Search
mardi 7 avr 2020
  • :
  • :

Plus d’heure pour les profs et moins de temps pour les enfants : les enseignants dans la rue ce matin "Marre d'en avoir marre" - Pas de prise en compte des spécificités liées à la ruralité

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Suite au récent Conseil d’Administration et à la baisse  du nombres d’heures attribuées par le Rectorat pour la rentrée 2020-21, les enseignants de la Haie Griselle avaient décidé de manifester leur mécontentement ce samedi 8 février avec un départ place des Déportés vers la mairie puis le marché et enfin place des Droits de l’Homme.

Clairement et pour reprendre leurs mots, les enseignants « en ont marre d’avoir marre » et ils sont « désespérés de devoir chaque année manifester pour que les élèves et les profs aient des conditions respectables ! »

« Nous en avons marre de toujours devoir passer pour des râleurs alors qu’on souhaite juste pouvoir faire notre travail le plus correctement possible. Nous n’avons rien cassé lors de la mise en place des E3C, nous n’avons pas entraîné les élèves à ne pas composer. Mais peut-être aurions-nous dû. Car la reconnaissance du rectorat se chiffre en heures en moins pour le même nombre d’élèves » précisait le mouvement dans un communiqué en amont de la manifestation de samedi matin.

« Le rectorat ne veut pas se rendre compte que des établissements de taille moyenne dans un contexte rural ne connaissent pas les mêmes réalités que dans les grandes agglomérations. Nous voulons qu’il y ait une équité territoriale et ce, alors même que le rural souffre. Pour ça nous sommes prêts à monter à Nancy s’il le faut » ajoutait Martine Longhi, une des responsables du collectif à l’origine de la manifestation. Un mouvement qu’avaient rejoint d’autres enseignants des autres lycées gérômois, ainsi que des citoyens qui ne font pas partie de l’Éducation Nationale mais qui se sentent forcément concernés par un sujet qui risque de toucher leurs enfants.

La motion des personnels de l’établissement téléchargeable ici : 2020 02 05 MOTION des personnels




12 réactions sur “Plus d’heure pour les profs et moins de temps pour les enfants : les enseignants dans la rue ce matin

  1. PierreL

    « les enseignants « en ont marre d’avoir marre » » (???)
    D’abord ce ne sont pas LES enseignants, mais seulement quelques-uns… que l’on peut suivre à la trace dans toutes les « manifestations ».
    Vaudrait mieux voir du côté des parents d’élèves qui, eux, en ont vraiment marre de toutes ces manifestations et grèves qui nuisent au parcours scolaire de les enfants.
    Il y a un temps et des lieux pour tout : ce n’est certainement pas dans les établissements scolaires, en pleine année scolaire, qu’il faut mener des luttes politiques. Car, tout le monde l’a bien compris, il s’agit moins d' »équité territoriale » que d’opposition frontale au gouvernement.

    répondre
    1. Haha ha!

      Beau commentaire,
      Déjà cette grève s’est déroulée un samedi….. donc je ne vois pas en quoi ça gêne les élèves…? Faudra m’expliquer!
      Et c’est vrai qu’il ne faut pas défendre les intérêts des élèves….. laissons les étudier dans des conditions toujours plus déplorables avec un nivellement systématique par le bas!
      23 à 25 élèves en classe en 90… près de 40 maintenant et d’ici peu 60…? Oui continuons et tapons sur les profs qui sont justes bons à faire grève.
      Heureusement que des minorités défendent les intérêts des plus nombreux qui ne se bougent jamais mais qui sont bien contents de profiter des acquis!
      Renseignez vous un peu sur le réel combat de ces profs avant de commenter sans savoir.
      Ps, je ne fais pas partie de l’éducation nationale mais j’ai des enfants au lycée et quand je vois les conditions de travail dans certaines classes surbondées….j’ai honte de La France!
      Concernant votre derniere phrase, tout le monde l’a bien compris….votre commentaire est subjectif, et pro gouvernement aussi…

      répondre
  2. à force de forcer ça force forcément.

    Il est unanimement accordé que moins tu travailles moins tu as envie de travailler.
    Donc 15 jours de congés toutes les six semaines ça doit faire vivre un enfer.

    répondre
      1. à force de forcer ça force forcément.

        En 2018, il y a encore eu 82 000 postulants pour les 20 000 postes proposés aux concours externes pour devenir professeur des écoles ou enseignants du secondaire.
        Soit grosso modo 4 candidats par poste proposé.

        répondre
  3. Bérénice

    Ils ont 2 domaines de congés toutes les 7 semaines. Ils font maximum 24 h par semaine. Ils vont en usine ou ailleurs avec 5 semaines de congés pour l année et 39 voir 40 heures et en ce moment 47 heures. Et ça se plaint.

    répondre
      1. PierreL

        Très drôle !
        Leurs véritables motivations, ils les cachent derrière de prétendues revendications pour les élèves.
        Quand le vice se cache dans des déclarations « vertueuses », on atteint le comble de l’hypocrisie.

        répondre
    1. Baptiste

      24h maximum de présentiel face aux élèves, auxquelles il faut y ajouter les heures de corrections, de préparation de cours, de formation etc… donc les 35h voir plus y sont !

      Pour ce qui est des congés, savez vous que leur paie annuelle est sur 10 mois lissée sur 12 ?
      On peut donc déjà retirer 8 semaines au compte annuel de congés…

      Les conditions d’enseignements ne sont ni acceptables pour les élèves, ni pour les enseignants.

      répondre
      1. à force de forcer ça force forcément.

        10 mois de salaires lissés sur 12 !!
        Ceci est un mythe qui est même dénoncé par les syndicats d’enseignants.

        répondre
    2. L'éducation nationale recrute

      Un prof qui fait 24 heures maximum par semaine ?! Il faut absolument que vous me présentiez cette personne (On est d’accord que c’est un témoignage ? Vous connaissez effectivement un prof qui fait 24h max par semaine ? Vous n’êtes pas en train d’inventer un chiffre totalement au hasard, pas vrai ?)

      Personnellement, je suis un jeune prof et j’ai déjà des classes à 34 élèves. (Vous savez ce que c’est 34 adolescents réunis dans une même pièce alors qu’ils n’ont pas envie d’être là ?). J’ai le nez dans mes cours de 8h00 à 23h30 tous les jours. Le weekend ça n’existe pas. Faire une séparation entre le travail et la vie personnelle, ce n’est pas possible. Quand vous avez des élèves en situation de handicap dont vous devez vous occuper alors que vous n’avez pas reçu de formation, eh bien vous le trainez chez vous. Quand vous avez des élèves dont les situations personnelles sont difficiles (parents absents, violence, harcèlement…), eh bien vous le trainez chez vous.

      Mais, malgré ce constat, il reste une bonne nouvelle. Vous savez laquelle ? L’éducation nationale recrute ! Ayez la curiosité de passer de l’autre côté du miroir. De nombreux établissements scolaires recherche des remplaçants afin d’assurer une semaine de cours par-ci, par-là. Le nombre de postulants est si faible que les chefs d’établissement ne sont pas très regardant sur leurs connaissances/formations. Allez-y ! Postulez ! Vous verrez ce que ça fait d’être pris pour un fainéant, trop payé, et qui ne pense qu’à ses vacances. Et si vous avez le courage d’aller encore plus loin, passez le concours ! C’est si simple… Un petit baccalauréat, une pincée de licence, un soupçon de master, 10 heures d’écrits thermostat 6 et 5 heures d’oral thermostat 8.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.