Search
mardi 11 août 2020
  • :
  • :

Il reste six sites de plein air pour se baigner dans les Vosges plusieurs plans d'eau et piscines de camping sont officiellement fermés aux baigneurs

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

65L’Agence Régionale de Santé met à disposition sur son site le descriptif des analyses sanitaires et son classement pour les sites nationaux et vosgiens.

Les Hautes-Vosges sont toujours accueillantes pour les baigneurs à Gérardmer, Xonrupt-Longemer, Saulxures sur Moselotte  l’Agence Régionale de Santé a vérifié la qualité.

En ce qui concerne le Covid-19 l’ARS précise :

Le SARS-CoV-2 ou COVID 19 est un virus qui infecte principalement les cellules des voies respiratoires hautes et basses. Il est très contagieux par l’émission de gouttelettes et par contact mains-visage. Aucune donnée de survie et de maintien du caractère infectieux du virus SARS-CoV-2 dans les eaux du milieu naturel n’existe actuellement.

En conséquence, le risque majeur pour la fréquentation des sites de baignade est lié à la promiscuité des usagers.

C’est donc le respect strict des mesures générales de distanciation physique préconisées dans le cadre de la crise CODIV-19 qui constitue l’élément fondamental et prioritaire de prévention générale.

Le Camping des Messires à Herpelmont a été contrôlé et sa qualité d’eau a été considérée comme bonne alors que le Camping Gademont-Plage à Granges-Aumontzey est fermé cet été.

Ou vont pouvoir aller les spinaliens ?

Le réservoir de Bouzey étant impraticable du fait des travaux de conduction d’eau du début d’année et du niveau très bas, le site est interdit à la baignade depuis juin. Il n’est ni contrôlé ni validé par l’Agence Régionale de Santé. Ce qui n’empêche pas les promeneurs les plus audacieux ou les moins bien informés de se plonger dans le reste des eaux du réservoir à leurs risques et périls. Et en prenant leurs responsabilités car ils peuvent être verbalisés ! Quant aux spinaliens qui veulent barboter en toute sérénité par ces temps de canicule, ils sont contraints de se rendre à Thaon ( domaine des Lacs ) ou à Remiremont ( plan d’eau du vélodrome), à moins de se rendre dans les piscines municipales semi-ouvertes et les bassins des centres sociaux.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.