Search
samedi 23 jan 2021
  • :
  • :

Manque de neige : « nécessité de se réinventer » et/ou de « changer de modèle économique » L'or blanc se fera vraisemblablement de plus en plus rare...

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Selon un article paru dans les colonnes du quotidien « Le Monde » datant du 6 Mars dernier, pour les stations de ski, « en dessous de 1 300 mètres, pas de salut. » (lire l’article ICI !)

A moins que nos confrères et les spécialistes à qui ils ont fait appel se plantent royalement (ou que l’on entre dans une nouvelle ère glacière en 2021 !), autant dire que dans les Vosges il ne faut pas trainer pour se poser les bonnes questions et trouver des solutions pour continuer à être attractif et à attirer les vacanciers. De cet article, on retiendra notamment le point de vue du maire de La Plagne-Tarentaise Jean-Luc Boch, président de France Montagnes, association qui regroupe les principaux acteurs du tourisme de montagne dans l’Hexagone. Selon lui, « Les stations en dessous de 1 200 à 1 300 mètres d’altitude doivent renouveler leur modèle économique », et « Il faut arrêter de vouloir implanter des canons à neige là où ce n’est pas viable dans le temps. » Avec le réchauffement climatique, « Ce n’est pas la peine de faire une course à l’armement si on est à 1 000 mètres d’altitude. » Pas très rassurant, mais on nous avait malheureusement déjà prédit des misères semblables : ICI !

Bref, c’est la tuile pour cette saison en matière d’enneigement, mais à priori il va falloir faire avec et se creuser la tête, car personne n’a dit que ce serait facile…




5 réactions sur “Manque de neige : « nécessité de se réinventer » et/ou de « changer de modèle économique »

  1. xavier vervisch

    cet article est édifiant, il est grand temps que les gestionnaires de la commune et de la station se posent les bonnes questions et apportent des SOLUTIONS. La diversification des activités en hiver est bien à l’ordre du jour. La campagne électorale actuelle pour les élections municipales éclairera je l’espère les prochains décideurs et les Géromois.

    répondre
    1. JMV

      Tout le monde sait qu’il faut mettre en place des diversifications pour les stations de basse et moyenne montagne.
      Plus qu’un challenge par contre pour que ses activités génèrent les mêmes retombées économiques que les sports d’hiver.;
      Et au vu de notre niveau de dette et donc de nos faibles possibilités d’investissements futurs, nous sommes condamnés à faire preuve de beaucoup de rationalité et d’imagination….

      répondre
  2. Georges

    surtout trouver des solutions intelligentes par rapport à l’environnement et non pas au tourisme de masse qui se fait actuellement en faisant véhiculer de la neige des crėtes par camions, c’est onéreux ,polluant et irresponsable de la part d’une commune quand on parle de réchauffement climatique !
    et

    répondre
    1. JMV.

      Les 400 litres de gas oïl consommés par la petite vingtaine de rotation de camions depuis les crêtes est totalement dérisoire en regard de l’intérêt économique essentiel que cela représente pour l’ensemble de notre collectivité.

      Par ailleurs, le bilan carbone moyen d’un Français est de 9 tonnes de CO2 par an.
      à raison d’environ 800 grammes de C02 par kilomètre pour un camion de 19 tonnes, ces rotations ont générées un rejet total de 800 kilos de CO2.
      Soit au total à peine les 1/10 eme du rejet annuel moyen d’un Français.
      Il faut donc relativiser et savoir raison garder.
      .

      répondre
  3. RCJ

    Réfléchissons sur un sport nature et famille tel que le VTT avec utilisation du télésiège qui est équipé de supports pour vélos,pendant la saison estivale.
    Faire comme d’autres stations qui s’équipent l’été de structures gonflables,
    qui pourraient être installés sur une partie des parkings de la Mauselaine.en appliquant un tarif d’accès aux jeunes utilisateurs comme sur les manèges de la Fête Foraine.Ces aménagements peuvent être gèrés par une société de location qui en assure le fonctionnement,la maintenance et la rotation de ces structures vers d’autres sites. La BRESSE a ce genre de jeux l’été près du complexe.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.