Search
vendredi 27 nov 2020
  • :
  • :

La présidente de Gérardmer Patrimoine Nature répond à M. le maire

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Monsieur le maire,
« Oui au dialogue, mais dans le respect » dites-vous.
J’ai en mon nom propre, Anne Huart, personne morale, envoyé à Stessy Speissmann un courrier précisé « Personnel et confidentiel » en date du 23 mai 2020. Une réaction spontanée et individuelle à une série d’évènements touchant directement mon environnement.
Vous vous permettez aujourd’hui, dans votre communiqué, de rendre publiques des parties de cette lettre « personnelle et confidentielle », et d’en modifier publiquement certaines que vous reconnaitrez.
Cette démarche est à l’opposé du respect auquel vous appelez.
Je ne porterai pas plainte pour autant.
Depuis janvier 2020, nous n’avons pas reçu de réponses à nos multiples courriers, et n’avons pas pu obtenir de rendez-vous. Alors que 160 adhérents veulent débattre démocratiquement de ce sujet d’importance, dont 5 architectes urbanistes bien au fait des réglementations. Tous, et pas seulement les 3 fondateurs, souhaitent échanger avec vous.
C’est seulement aujourd’hui, à 13h25, deux heures après votre communiqué, que vous nous proposez un « créneau » lundi 15 juin à 16h pour nous recevoir. Nous serons là lundi. Et nous aborderons les nombreux sujets que nous présentons depuis des semaines sur notre site web www.gerardmer-patrimoine-nature.com et sur notre page Facebook plus récente.
Revenons sur la notion de respect si vous le voulez bien.
Mentir aux auditeurs ou aux lecteurs, ce n’est pas respectueux.
Sur France Bleu Sud Lorraine, journal diffusé le 27/05/2020, vous affirmez en réponse à mon interview :
« L’ordonnance du 15 avril a été rapidement abrogée par le gouvernement, et donc les délais continuent à courir ». Deux avocats nous l’ont confirmé, cette abrogation n’a jamais eu lieu.
Quand vous dites encore : « L’affichage pendant la période de confinement était dans les règles ». La mairie étant fermée, impossible de voir l’affichage. Il a fallu que nous intervenions le 22/04 pour qu’une semaine après, l’affichage soit à l’extérieur de la mairie le 29/04. Alors il faut tout dire : l’affichage n’était pas consultable depuis le 17 mars jusqu’au 29 avril. NON, vous n’étiez pas dans les règles jusqu’au 29 avril.
Dans un article sur Vosges Matin du 28/05/2020, vous dites et répétez à l’envi : « c’est l’ABF, qui dépend du ministère de l’Écologie, qui vérifie le projet, il émet un avis. Et je suis dans l’obligation de donner le même ». NON Monsieur le Maire, vous pouvez dire NON ? Et vous l’avez déjà fait récemment pour le projet Perce Neige lequel avait pourtant reçu un avis favorable de l’ABF.
Dans tous les cas, le Maire a toujours le pouvoir de refuser un permis de construire sur le motif de sa mauvaise insertion
dans le site même si il est règlementaire. Il est évident que son refus doit être argumenté mais il faut
surtout qu’il ait le courage de s’opposer au promoteur et aux éventuelles pressions extérieures.
Vous bafouez le droit de réponse.
A notre demande de droit de réponse concernant l’article diffamatoire et mensonger à notre encontre
(Grandeur Nature de janvier 2020), signée des 23 élus de la majorité, et donc de vous, vous écrivez : « Je
maintiens qu’il n’y aura pas de droit de réponse dans le prochain bulletin municipal ».
Le droit de la presse est clair : c’est la liberté de la presse et la liberté d’expression qui sont en jeu. C’est
fondamental.
Vous dites que le Contrôle de conformité des travaux n’est pas obligatoire, c’est faux.
Ils le sont, en application de l’article R. 462-7 du code de l’urbanisme, pour les travaux en site classé ou
lorsqu’ils sont situés dans le périmètre d’un site patrimonial remarquable classé en application de l’article
L. 631-1 du code du patrimoine ce qui est le cas fréquent dans notre environnement.
Vous répondez de manière indigne de votre fonction à la lettre d’un architecte
Une lettre vous est adressée en mars et vous ne répondez pas. Après relance, 2 mois après, vous lui
répondez de façon incorrecte. Je ne donne pas détail ici, c’est trop désobligeant à votre égard. Quand un
citoyen, imposable à Gérardmer de surcroît, vous écrit, la moindre des corrections est de lui répondre,
quelle que soit la teneur de votre réponse.
Vous me faites dire dans ce communiqué qu’il faut « modifier le PLU pour empêcher les constructions
sur le terrain à côté de l’hôtel » ?!
Le projet des Quais du Lac a été l’élément déclencheur de ma démarche, certes. La goutte d’eau qui a fait
déborder le vase. Les associations sont toujours lancées par des personnes touchées dans leur chair.
Pensez vous vraiment que 160 personnes, pour la plupart dotées d’un esprit d’analyse et de synthèse bien
supérieurs au mien, auraient sciemment adhéré à l’association dans le simple but de freiner la
construction sur le terrain voisin à mon hôtel ? Cette construction dont vous parlez affectera une
douzaine de foyers, et anéantira un environnement arboré qui offrait depuis toutes les artères une
ouverture directe sur le parc et le lac. Plus de 40 personnes du quartier se sont mobilisées et vous ont
écrit récemment !
C’est un dossier parmi tant d’autres. Vous le savez pertinemment car notre première action a concerné la
Droite du Lac. Nous vous avons demandé un contrôle d’exécution le 14 février 2020 pour des nonconformités
possibles (5 points vous étaient précisés, dont l’un touchant à la sécurité des personnes).
Vous n’avez pas daigné répondre alors que légalement vous y étiez tenu et l’officier de Police Judiciaire
que vous êtes le sait parfaitement.
D’autres sujets sont à l’étude, nous en parlerons ensemble. Lundi, donc.
Pour conclure, Monsieur le Maire.
Depuis que nous existons nous n’avons pas pu parler et échanger de façon constructive et paisible avec
vous. L’urbanisme est un acte fondateur pour une ville, car il engage son avenir par des constructions et
des infrastructures durables, pour des siècles.
Lors de la reconstruction de Gérardmer, un véritable dialogue, pas toujours facile, s’est instauré entre les
parties prenantes, et heureusement.
Les architectes qui nous ont fait l’honneur de participer à notre conférence du 26 mai nous proposent, et
vous proposent, avec tous les Géromois, une méthode participative.
Il est impossible de construire une ville pour demain sans la participation de ses habitants.
Anne Huart




53 réactions sur “La présidente de Gérardmer Patrimoine Nature répond à M. le maire

  1. Mougel

    Mais qu est ce que c est de cette association minoritaire ?? A 160 ils représentent 2 % de la population locale , ils ternissent l image de la ville , flingue l économie local , pourrissent les réseaux , journaux …de leurs inepties conservatrices , régressantes … ces gens là auraient existés 50 ans plus tôt , Gerardmer serait sans doute une vallée en souffrance comme ces vallées voisines . Il y a eu un travail de longue haleine depuis plus de 30 ans par les acteurs économique de cette ville , les associations sportives , les centaines de bénévoles au service des différentes manifestations qui ont grandit petit à petit . Aujourd’hui Gerardmer est une ville prisée, célèbre et réputée, il y a une grande fierté d y vivre , ces chalets de toutes sortes orientés de part et d autre , ces forêts qui l entoure et son lac , sa station de ski au cœur des montagnes. C est notre style , de ne pas avoir de style , ce mélange de construction moderne entre construction d après guerre , ces pavillons en plein centre ville , chalets maison tradi , du bois de la pierre du crépi , des couleurs de toutes sortes différentes, des immeubles hauts comme 3 pommes , des petits axes de communications sinueux… bref notre style , et visiblement ça plait !!! Alors que ce petit comité la , de rageux , de jaloux , de pseudo ecolo arretent d inonder la presse de leurs venins et je leur rappel , qu il existe une jolie petite vallée, où il n auront pas à se soucier de nouvelle construction, de nuisance sonore , de tourisme de masse ( comme ils disent ) de poubelles qui débordent… qui s appelle Barbey – Seroux !!
    J aime ma ville tel qu elle est , et ce qu elle deviens , j en suis fière de la voir rayonner et je remercie touts les acteurs locaux et les félicite pour leur travail !

    répondre
    1. Magnifique Champs de Roches

      Mon cher Mougel ……. vous savez ce que vous disent les habitants de BARBEY-SEROUX ????? définition de prétentieux : Un conteur est un monsieur qui, ne sachant pas écrire, débite prétentieusement des balivernes

      répondre
      1. François Laubacher

        Euhhhh, mais ce n’est pas un Monsieur, c’est une Dame non ?… Puisqu’elle écrit dans sa dernière phrase en parlant de sa ville … (qui est tout autant la nôtre d’ailleurs…..) être « …fière de la voir rayonner… » Et bien nous ….on n’est pas peu fier de la voir en accord avec nous sur ce point, cette Dame !…Qu’elle en soit ici vivement remerciée, cette Dame… au grand style !…

        répondre
    2. Schmit

      Parce que cette Association est minoritaire, elle ne devrait pas s’exprimer?? Tout citoyen a ce droit … Et puis sachez que les membres de cette Association ont les pieds bien sur terre et ne ternissent en aucun cas l’image de notre ville en dénonçant ce que devient Gérardmer, c’est à dire une ville dortoir ou les jeunes couples de Gérômois se voient obligés de quitter leur ville ou les prix des terrains et maisons sont inaccessibles pour habiter, entre autres, Barbey Seroux qui se trouve être un village adorable et paisible!!

      répondre
      1. G Chipot.

        L’ensemble des bourgades et villages dans un rayon de 15 ou 20 kilomètres autour de Gérardmer bénéficient de l’apport d’habitants qui travaillent à Gérardmer.
        Du Valtin au Tholy en passant par Granges, Corcieux, Chamdray , Liezey, Barbey seroux , basse de martimpré, …,et bien sur nos amis de Xonrupt.

        répondre
    3. Dunezat

      Madame,
      Il me semble que vous vous trompez de siècle et vilipendez une association qui, aidée de professionnels de l’architecture, et non des moindres, défend une certaine idée de la ville harmonieuse et de Gérardmer en particulier.
      Mépriser les membres de Gérardmer Patrimoine Nature n’apporte rien au débat…Il faut un débat apaisé, au cours duquel chacun écoute l’autre.
      Aujourd’hui, il est vital qu’une dynamique de création d’activité autre que touristique soit promue et développée, sinon dans quelques années,
      Gérardmer ne sera habité que par des retraités, o combien respectables, mais manquera de forces vives.
      L’écologie, outre les aspects environnementaux, comporte une dimension humaine qu’il ne faut pas négliger.
      La vie de la cité en dépend.
      Cordialement

      répondre
        1. Dunezat

          Mais non, une fois encore vous parlez sans savoir…Mais ce n’est pas grave, chacun à le droit de se tromper, évitez simplement de vous tromper trop souvent c’est un peu lassant!

          répondre
      1. Mougel

        Pour remettre les pendules à la heure , je n ai nullement critiqué Barbey-Seroux , je l ai cité en exemple , je me re explique vu que visiblement j ai agacé pas mal de personnes ! Les enjeux futurs , environnementaux, économiques ont contraint de nombreuses ville à forte pression foncière à revoir leur plu , le but aujourd’hui est de se densifier plutôt que de s étaler comme ça a été le cas dans les années passées. Dans les années 70 les constructions étaient bâtie sur d immense terrain , 2000 3000 m2 et plus , à la époque tout le monde possédait des poules , des lapins , des grands potager , hangar , tas de bois … et ce n était pas de trop , aujourd’hui les exigences sont revues à la baisse , un terrain avec un jardin , une terrasse sans être esclaves de ces grandes surfaces, 800 m2 suffisent amplement ! Depuis 2015 certes de nombreux chalets ou résidence secondaires se sont construites mais bon nombres de résidences principales aussi ,c était la solution pour garder les geromois au pays ! Ça a libérer bon nombre de terrain et proposer une grande offre afin que chaque Geromois puisse construire , avant 2015 , il était impossible de trouver un terrain abordable sur Gerardmer, il fallait construire sur les envers , sur la roche ou dans les écarts. Les beaux terrains de 2000 m étaient réservés aux plus fortunés, aujourd’hui vous trouver de joli petit terrain sur la trinité , la rayée , les bas rupt … certe a prix encore élevé, mais beaucoup plus abordable avec beaucoup plus de choix , revenir sur l ancien plu et pos reviendrais à rebloquer complètement les offres de terrain à bâtir , ou seul d unique propriétaire riche pourrait avoir le luxe de se les offrir ! Et la bye bye les locaux, bienvenue à la cité dortoirs ! Les propaux de GPN ne sont pas en accord avec la réalité, c est plus écologique de densifier plutôt que de s étaler , en densifiant on préserve de nombreuses zones sauvages , on optimise les infrastructures (voirie et réseaux divers ) et enfin on répond à la forte demande qu elle soit saisonnière ou local . Je m aperçois que les menbres de GPN sont très argneux et je rejoins l idée qu il ne défende que leurs intérêts personnels, sans doute agacés de voir toutes cette circulation lorsque l on vit en bas de coteaux et que petit à petit on se retrouve englobé dans la ville , malheureusement le monde avance, et parfois il faut savoir faire des concessions et s adapter . Enfin pour conclure je souhaite à tout le monde le bien vivre ensemble et invite les mécontents à regarder ailleurs que Gerardmer. Ils s apercevrons vite qu on est pas si mal que cela , sans critiquer les villes , village ou départements voisins qui ont eux aussi leurs lots d avantage et de contraintes.

        répondre
        1. Francois Laubacher

          Madame Mougel,
          Votre orthographe… doublée d’une ponctuation fantaisiste et de l’absence de majuscules aux mots qui le nécessitent rendent la lecture de ce qui ressemble plus à un brouillon qu’un courriel…., difficile et peu compréhensible…
          Ceci étant j’ai, comme bon nombre, fait abstraction de ces obstacles pour le lire, mais puis-je me permettre de vous rappeler que le respect des autres commence déjà là ?… Merci.

          Nous avons bien compris que comme Monsieur de La Fontaine, diversité est votre devise vous nous l’expliquez dans votre énumération à la Prevert..
          Mais savez-vous en revanche que les près verts…, les prairies étendues, grande convoitise des promoteurs, font elles aussi partie de la diversité de notre paysage et qu’elles amènent une vue beaucoup plus plaisante à l’œil qu’un habitât très concentré sans unité surtout sur les coteaux ?…
          Il en va de même des espaces verts entre les bâtiments.

          Savez-vous encore que la richesse de Gérardmer est sa jonquille … encore faudra t-il qu’il lui reste de la place pour pousser….

          Vous nous expliquez ce qui a poussé le législateur à rédiger le PLU actuel. Merci de le rappeler …
          Toutefois il faut bien convenir que le résultat est loin d’être satisfaisant.

          -Croyez-vous ainsi que ce qui se construit à la droite du lac après abattage d’une belle surface boisée en lisière de ville rentre dans le cadre de vos bonnes intentions citées plus haut ?

          -Croyez-vous que l’hideux et déplacé projet qui se profile à côté de l’Hôtel des Loges du Parc rentre dans une harmonie avec ce qui existe déjà, avec le beau petit kiosque à musique juste refait dans son jus, la coquette ferme de la brasserie La Gerômoise et avec l’hôtel bien sûr ?

          -Croyez-vous que ce Phallus impudicus que la ville vient d’infliger au Casino rentre également dans le cadre idyllique que vous avez succintement décrit ? ….
          Je m’arrête là mais les projets en cours ou dans les cartons apporteront foison d’autres exemples si rien n’est fait.

          Nous ne refusons pas l’évolution du monde comme vous l’évoquez mais nous voulons être fiers du Gérardmer que nous laisserons le jour venu et non honteux de ce qu’il est devenu comme cela en prend le chemin.
          En d’autres termes et pour revenir à ce coupable PLU, même si le législateur avait une noble idée sous jacente lors de sa sortie comme vous l’avez expliqué, on aboutit à bien autre chose que l’Eden prévu ….
          Ne dit on pas que l’enfer est pavé de bonnes intentions ????

          Voilà donc pourquoi, il faut revoir le PLU sans toutefois tomber dans l’écueil de replacer celui d’avant mais voilà pourquoi la concertation respectueuse et bien menée devrait permettre d’accoucher du bébé attendu et non de ce monstre qui saccage peu à peu et qui va finir par détruire durablement la beauté de Gerardmer.

          répondre
          1. G Chipot.

            Pourquoi le projet avenue de Vichy serait t’il plus hideux que l’hôtel du parc et sa récente greffe architecturale .
            Un long chien assis au niveau des combles à l’intégration très discutable.

          2. Mougel

            Monsieur le maître de la langue française, je vous répond à l aide de mon téléphone, qui n’a pas la correction automatique, l appli n est pas évidente pour les smartphone et une fois le commentaire rédigé, on ne peut pas se relire . Je vois que vous avez vos idées bien arrêtées et que vous laissez peu de place à ceux qui n y adhère pas en répondant par le mépris et en vous sentant plus intelligent que tout le monde ! J ai moi même mes idées dont je suis en mesure de vous répondre point par point, malheureusement je n ai pas suffisamment de temps pour écrire un roman qu il vous sera difficile de lire et de comprendre et qui de toutes façons ne vous fera pas changer vos idées et votre ouverture d esprit , et ne vous rendra pas plus sympathique pour autant .

    4. Yan Bourquard

      Ce n est que votre avis que je ne partage pas. Je ne fais pas partie de l association mais des 98 autres %. Donc ces 98% sont peut être du même avis que l association. Ce qui en fait donc une association majoritaire…. you see what I mean? Comme quoi il faut peut être donner un peu plus de valeur à cette association.

      répondre
  2. Marianne

    C’est quoi cette manie qu’ont certains Géromois à dénigrer tous les villages autour de Gérardmer ? Au moins, dans ces petits villages, il n’y a pas de gens aussi hautains et prétentieux….

    répondre
    1. Marie GERARDMER

      Bien dit Marianne
      Geromoise de part ma naissance je ne ressens aucune fierté à vivre à Gerardmer…hyper bétonné ,envahi par le tourisme, le bruit….

      répondre
  3. F. LAVERGNE

    En fait, nous assistons avec consternation à cette flambée haineuse inattendue sauf que… élections proches . De grâce un peu de calme et de respect pour les élus qui ne méritent certainement pas ce discrédit aussi lamentable qu’inutile.
    On peut avoir des idées différentes, les soumettre mais dans le calme, la mesure et surtout en n’oubliant pas que les intérêts des uns ne sont pas forcément ceux des autres.
    Pour mémoire, je rappellerai l’attitude violente de certains bien placés face à la réalisation des Naïades et des Dryades, il y a près d’un demi-siècle.

    répondre
    1. DUM

      Il est vrai que ces deux proches résidences sont des exemples en matière d’architecture et d’harmonie dans le paysage d’une station touristique, Pffff. Moi je dis bravo à madame Huart , à monsieur Valentin et aux membres de cette association pour leur pugnacité.

      répondre
  4. Georgeon Valerie

    Je suis adhérente à Gerardmer Patrimoine Nature et je soutiens Anne Huart et la démarche digne de notre association, vive la démocratie participative…..

    répondre
  5. jacques beaudry

    allez, on arrête toute construction à Gérardmer, puis faire l’inventaire de toutes les résidences secondaires/gîtes/locations saisonnières, les taxer un maximum, puis interdire toute construction qui ne soit pas résidence principale

    répondre
    1. Yan Bourquard

      Quel est le rapport avec le sujet. Tourisme et urbanisation maîtrisée ne sont pas incompatibles. Bien au contraire. Do you see what I mean?

      répondre
  6. jacques beaudry

    ….. AH LA LA ce clavier !!!!! Je continue donc :
    et toute vente de terrain destinée à autre chose que résidence principale, et puis on fait le point un peu plus tard ?????
    Tout un chacun se veut chantre de la « démocratie », mais cette dernière à courte vue et ne dépassant pas l’horizon de ses intérêts, ça ne fait pas beaucoup avancer le schmilblick !!!!!!!!

    répondre
  7. Pierre Maubré

    Cette association n’est qu’une mascarade. Madame Huart souhaite seulement être tranquille autour de son Hôtel les Loges du Parc .
    Et quand à Monsieur Crouvezier le maître d’œuvre, il est bien content d’avoir divers chantiers sur la commune et aux alentours . Le dernier en date et pas des moindres, celui de la commune du Valtin, toujours en cours d’exécution. Mais là au Valtin pas de scandales en vue alors qu’il s’agit pourtant du même principe …..
    Il faut vraiment cesser cette hypocrisie haineuse et malsaine ….

    répondre
    1. Jacques VALENTIN

      Monsieur Maubré,
      Nous sommes trois fondateurs de cette association et vous ne me citez pas. Je suis jaloux.
      Nous sommes solidaires, et vous traitez de mascarade une association de 160 membres que vous ne connaissez pas? Venez nous voir et nous parlerons ensemble.

      répondre
    2. Jacques VALENTIN

      J’oubliais de vous dire, Monsieur Maubré: une association dont l’objet est l’urbanisme, qui compte maintenant parmi ses adhérents 6 architectes, est cela une mascarade?

      répondre
      1. G Chipot.

        Bizarre qu’aucun des nombreux architectes ayant menés des projets ces dernières années sur la vallée n’aient rejoint votre association.
        Peut être n’ont t’ils pas encore gagnés leurs galons de sommités ?

        répondre
    3. Dunezat

      Cher Monsieur,
      Permettez moi, en tant qu’adhérent à l’association de m’insurger quant au qualificatif que vous utilisez. Il n’y a ni hypocrisie ni haine dans notre démarche. Je vous dénie le droit de nous traiter de la sorte, c’est vil, assez bas et surtout inutile car n’apporte rien au débat.
      Je vous invite à écouter les témoignages des architectes, qui ont pour vocation de construire, mais en s’inscrivant dans des modes de pensée raisonnables et raisonnés.
      Semer comme vous le faites, n’a strictement aucun intérêt. Apportez donc votre contribution, soyez participatif et actif.
      Et surtout cessez de stigmatiser des individus respectables qui n’ont d’autre objectif que le bienvenu. commun.
      Cordialement

      répondre
  8. François Laubacher

    Monsieur Maubré,
    Que faites vous des 160-2 = 158 autres personnes de l’association GPN ?…
    Toutes et tous seraient des hypocrites des haineux et des malsains ?….Merci !
    Que faites-vous des 40 personnes du quartier du Parc du Trexeau signataires de la pétition ? …
    Que feriez-vous à la place de Madame Huart ?
    Vous trouvez, vous, que l’évolution de Gérardmer de ces dernières années est en harmonie avec le patrimoine bâti et respecte la nature ?…

    Le but poursuivi par GPN n’est nullement politique en ce sens que GPN regroupe des gens de toute couleur politique.

    Il se trouve que la coupe déborde au moment des élections mais il sera le même avec toute équipe municipale, nouvelle ou non qui ne voudra pas tenir compte de ce problème de PLU trop permissif qui n’a rien d’une mascarade! …
    La situation est urgente, il faut revoir le PLU si l’on veut que Gérardmer reste une perle !

    répondre
      1. Jacques VALENTIN

        Monsieur Chipot, …….faut-il vous répondre ?????????
        Vous commencez par A PRIORI. Il ne faut pas affirmer en disant a priori. Vous ne savez pas de quoi vous parlez.
        Le petit Larousse donne une définition de A PRIORI: En ne tenant aucun compte des réalités : Ne pas juger a priori.

        répondre
        1. G Chipot.

          Mr Verguin, responsable aménagement des boutiques Relay H dans le groupe Lagardère.
          Mr Houot, de la société Houot agencement à St Nabord.

          répondre
          1. Verguin

            Monsieur,
            Une fois encore vous affirmez sans savoir de quoi vous parlez, oui, je suis l’architecte du groupe Lagardère Travel Retail depuis 25 ans, mais ne me suis pas limité à l’architecture commerciale, et les bâtiments que j’ai construits, dont je n’ai pas à me justifier, relèvent d’une pratique de l’architecture différente et, ma foi, assez passionnante. Quant à Vincent Houot, outre son activité d’agencement, il est également membre d’une agence qui construit…A Tendon par exemple.
            Je ne puis que vous inviter à retourner sept fois votre clavier avant d’écrire ce qui s’apparente à des sottises, et, une fois encore n’enrichit pas le débat.
            Si vous le souhaitez, je puis vous donner un cours d’architecture et vous expliquer comment se conçoivent les projets si vous n’avez pas vu mon intervention filmée.
            Pour terminer, je vous informe que j’ai obtenu mon diplôme d’architecte après une année de génie civil, six ans d’études, avec mention très bien et les félicitations du jury, le président étant Mr Pitte, géographe, spécialiste du paysage, ancien président de La Sorbonne…Si vous voulez en savoir plus, cherchez.
            Cordialement

  9. Jean-Claude Crouvezier

    M. Maubré,
    Une association qui compte aujourd’hui près de 160 adhérents ne peut, en effet, n’être qu’une grande farce!
    Si vous connaissez certains autres de ces adhérents, et c’est surement le cas, dénoncer leur hypocrisie avec les mêmes arguments percutants que ceux employés dans votre commentaire si empreint d’une vérité incontestable.

    répondre
  10. René Lenchif

    Que retirer de tout cela????????????
    Peut-être se rappeler que cela à sans doute commencé avec Le Village Vosgien, son promoteur le Prince Blanc qui a bien choisit son constructeur et son Maître d’Oeuvre avec un seul but: rentabilité.
    Et les Chênes Rouges … mêmes objectifs et un résultat assez similaire.
    Bien sûr Mr CHIPOT le Gérardmer d’après guerre n’a rien de folichon. Vous avez raison.
    Et pourtant, beaucoup ont travaillé pour que cette ville renaisse et cela a certainement été profitable aux Gérômois.
    Quand à se prévaloir d’être architecte pour se dire sachant … un peu de décence, Monsieur Le Corbusier s’est fait recaler à Saint Dié.
    Sûr qu’il y a du pain sur la planche. On verra ça après les élections.

    répondre
  11. Anne Huart

    Il semblerait que peu de monde ait eu connaissance du fameux projet dont tout le monde parle dans ce communiqué, dans ces commentaires, au 10 avenue de la ville de Vichy, Avenue de Lattre ou 2 Bd Adolphe Garnier… selon.

    Beaucoup ont une idée minimaliste de ce qui devrait sortir de terre.

    Un Gérômois a écrit au maire : « Ce projet pharaonique dont le permis de construire a été délivré dans la quasi clandestinité sans information ni consultation préalables, fait disparaitre le jardin conçu par André Voirin, qui était à notre avis un des plus beaux jardins sauvages de Gérardmer. »

    Regardez donc la page de notre site internet pour y voir plus clair :
    https://www.gerardmer-patrimoine-nature.com/quais-du-lac

    Peut être comprendrez vous pourquoi nous nous agitons tous autant, et pas seulement les habitants du quartier.

    répondre
    1. François LAVERGNE

      Le projet me plaît . IL est dans la lignée des beaux immeubles et je ne vois pas en quoi il nuirait à l’ensemble des immeubles de la rue. J’en profite pour saluer les travaux réalisés dans le parc avec le sou_hait que de nouveaux arbres soient plantés car je regrette les contre-allées ombragées qui entouraient ce parc. Avec les années, nous aurons quelque chose de beau, surtout si on remplace sur le quai les tilleuls « déficients » et donne un coup de jeune aux pelouses du casino en replantant aussi des arbres.

      répondre
      1. Michele Huart

        Vous qui aimez tant les arbres Monsieur Lavergne il s agit ici d en couper un très grand nombre : toute la haie sur deux côtés en bordure de trottoir, toute la haie d epiceas qui sépare les 2 propriétés, quelques arbres fruitiers , un magnifique érable de plus de trente ans et d autres petits arbres qui donnaient de l ombre bien venue en été à la maison de Madame Voirin
        avec pour résultat un terrain bétonné à 90 %, sans aucune végétation et des immeubles qui ne sont pas dans l alignement des existants

        Tres très joli resultat vous avez raison !!!!

        répondre
        1. François LAVERGNE

          Merci pour cette réponse qui, contrairement à beaucoup de messages sur le site, n’est pas urticante.
          Je me permets simplement de vous faire remarquer que la seule haie ou un arbre auquel on est en droit d’être attaché ne me semblent pas justifier cette campagne menée contre un immeuble qui ne fera pas ni tache ni injure ni au site ni à votre hôtel. Que vous souhaitiez que des arbres, arbustes et fleurs abondent sur le site me convient parfaitement puisque, je l’ai dit, me manquent beaucoup les contre- allées et autres arbres qui ont, jadis, donné des lettres de noblesse au lieu jusqu’au quai et près du casino, fleuron de la musique jadis avec son orchestre …. tout comme les pelouses aujourd’hui souvent encombrées par des « étalages » moins agréables … tout comme le quai qui subit souvent l’invasion des vélos et autres …. qui nuisent à la sérénité des lieux,. les temps ayant changé et surtout le respect dû à chacun aussi.
          Je suis persuadé que si chacun met un peu de bonne volonté, tout s’arrangera et nous aurons là un bel ensemble qui donnera plus encore envie de fréquenter votre établissement qui n’est pas sans charme, vous le savez bien.

          répondre
  12. Catherine Gourguillon

    Merci Me Huart de nous permettre d’accéder aux plans de ces immeubles.
    On est sur du concret là.Et cela nous permet de visualiser de manière plus objective si on avait des doutes.

    répondre
  13. G Chipot.

    Ne faites surtout pas ça vous pourriez y acheter.
    Bâtiments répondants aux dernières normes handicapés.
    Ascenseurs.
    Terrasses et balcons.
    Appartements lumineux.
    Cuisines et sanitaires contemporains.
    Très grand confort thermique et acoustique.
    Faible besoin en énergies fossiles et rejets de C02 limités.

    répondre
    1. Laheurte

      Monsieur Chipot, vous etes définitivement un bon commercial pour votre ami promoteur. On sent une parfaite objectivité. Si le dossier n’était pas aussi grave, ça pourrait être drôle. Vous avez le bonjour de la droite du lac.

      répondre
      1. G Chipot.

        On sort là du débat d’idées sur l’opposition de points de vues différents.

        A. Je connais personnellement des personnes des deux camps avec qui j’ai de très anciennes relations d’amitiés.
        B. Je n’ai aucun intérêt personnel dans cette ( ou ces ) affaire (s). Sauf prendre des coups.
        .C. Pour tout vous dire, je possède un beau terrain sur un coteau qui aurait pu m’autoriser à réaliser une jolie opération financière ( type droite du lac ou autre…). Ce que j’ai choisi de ne pas faire.

        Amoureux de ma ville, j’essaye juste de faire la part des choses entre ce qui doit nécessaire à son développement et ce qui l’est moins…ou pas.

        répondre
  14. David Richard

    Nouvel adhérent à GPN, je suis en colère et aussi concerné car il va y avoir un nouveau bâtiment devant mes fenêtres sur le parking de l’ancien Intermarché, Point Vert, Orange Bleue aujourd’hui eh oui encore un… Ce parking servait à tout le monde (fête des jonquilles, judo, rallye, triathlon, feux d’artifices..). La petite rue des 3 maisons (qui est un champ de patates aujourd’hui) est déjà bien encombrée entre le lycée et les commerces mais on va encore développer l’activité en construisant un bâtiment industriel. Est-ce bien nécessaire pour la construction d’une ville fantôme vidée de ses habitants historiques vieillissants? Oui je sais la commune va dire c’est du domaine du privé et on ne peut rien faire, discours rodé depuis des années.

    répondre
    1. G Chipot.

      Ex site Grivel-Leroy.
      Mi friche mi parking. Bordé de mauvaises herbes et couvert de gravillons.
      Très joli lieu emblématique.

      répondre
      1. David Richard

        Monsieur Chipot tout chevalier blanc que vous êtes, je pense que vous seriez contrarié si on vous construisait un beau bâtiment devant votre nez.

        répondre
        1. Gilles.

          Il y a une bonne vingtaine d’année un gros silo à bois a été installé devant mes fenêtres. Ceci a malheureusement croqué la vue que j’avais depuis mon salon sur les pistes de ski.
          Mais l’emploi d’une trentaine de personnes à Gérardmer passant bien avant mon petit intérêt personnel, il ne m’a jamais effleuré l’esprit de tenter la moindre démarche ou procédure pour stopper ou faire déplacer cette installation.

          répondre
  15. Yves Mougel

    Une questions se pose.
    Si vous étiez propriétaire de cette maison et d’un des plus beaux jardins sauvages de Gérardmer (ou friche suivant les goûts) et que ce bien ne vous intéresse pas.
    Qu’ en feriez vous ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.