et pour certains disparus, des installations qui semblent aujourd’hui désuètes et des photos sur des manifestations comme la Coupe Mickey courue par tous les petits gérômois déjà skieurs.

Et pour fêter 60 ans de vie active, l’ESF  et ses moniteurs ont offert au public présent une descente aux flambeaux et un feu d’artifice de circonstance.

Rendez-vous est pris pour les 70 ans.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.