Search
samedi 4 fév 2023
  • :
  • :

L’association GERHO (Gérardmer Hôpital) s’associe à l’appel national à manifester des soignants "C'est le moment !"

Écouter cet article
image_pdfimage_print

hopital gerardmer GERHO réunion (2)

Communiqué

 

« L’association GERHO (Gérardmer Hôpital) s’associe à l’appel national à manifester des soignants, et invite un maximum de personnes à y répondre par leur présence.

Les syndicats et collectifs hospitaliers lancent un appel à se mobiliser le 16 juin prochain à Epinal.

En plein Ségur de la santé, Les soignants veulent que le gouvernement prenne en compte l’ensemble de leurs revendications.
Le 16 juin prochain, les syndicats invitent la population à venir soutenir les soignants qui demandent notamment une revalorisation des salaires,
un plan de recrutement et un plan de formation.

Rendez-vous le 16 juin à 14h devant la préfecture des Vosges à Épinal. Cette manifestation, ce rassemblement se fera sans parcours dans la ville
en respectant la distanciation sociale et les gestes-barrière.
Un covoiturage est prévu depuis Gérardmer: rendez-vous 13h place des déportés.
A demain,« 


Lydie   Guillemain (Présidente de GERHO)

hopital Logo

hopital gerardmer GERHO réunion (2)

Communiqué

  "L’association GERHO (Gérardmer Hôpital) s’associe à l’appel national à manifester des soignants, et invite un maximum de personnes à y répondre par leur présence. Les syndicats et collectifs hospitaliers lancent un appel à se mobiliser le 16 juin prochain à Epinal. En plein Ségur de la santé, Les soignants veulent que le gouvernement prenne en compte l’ensemble de leurs revendications. Le 16 juin prochain, les syndicats invitent la population à venir soutenir les soignants qui demandent notamment une revalorisation des salaires, un plan de recrutement et un plan de formation. Rendez-vous le 16 juin à 14h devant la préfecture des Vosges à Épinal. Cette manifestation, ce rassemblement se fera sans parcours dans la ville en respectant la distanciation sociale et les gestes-barrière. Un covoiturage est prévu depuis Gérardmer: rendez-vous 13h place des déportés. A demain," -- Lydie   Guillemain (Présidente de GERHO) hopital Logo



10 réactions sur “L’association GERHO (Gérardmer Hôpital) s’associe à l’appel national à manifester des soignants

  1. PierreL

    ça commence à faire un peu beaucoup, toutes ces « manifestations », non ?
    Au final, ces revalorisations de salaire, ces plans de recrutement etc, qui va les payer ?

    répondre
    1. Thiriet

      M.Pierrel,
      Vous avez dû faire partie de ceux qui, le soir à 20h ont applaudi toutes ces personnes si « dévouées, si admirables, si investies dans leur mission »…au contact direct avec ce virus qui vous a contraint, vous à vous confiner chez vous, à télétravailler peut-être?
      Et maintenant que ces personnes présentes malgré tout à leur poste se manifestent de nouveau (car il était déjà question de ces reconnaissances avant le mois de Mars) vous vous posez cette question!
      J’espère que vous n’aurez jamais besoin de leurs services.
      Bonne journée.

      répondre
    2. santé de fer ou d'or

      Pierrel pose tout de même une bonne question à mon avis de citoyen.
      Certes les soignants font bien leur travail mais le budget santé / hôpital coute très cher à la nation et de plus en plus. Il y a des réformes à mener pour que la santé demeure quasi gratuite pour tout un chacun dans notre pays qui est pratiquement le seul à le proposer. Que soignants et patients (potentiels) soient conscients de l’effort collectif. Revaloriser : évidemment, mais réformer (tous les aspects du système de santé) : impérativement.
      Enfin, pourquoi manifester AVANT de négocier (ou pendant)? je connais la réponse des syndicats mais c est énervant quand même.

      répondre
      1. Baptiste

        Pourquoi manifester avant de discuter?

        Mais il me semble que cela fait au moins 1 an que le corps médical (toutes professions confondues) tirent la sonnette d’alarme en disant qu’il est urgentissime de faire quelque chose avant l’écroulement total de notre système de santé et la perte de tous ses avantages !
        Donc je comprends qu’à force de ne pas être entendu, on ne passe plus par la case discussion et qu’il est grand temps de passer à l’action.
        De belles promesses, un grand soutien solidaire il y a quelques semaine encore et quand c’est le moment de se mouiller, plus personne…

        Il faut certainement passer par des réformes, mais pas au détriment de la santé ou de la prise en charge des patients.
        La fermeture des lits qui continuent, la facturation à l’acte, la réduction des effectifs…etc… c’est toujours au détriment des malades.
        La gestion des hopitaux publics confiés à des chefs d’entreprises à qui l’on demande des résultats en terme de chiffre et qui occultent tout l’aspect humain et social, c’est encore au détriment des malades et des personnels soignants !

        Donc pour ma part, je pense que de l’argent en France il y en a, il suffit d’aller le chercher où il est. La santé de tous est, me semble-t-il, pas quelque chose sur lequel on doit manquer de moyens humains et financier.

        Vous comme moi, seront bien content d’être pris en charge pas trop loin de nos familles, par du personnel qui peut se permettre de nous accorder du temps à nous et nos familles et par des professionnels de santé qui ne sont pas en bout de course.
        Parfois on se demande qui a la plus besoin de soutien quand on va l’hôpital et que l’on voit l’état de fatigue de certains soignants…

        D’autres secteurs sont grassement aidés alors qu’ils sont largement bénéficiaires… et qu’il touchent en plus des prêts ou subventions de l’état pharaoniques.

        répondre
  2. Schneider

    D’accord pour aligner tous les salaires que vous voulez avec l’Allemagne par exemple mais en alignant aussi le nombre d’heures annuel effectué.

    répondre
  3. Claudon

    Sachez qu’un soignant qui fait gréve est réquisitionné par son employeur et c’est pour cette raison que vous voyez les personnels des urgences et des autres services qui sont en gréve depuis plus d’un an …personne ne s’en préoccupe car le travail est effectué .
    Le soignant a des heures de récupération mais peut être rappelé si il y a trop d’admissions…
    Pendant toute cette pandémie ,ils ont bossé comme des dingues pour éviter le pire et voilà comme ils sont remerciés !!!c’est honteux !

    répondre
  4. houlà.

    Ne pas oublier que c’est l’état qui paye. Hors l’état c’est nous.
    Et dans nous, il y a aussi tous les gens du privé.
    Gens du privé, notamment ceux de la chaine alimentaire ( producteurs, transporteurs, employés de supermarchés ) sans lesquels pendant la pandémie nous mourrions tous de faim.
    Une partie de ces personnes sont au smic, licenciables, sans plan de carrière, ou même d’augmentation à l’ancienneté.

    répondre
  5. Gérômois

    Lors de la fermeture de la maternité puis d’un autre service de l’hôpital de Gerardmer, il n’y avait personne pour protester ou manifester dans la rue !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.