Search
mardi 7 juil 2020
  • :
  • :

Les soignants lancent un appel à manifester à Epinal Le 16 juin 2020

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

manifestation-hopitaux-sante-epinal-vosges-33

 

Les syndicats et collectifs hospitaliers lancent un appel à se mobiliser le 16 juin prochain. A Epinal, un rassemblement est prévu à 14h devant la préfecture des Vosges. 

En plein Ségur de la santé, Les soignants veulent que le gouvernement prenne en compte l’ensemble de leurs revendications. Le 16 juin prochain, les syndicats invitent la population à venir soutenir les soignants qui demandent notamment une revalorisation des salaires, un plan de recrutement et un plan de formation.

Rendez-vous le 16 juin à 14h devant la préfecture d’Épinal. Cette manifestation se fera sans parcours dans la ville en respectant la distanciation sociale et les gestes-barrière.
C.K.N.



8 réactions sur “Les soignants lancent un appel à manifester à Epinal

  1. PierreL

    ça commence à faire un peu beaucoup tous ces coups de « colère » et toutes ces « manifestations », non ?
    Des primes, des augmentations de salaire, des recrutements, et quoi encore ?
    Car, au final, ce sera le contribuable qui paiera…

    répondre
    1. GERAUX Ghislaine

      Et vous trouvez que le salaire des infirmières est suffisant ?
      Je parie que vous êtes un homme, bien planqué dans votre bureau, ou en retraite, à regarder l’évolution de la bourse !…
      Vous me faites gerber !…

      répondre
  2. FANFAN

    Marre de s ces soignants pas tous très agréables, attentifs, qui ne font que leur métier et ne sont pas les seuls dans ce cas. Pensons aussi à tous ceux qui ont travaillé avec courage et abnégations malgré les risques, les peurs….. On a eu les gilets jaunes et toutes les saloperies qui les ont accompagnés, maintenant on a les « contre la police » qui oublient tous les salauds d’ici ou d’ailleurs comme le constat qu’elle fait ne doit pas être oublié qui ont volé, pillé, saccagé …. Et on continue…. et on va nous faire pleurer pour tous les quémandeurs de tous ordres qui devraient essayer de bosser comme on le faisait depuis toujours mais qui ne savent que parler de droits et non de devoirs. Attention : la suite risque d’âtre plus violente, plus difficile si l’on refuse de voir la réalité.

    répondre
  3. Gilles.

    Pensons aux chômeurs sans aucunes perspectives, aux smicards, aux gens en CDD ou à temps partiel, aux handicapés, aux petits retraités, à nos vieillards.
    Avec 3000 milliards de dettes en fin d’année, chômage et misère sociale qui vont exploser, certains pourraient glisser leurs revendications salariales sous le tapis.

    répondre
  4. Gilles.

    Sans compter les dizaines de milliers de petits commerces et entreprises qui vont disparaître. Avec des petits patrons qui vont se retrouver sans rien, et pour certains sans même une allocation chômage.

    répondre
      1. mp

        Ils sont peut être payés pour mais ils n’ont pas reculés face au virus comme beaucoup aujourd’hui encore.Nous devons les encourager et penser qu’un jour nous en aurons sans doute aussi besoin ,ainsi que d’autres professions qui n’ont pas cesser le travail.Merci à tous.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.