Search
mercredi 30 sept 2020
  • :
  • :

L’étang de Belbriette vers un nouveau miroir d’eau Miroir, miroir, qui est le plus beau !

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Le monde antique n’est peut-être finalement pas si loin de notre culture puisqu’il agit encore sur nous comme une référence architecturale. Certains hommes et femmes étaient déclarés prêtres et prêtresses du temple d’une divinité et juraient de le défendre…. parfois jusqu’à la mort. La société a changé par son évolution, mais qu’en est-il pour l’homme ? Les combats idéologiques à travers le globe sont légions, alors considérons aujourd’hui qu’il existe toujours des gardiens du temple version 21ème siècle. Et s’il est un lieu de contemplation voire de méditation, c’est bien l’étang de Belbriette et sa feigne en amont de la retenue d’eau actuelle. Nous avons interpellé l’Office National des Forêts ONF l’an dernier sur l’envasement et  la disparition du plan d’eau. L’étude mandatée est menée par le cabinet ARTELIA de Strasbourg est enfin « tombée ». Selon Hippolyte Perry, responsable du secteur montagne pour l’ONF propriétaire des lieux, on se dirige vers la création d’un nouveau miroir d’eau : démonstration à l’appui lors d’une réunion publique qui devrait être programmée fin septembre/ début octobre à Xonrupt avec les élus concernés.

« Nous devions vidanger l’étang en mars dernier  » concède Hippolyte Perry « malheureusement l’épidémie de Covid-19 a freiné les travaux et l’évolution du dossier. Trois scénario(i) ont été envisagés et une option a été choisie sans qu’elle soit encore définitivement actée. Les partenaires techniques préfèrent aujourd’hui l’effacement  du barrage afin de libérer les eaux du cours d’eau ce que nous impose aujourd’hui la Trame Bleue ( voir la note sous le texte). L’objectif est de redonner au ruisseau son cours  originel  sans obstacle, sans rupture, c’est  à dire sans chute afin notamment de permettre une réelle continuité piscicole ».

En d’autres termes, l’endroit évoluera vers la conservation de deux plans d’eau annexes afin de garder un miroir d’eau. « Nous sommes bien dans un travail d’aménagement paysager « conclut Hippolyte Perry « il était hors de question pour l’ONF de ne pas répondre partiellement à l’attente du grand public, d’où cette solution qui, je l’espère, devrait satisfaire tout le monde ».

L’abée Prévost dans Manon Lescaut écrivait » Il faut compter ses richesses par les moyens qu’on a de satisfaire ses désirs.
Attendons encore un peu, puis nous jugerons  de ce changement de décor  sur fond de respect de l’environnement. Miroir, miroir qui est le plus beau ?

—————————————————-

Note : les travaux devraient avoir lieu en 2021 subventionnés à 70% par l’Agence de l’Eau

Note : En France, la Trame Bleue désigne officiellement depuis 2007 un des grands projets nationaux français issus du Grenelle de l’Environnement. Elle est constituée de l’ensemble du maillage des corridors biologiques (ou corridors écologiques, existants ou à restaurer), des « réservoirs de biodiversité ».

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Trame_bleue




2 réactions sur “L’étang de Belbriette vers un nouveau miroir d’eau

  1. Bruno E

    Le bon sens va peut-être triompher. Espérons le !
    En amont du barrage le ruisseau à vu des frayères disparaître et la population qui allait avec…

    répondre
  2. David Richard

    Monsieur Perry, vous finirez en politique pour la langue de bois. « Ptet bin qu’oui, Ptet bin que non, on verra bien et rien n’est acté. » Mais bon, il y a la volonté de faire quelque chose de bien je l’espère.
    A voir

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.