Search
lundi 28 sept 2020
  • :
  • :

Christian Poncelet est décédé

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

ponNous apprenons le décès de Christian Poncelet. Il fut notamment maire de Remiremont, député, et président du Sénat. Il quitte cette vie un peu plus d’un an après son épouse Yvette, décédée en juin 2019.

Le maire actuel de Remiremont, Jean Hingray, rend hommage à ce grand personnage de l’histoire nationale, vosgienne et romarimontaine. « Comme beaucoup de Romarimontains et de Vosgiens, je suis empreint d’une immense tristesse en apprenant le décès du Président Poncelet », exprime t’il, « Certes, il a déjà franchi les portes de l’Histoire en devenant le 1er octobre 1998 le 2ème personnage de l’Etat après l’élection le portant à la Présidence du Sénat. Mais dans nos cœurs, il sera toujours le maire disponible, chaleureux et farouche dès qu’il s’agissait de défendre et faire gagner la ville de Remiremont.

Quel maire d’ailleurs pourrait se targuer d’obtenir autant pour sa ville ! Une voie rapide, un Palais des Congrès, une maternité et un hôpital, une ligne de TGV et sa gare et déjà de belles retombées de la vague de déconcentration de l’époque.

Etant devenu depuis 2016 son successeur indirect, je mesure combien son héritage est immense et probablement indépassable tant notre époque a changé en 20 ans.

La stature du Président Poncelet dépasse largement la Belle des Vosges. Sans jamais dévaluer l’attachement qu’il portait à notre ville, cet Ardennais d’origine avait trouvé dans les Vosges un territoire d’accueil à sa mesure. Il présida durant près de 40 ans aux destinées de notre Département. Il y a porté tant de chantiers, de combats, de projets, de progrès qu’il est encore difficile de résumer son œuvre. Grâce à lui, nos connexions TGV nous ont désenclavés. Le tourisme est devenu un nouvel horizon. La restauration de notre patrimoine a été enclenchée. Les investissements industriels encouragés comme jamais.

La liste de nos Vosgiens illustres est très riche. Nul doute que le Président Poncelet rejoigne celles et ceux qui ont contribué par leurs talents, leurs énergies, leurs visions à tracer une voie d’espérance pour nos compatriotes. Si, désormais, nous voyons la vie en Vosges, nous lui en sommes en quelque sorte entièrement redevables.

D’avoir eu l’immense chance de le connaître et le côtoyer, je retiens son extrême simplicité. Souhaitons que là où il sera, sa grande humanité pourra encore s’exprimer. Adieu Président, adieu “ Ponpon” ».

Son parcours selon Wikipédia :

Christian Poncelet est né le à Blaise (Ardennes). Il entre à l’École nationale professionnelle des PTT, dont il sort sous-ingénieur, et commence sa carrière en 1950. Il a pourtant échoué au brevet en juin 1947, avant d’effectuer son service militaire.

Contrôleur des télécommunications aux PTT de 1953 à 1962, il assume parallèlement à son activité professionnelle, des responsabilités syndicales dans le cadre de la CFTC, dont il est membre du Comité confédéral national.

En 1953, il rencontre Pierre Mendès France auquel il se lie et qui l’initie à la politique

Implanté dans les Vosges, il est élu député en 1962 et président du Conseil Général du département en 1976. Sous les présidences de Georges Pompidou et de Valéry Giscard d’Estaing, il devient secrétaire d’État chargé du Budget puis des Relations avec le Parlement. Sénateur de 1977 à 2014, il occupe la présidence du sénat de 1998 à 2008.

Maire de Remiremont de 1983 à 2001, il démissionne à cette date pour respecter la règle du non-cumuls des mandats

 




Une réaction sur “Christian Poncelet est décédé

  1. François LAVERGNE

    Il fut un grand et fidèle ami de notre famille en même temps que très attentif à la vie culturelle de la Perle des Vosges qu’il a, maintes fois et de diverses façons, soutenue, en particulier lors des grandes manifestations du Festival de Saint Barthélemy et nul n’oubliera sa collaboration active lors de la venue des musiciens et chanteurs polonais pour la Passion de Bach ou le Messie de Haendel. Personnellement, j’ai pu apprécier aussi sa fidélité très efficace dans le soutien à Vosges Arts Vivants dont je fus le vice président alors que notre rencontre datait de l’Association de sauvegarde de l’enfance et adolescence lorsqu’il succéda au docteur POIROT de Corcieux. Les Vosges et la France peuvent lui vouer une reconnaissance très forte. IL demeure une figure indissociable de notre département et nos cœurs lui resteront à jamais acquis et fidèles. Ce fut un grand homme, simple et direct, et surtout un homme cœur. Merci, cher ami et vous allez trouver, au soir d’une vie bien remplie et riche de contacts divers, une place au Panthéon des hommes illustres car soucieux et soutien, en toutes occasions,du bien et de la progression de tous et chacun.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.