Search
mardi 7 juil 2020
  • :
  • :

Plan vélo – démarrage des travaux Communiqué

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

S’agit-il de la surprise annoncée par le maire Stessy Speissmann lors de la campagne des municipales ? La piste cyclable attendue par les gérômois depuis des lustres sort de terre avec les premiers travaux mandatés dès le 1er juillet. Lire le communiqué de la mairie.

Comme annoncé en 2019, les élus ont confié au bureau d’étude CEREMA Est (centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), la réalisation d’un schéma cyclable sur la Commune. Les objectifs de l’équipe municipale sur ce dossier sont d’améliorer la sécurité des cyclistes par un meilleur partage de l’espace public et de favoriser le développement des modes actifs de déplacement.

Pour répondre aux objectifs, une première action est proposée par CEREMA :

la rectification des trottoirs du boulevard de Colmar aux endroits où la bande cyclable est très étroite. Pour cela, une bande cyclable de 90cm de largeur sera accessible sur 195m du boulevard. L’entreprise mandatée par la Commune pour la réalisation des travaux est l’entreprise COLAS pour un montant de 28 776€ TTC.

Les travaux débuteront le mercredi 1er juillet.

De plus, une deuxième action visant à favoriser le développement des modes actifs de déplacement sera prochainement réalisée. Cette action concerne l’installation d’arceaux pour ranger en toute sécurité les vélos des usagers. Les premiers lieux stratégiques qui seront équipés sont le parc du Trexeau, Ramberchamp, la base nautique, l’office de tourisme, le Mille Club, le bord du lac, la maison des associations, le centre-ville, la MCL et la place du Vieux Gérardmé.




30 réactions sur “Plan vélo – démarrage des travaux

  1. André FRANCOIS

    Mais quel entêtement à vouloir faire passer les cyclistes avec les poids lourds !!!

    Décidément, Gérardmer ne changera jamais … alors qu’il y a moyen de faire passer les cyclistes bd d’Alsace avec un véritable aménagement préservé et ce dans les 2 sens …

    Pas besoin de bureau d’études pour réfléchir et monter de tels projets … mais où est l’ouverture de la consultation citoyenne …

    répondre
  2. La ville en vélo

    Est-ce qu’on gère une commune en faisant des « surprises »?
    Souhaitons que les voeux de démocratie participative promise, par M. le maire, dépasse ce niveau… Pourquoi les citoyens n’ont-ils pas été consultés sur ce projet ?
    195 m de piste sur le Bld de Colmar, quelle avancée !!!
    Et sans parler du coût pour le cabinet de consultants…

    répondre
  3. jean - claude RUER

    Plan vélo , où peut – on trouver le plan des aménagements de la traversée de Gérardmer dans les 2 sens qui débutent et devraient améliorer la sécurité de tous les cyclistes.

    répondre
  4. Benoit RACADOT

    Tous les organismes officiels préconisent 1,50 à 1,70 m de large pour les bandes cyclables unidirectionnelles. Quel intérêt de prendre un cabinet de consultant pour un projet inadapté? Qui fera passer ses enfants sur une bande cyclable de 90 cm à côté des poids lourds?

    répondre
  5. André FRANCOIS

    Je rappelle aussi que pour dépasser un cycliste en agglomération c’est 1 m d’espace latéral … même si celui-ci se trouve sur une bande cyclable …
    Dont acte

    répondre
  6. jean - claude RUER

    Je pense qu’il faudrait organiser une sortie vélo avec élus,cabinet consultant, cyclistes adultes, enfants afin de constater la dangerosité pour les utilisateurs de ces bandes cyclables…

    répondre
    1. Catherine Voiry

      Je suis bien d’accord avec vous Monsieur Ruer. Ce serait une excellente idée d’organiser cette sortie. Notre nouvelle équipe municipale pourrait ainsi commencer à mettre en oeuvre la démocratie participative en prenant en compte l’avis de ses concitoyens comme il me semble qu’elle l’a promis.

      répondre
    2. Ouille.

      Pas facile d’aménager des voies cyclables urbaines dans une ville de bas de vallée ou tout dés le départ était prévu pour la circulation et le stationnement des voitures.
      Il y a peut être petit à petit des espaces à trouver en réduisant les largeurs de certains très larges trottoirs, et pourquoi pas des chaussées.
      En 2020 en ville, le vélo doit avoir autant sa place que les voitures ou les piétons.

      répondre
      1. Laubacher François

        Bien sûr…, et que dire, en outre, de ces solides « éperons » de trottoir construits de part et d’autre des passages protégés, juste au début de la mandature précédente ???
        Ce sont de véritables chausse trappes à cycliste… qui vont, d’une manière ou l’autre,… à moins que je me fourvoie…, devoir être démolis prochainement si l’on veut installer des pistes cyclables …
        Quid des dépenses ?

        répondre
  7. Eric Defranould

    C’est une surprise à me faire tomber du vélo !!!
    C’est la démocratie participative nouvelle version :on annonce 190 mètres de bande cyclable pour 28000 euros cherchez l’erreur ….

    répondre
      1. André François

        Pour les marchés d’une valeur inférieure à 40 000 € HT, l’acheteur public a pour seule obligation de choisir une offre pertinente, de faire une bonne utilisation des deniers publics et de  ne pas contracter systématiquement avec un même fournisseur lorsqu’il y a plusieurs offres susceptibles de répondre à son besoin.

        répondre
  8. André FRANCOIS

    Non mais en fait … plus j’y pense … plus je me dis que c’est une blague …

    le 1° avril ??? ah oui nous étions confinés …

    Non mais sérieusement ? j’y crois pas à ce genre de chose …

    Mais c’est l’argent public tout de même …

    répondre
    1. La ville en vélo

      Mais non, c’est le Père Noël avant l’heure…
      Et ce genre de « surprise », il valait mieux l’annoncer après le second tour…
      A quand la prochaine  » Kinder Surprise Maxi »

      répondre
    2. fan

      A-t-on le droit de dire : marre du vélo partout sur les trottoirs et sur les quais et du train qui revient sans cesse . On est au 21° siècle, écolo, sans doute mais qui ne sait quoi faire pour utiliser l’argent public pour arriver à ses fins : » ça me fait plaisir et je le vaux bien. », sauce ancienne et réellement frelatée.

      répondre
  9. étonné

    Ouille !! çà fait cher le mètre de piste cyclable , va falloir vendre des jonquilles pour rembourser. Gérardmer nous fait bien rire en ces temps difficile. Le lavage de linge sale va bientôt passer chez JP Pernaud à 13 heure.

    répondre
    1. André FRANCOIS

      Alors, oui effectivement il est possible de pouvoir mieux faire sans aucun doute.

      En tout cas, sachez que depuis plusieurs années, et à plusieurs reprises, j’ai proposé de participer justement à l’amélioration et la création de véritable voies cyclables pour Gérardmer et la vallée des lacs …

      En vain, la participation citoyenne n’est pas en vogue …

      Oui, une liste sans critères politiques, mais avec de réels projets, dénués d’intérêt personnel direct ou indirect …

      Il faut oser le changement, mais le changement est aussi sujet à la critique et contestation …

      répondre
  10. Claudel

    Encore l’entreprise colas qui remporte le marché.bizarre bizarre.pourquoi les autres entreprises environnantes n’arrivent pas à s’implanter à gerardmer ?????

    répondre
    1. André FRANCOIS

      Il n’y a pas de marché public dans ce cas, comme écrit dans mon commentaire, nous sommes en dessous des 40 000 HT.

      Cependant, des travaux de même type, ne peuvent avoir lieu dans l’année budgétaire, le saucissonnage n’est pas admis dans les finances publiques …

      répondre
  11. André FRANCOIS

    Les travaux concernent le Bd de Colmar, soit après le carrefour de la Croisette, je suppose …

    C’est la globalité de la traversée de Gérardmer qu’il faut mettre sur la table, mais à priori c’est pas pour demain …

    Rouler par le Bd de la Jamagne puis Bd de Colmar jusqu’au Saut des Cuves n’a rien d’agréable, mais plutôt stressant …

    Par contre trouver la solution pour le bd d’Alsace, puis rejoindre la rue des Rochires, la prolonger pour prendre le sentier derrière l’ancienne école du Bergon et rejoindre le Saut des Cuves … là ça change la donne …

    répondre
  12. JC Crouvezier

    Non ce n’est pas une blague, je suis passé ce matin (en vélo) pour être stoppé par les travaux en cours. Comme beaucoup, je ne vois pas où sera l’amélioration de la sécurité pour les cyclistes…
    Lancer ce chantier précipitamment est sans doute une façon de montrer, pour la « nouvelle » majorité municipale, sa capacité à pouvoir initier le débat participatif qu’elle prône enfin aujourd’hui?
    Engager ce genre de travaux en pleine période de vacances est-il aussi bien raisonnable? Sans parler d’une finalité au résultat plus que discutable, un résultat même probablement nul.
    JC Crouvezier

    répondre
  13. David Michel

    Salut Jean Claude

    Je pense que le terme « raisonnable  » n’est pas très connu des responsables de travaux de la commune.
    Il suffit de regarder quelques réalisations comme le croisement entre la
    RD 417 et le Chemin des Granges Bas et le croisement entre le Chemin de la Cleurie et le Chemin des Granges Bas !!!!!
    DAVID Michel

    répondre
    1. G Chipot..

      Le bon sens recommanderait de condamner le carrefour en plein virage face à l’ancienne école et de faire transiter tout le monde par le carrefour sécurisé 200 mètres plus bas.

      répondre
      1. David Michel

        Oui à condition de sécuriser la sortie prés de l’hôtel d’entreprise ,sécurisation réclamée à la mairie depuis + de 15 ans sans résultat !!!!

        Ou réaliser à cet endroit le giratoire qui était prévu mais jamais réalisé !!

        Au sujet de la sécurisation de ce croisement j’attends toujours une réponse de la mairie

        DAVID M.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.