Search
mercredi 12 août 2020
  • :
  • :

Jean-Michel Bertrand a marché avec les loups Un hymne à la nature sauvage

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
Jean-Michel bertrand et Marie Aniguet en compagnie de Loïc Moresi

Jean-Michel Bertrand a eu le plaisir de présenter la cadreuse qui l’a accompagné dans son aventure en la personne de Marie Aniguet.

 

Retenu au fond de son lit par une vilaine grippe qui l’avait alors empêché de venir à la rencontre du public local, Jean-Michel Bertrand avait tenu à ne pas rester sur une défaite pour le plus grand plaisir d’une salle André Bourvil pleine comme un œuf mercredi soir.

IMG_20200212_180216Comme on pouvait s’y attendre, la séance spéciale de Marche avec les loups suivie d’une rencontre avec son réalisateur s’est jouée à guichet fermé du côté de la MCL de Gérardmer. Certains spectateurs étaient même déjà présents lors de la première projection et ne cachaient pas leur enthousiasme de revoir ce splendide film documentaire. Sans parler de l’opportunité de pouvoir échanger avec Jean-Michel Bertrand, accompagné pour l’occasion de la cadreuse qui l’a accompagné dans son aventure en la personne de Marie Amiguet. Un « élément clé » à qui il faut rendre hommage, car en matière d’image, on se régale totalement, personne ne dira le contraire !

Pour la forme, on est donc royalement servi, quant au fond, il ne faut sans doute pas s’y tromper en imaginant, en entrant dans la salle, que l’on a affaire à un documentaire animalier. Marche avec les loups va plus loin, plus en profondeur, en abordant à travers un prisme spécifique, à savoir le loup, une question essentielle pour son réalisateur : « Quelle place voulons-nous donner à la nature sauvage ? » Et cette question sous-jacente : avons-nous le droit de vouloir contrôler/réguler cette nature sauvage, quelle légitimité a l’homme pour une telle entreprise, en avons-nous même réellement les moyens ?… Je vous laisse deviner quelles sont les pistes de réponses apportées par Jean-Michel Bertrand lorsqu’il soulève de telles questions (sinon vous pouvez visionner le film au plus vite !).

Le public du jour (ou plutôt du soir), était sans aucun doute conquis d’avance, à l’exception peut-être de quelques éleveurs et/ou militants opposés au retour du loup dans le massif vosgien. Une meute qui avait peut-être mal estimé la démarche de Jean-Michel Bertrand, mais le débat aura été intéressant et peut-être même enrichissant dans cette deuxième partie soirée, là où il avait souvent été houleux pour le réalisateur lors des précédentes projections dans le secteur de Grenoble par exemple… Mais ce n’est pas ce que l’on retiendra de cette belle soirée de cinéma à la MCL. Laissons plutôt le sauvage rester sauvage et contentons-nous de contempler ce que la nature nous offre.




2 réactions sur “Jean-Michel Bertrand a marché avec les loups

  1. defranould eric

    A l’heure où le dernier lynx Vosgien vient d’être tué, ce film fort intéressant, a le mérite de remettre la nature sauvage au premier plan. Le débat toujours vif sur le sujet du loup a me semble-t-il été d’une bonne tenue, respectueux de toutes les parties, c’est aussi cela la force de tout bon débat.

    répondre
  2. Gleyzes

    Ce film n’est pas marché avec les loups mais marche avec bertrand 8/10 du temps pour son moi, 1/10 pour les paysages, 1/10 pour les loups. C’est oublier la detresse des éleveurs et la souffrance des animaux predates. C’est un film qui surfe sur les citadins en mal de nature. Voir L113 sur l’internet vous aurez une autre vision au-delà d’un discours idéologique
    Jgs

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.