Search
samedi 6 juin 2020
  • :
  • :

Cercles de silence d’Épinal et Saint-Dié

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Cercles de silence d’Épinal et Saint-Dié

En période de confinement, notre protestation continue

Le 20 mars dernier, nous avons dû annuler les cercles de silence que nous formons chaque 3è vendredi du mois à Épinal et Saint-Dié depuis déjà 12 ans, à l’initiative des franciscains de Toulouse, révoltés de voir se construire en bout de piste de l’aéroport de Blagnac un centre de rétention pour les personnes déboutées de la demande d’asile. « Notre conscience ne pouvait l’accepter » (Alain Richard). Cette protestation citoyenne a été relayée dans plus de 200 villes de France, sur la base suivante :

– Nous exigeons UN ACCUEIL DIGNE POUR LES MIGRANTS QUI ARRIVENT EN FRANCE, respectant les droits fondamentaux de tout être humain, et l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre des citoyens qui leur viennent en aide.

– Nous refusons que chaque jour, des personnes et des familles en errance, maintenues dans l’inexistence sociale car déclarées ‘sans papiers’, soient ARRÊTÉES, PLACÉES EN CENTRE DE RÉTENTION ET EXPULSÉES dans des conditions indignes.

– Nous refusons que soient appliquées en notre nom des DÉCISIONS POLITIQUES QUI BROIENT DES FAMILLES, DES INDIVIDUS ET DES ENFANTS.

– Nous refusons que des femmes et des hommes, des enfants, subissent de la part de l’État des TRAITEMENTS INHUMAINS ET DÉGRADANTS, en contradiction avec l’article 3 de la convention européenne des droits de l’homme et de nombreux articles (3, 19, 20, 37) de la Convention internationale des droits de l’enfant.

Les migrants lancent un cri à notre conscience. C’est pour cela qu’avec eux, nous nous taisons et faisons silence. Ils sont sans voix ! Avec eux, nous nous taisons ! Mais notre silence devient un cri, un cri non-violent, un cri d’indignation.

La rétention, déjà inadmissible en temps normal, l’est encore plus en cette période de crise sanitaire. Même dans les textes qui l’encadrent, la rétention administrative ne doit durer que le temps nécessaire à l’éloignement de la personne concernée. Or, avec les frontières qui se ferment, il n’existe plus de perspective de renvoi. Dans ce contexte, la rétention ne se justifie plus. Alors, nous joignons nos voix à celles des associations qui ont déjà partout en France tiré la sonnette d’alarme, et comme elles nous demandons la libération des personnes retenues, ainsi qu’un accueil digne des personnes actuellement à la rue, leur permettant de respecter les mesures sanitaires et de protéger leur santé.

En témoignage de leur détermination, les personnes solidaires de cet appel dans toute la France s’engagent chacune à rester en silence chez elles pendant une heure, et à y inviter leurs proches, ce mardi 31 mars, de 18h00 à 19h00, et à renouveler cette initiative chaque dernier jour du mois pendant toute la durée du confinement.

La coordination nationale des Cercle de silence




2 réactions sur “Cercles de silence d’Épinal et Saint-Dié

  1. christian

    bonjour
    je ne connaissais pas votre association dont je trouve le but éminemment humain.
    je serais prêt à y adhérer si vous pouvez répondre objectivement (donc hors utopie et naïveté) et d’un manière acceptable par la communauté nationale à ces questions
    – que proposez vous comme accueil des migrants illégaux et avec quel financement?
    – quel est le nombre de migrants (en plus des migrants légaux déjà accueillis tous les ans) acceptable par le pays et que faire de ceux supplémentaires qui seraient attirés par les conditions idéales du point précédent?
    -quelles actions préconisez vous pour éviter l’émigration dans ses diverses formes et quelles actions d’intégration proposez vous les ceux qui restent en France?
    C’est bien de protester, c est mieux de proposer
    merci à vous de votre bonne volonté

    répondre
    1. houlà

      Financement…., intégration ou pas, insécurité ou pas ( qui en découle ), … priorité aux personnes en réel danger ( sanitaire, famine, guerre ) .
      à part on peut, il faut, y’a qu’à, vous n’êtes pas prêt d’avoir une réponse cohérente ,structurée, et.. réaliste.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.