Search
mardi 1 déc 2020
  • :
  • :

Création d’un musée « Jean Grossier » : rejoignez l’association Rassembler & conserver les souvenirs de la vie locale dans un musée du terroir, vivant et interactif

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

 

Un musée à la gloire du patrimoine local et de l’une de ses figures emblématiques, l’idée ne date pas d’hier, loin s’en faut. Mais il était largement temps de la remettre au gout du jour, de la ressortir des tiroirs pour se donner enfin les moyens de la concrétiser.

Martine et Yves ont repris le flambeau en vue de la création de ce musée qui pourrait enfin voir le jour.

Martine et Yves ont repris le flambeau en vue de la création de ce musée qui pourrait enfin voir le jour.

Et c’est ce que tente de faire Martine, l’une des filles de Jean Grossier, depuis maintenant 4 ans, rejoint dans sa démarche par son frère Yves. Premier volet, premier épisode de cette aventure, une association baptisées Arts & Traditions Populaires Gérômois » a récemment été créée, le 28 août dernier pour être précis, date de l’anniversaire de Jean Grossier. L’objectif est multiple : promouvoir cette belle initiative bien entendu, réunir un maximum de personne pour y participer de quelque manière que ce soit, mais également tenter de rassembler une partie de ce patrimoine local qui aurait pu s’éparpiller au fin des années. Pour se faire, vous pouvez contacter l’association par mail : museejeangrossier@gmail.com ; ou par téléphone au 06 21 22 78 72 ; ou par courrier à l’adresse suivante : Association Musée Jean grossier – 2, route d’Épinal – N°24 – 88400 Gérardmer

Pour l’heure, Martine et Yves, respectivement présidente et trésorier de la structure, ne sont pas seuls à se lancer dans la bataille. Ils reçoivent en effet le soutien de la municipalité de Gérardmer : « La mairie est partante sur le principe, mais il y a pour l’instant la nécessité de trouver un local » pour reprendre les mots de Yves Grossier. Et d’ajouter : « Nous avons la volonté d’intégrer l’une des maisons du Vieux Gérardmé qui avaient autrefois appartenu aux Ménestrels. » Il s’agirait en quelque sorte d’un retour aux sources, comme l’explique Martine brièvement : « Notre père avait déjà eu cette idée de usée en 1964 avec les Ménestrels, associations fondées en 1948-49. A partir de 1965, ils avaient acquis plusieurs biens sur la place du Gérardmé, dont la maison Chevroton, qui ont ensuite été cédés à la Ville de Gérardmer. En 1969, la mairie de l’époque avait émis un avis favorable au projet de création de La Maison des Traditions Vosgiennes. Ça ne s’est malheureusement pas fait, mais la mairie a conservé les biens, le mobilier, les accessoires etc. En l’attente de la création du musée, tout a été stocké dans différents lieux. On peut dire que tout est finalement en attente depuis 1979, on ne fait que reprendre le flambeau. » Il ne reste plus qu’à espérer que cette fois soit la bonne. Et ce d’autant plus qu’il ne faut sans doute plus tarder : « Je pense que c’est à notre génération de la faire, c’est maintenant. Après, les plus jeunes ne se sentiront probablement pas autant concernés, ce qui peut se comprendre… » A tous ceux qui se sentant concernés justement, l’appel est donc lancé, pour qu’il y ait un Musée Jean grossier, un peu comme il y a un stade Henri Millan ou en Gymnase Pierre & Paul Didier…




5 réactions sur “Création d’un musée « Jean Grossier » : rejoignez l’association

  1. CORINE RAGAZZOLI

    C est une très bonne initiative. Jean avait tellement a cœur de transmettre mais aussi de préserver ce « vieux Gérardmé » Je me souviens de l énergie déployée pour essayer de conserver la ferme Garnier en l »état …

    répondre
  2. Gérard GEGOUT

    Ce serait une excellente chose.
    Jean Grossier était un homme de talent aussi bien professionnellement que culturellement et était un précurseur dans beaucoup de domaines.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.