Search
samedi 28 nov 2020
  • :
  • :

La lutte contre la haine en ligne intensifiée Le réseaux sociaux dans le collimateur de l'état

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
premier-ministre-jean-castex-pavatex-golbey-142-800x600

Archive (le 1er ministre en visite dans les Vosges)

Après bien des atermoiements, les sanctions vont sans doute bientôt aboutir contre toutes les personnes qui véhiculent des propos suspects et illicites sur les réseaux sociaux. La mort malheureuse et horrible par assassinat de Samuel Paty fait aujourd’hui bouger les lignes. A l’issue d’un conseil de défense, le 1er ministre de la France assure dans sa conférence de presse vouloir en finir  avec la mise en ligne, des informations personnelles « mettant en danger la vie d’autrui » via la plateforme de signalement PHARO, laquelle sera renforcée d’effectifs.  Et Jean Castex de poursuivre « La surveillance des réseaux sociaux et la lutte contre la haine en ligne seront intensifiées ».

Le 1er ministre a également annoncé la création d’un pôle spécifique du parquet de Paris qui  complétera le dispositif avec des juristes et fonctionnaires aux connaissances des réseaux sociaux.

 

 




4 réactions sur “La lutte contre la haine en ligne intensifiée

  1. froissard

    Il faudrait commencer par lever l’anonymat sur les réseaux sociaux .On verrait si tous ces courageux anonymes continueraient de déverser leur haine de l’autre ( du fonctionnaire- de l’étranger, du pauvre ) Ce qui pervertit notre société, c’est l’argent roi, qui écrase toutes les autres valeurs.

    répondre
    1. si si je vous jure ..

      tiens.. pour une fois je suis d’accord avec vous. Les réseaux sociaux sont un ramassis de jaloux, frustrés, mythomane, m’a tu vus, voleurs et …cons !
      Avec ces trucs on a fait croire aux gens qu’ils avaient des amis mais surtout on leur a enlevé la valeur du travail contre de l’argent donc conditionner à ne rien faire puisqu’ils passeront bientôt plus d’heures sur leurs smartphones qu’au boulot…

      répondre
    2. Gilles.

      Le séparatisme et le Covid, les deux plus graves dangers qui menacent actuellement la société française, n’ont rien à voir avec l’argent .

      répondre
  2. étonné

    Tiens , Mr Froissard revient : Bonjour. Vous avez omis de dire que la haine en ce moment n’est pas du camp que vous pensez; regardez les informations qui circulent par les médias, La vision unique met la démocratie en danger.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.