Search
samedi 23 jan 2021
  • :
  • :

La CCI des Vosges et l’ensemble du réseau des CCI demandent l’ouverture des stations de skis et remontées mécaniques le plus tôt possible Communiqué

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

CCI Vosges logo

« Le réseau des CCI demande d’autoriser urgemment l’ouverture des stations et des remontées mécaniques, les professionnels ayant pris les dispositions sanitaires les plus efficaces et les plus strictes ».

En complément de ce communiqué de presse, Gérard CLAUDEL, Président de la CCI des Vosges, tient à apporter tout son soutien aux stations de ski vosgiennes et à tous les acteurs du tourisme du département, qui sont impactés par les derniers arbitrages gouvernementaux :

« Les stations de ski vosgiennes et notamment les exploitants des remontées mécaniques font un travail formidable tous les ans pour rendre notre massif toujours plus attractif, malgré les défis de taille auxquels ils doivent faire face depuis plusieurs années, comme les évolutions liées au réchauffement climatique.

Le succès ou non de la saison touristique hivernale dans les Vosges, se joue sur quelques moments-clés, peu nombreux et courts. Principalement les fêtes de Noël et les vacances de février. Et ce qui est perdu ne peut être rattrapé par la suite. C’est pourquoi cette période  est cruciale pour nos acteurs touristiques, déjà si durement touchés par deux confinements qui les ont particulièrement impactés.

A l’instar du réseau des CCI, je demande donc à ce que les stations de ski, notamment les remontées mécaniques – qui par ailleurs sont exclusivement composées d’installations à ciel ouvert dans les Vosges – puissent ouvrir normalement dans les meilleurs délais. Il en va de la survie de nombreux professionnels et à travers eux, du tourisme vosgien dans son ensemble. »

Gérard CLAUDEL – Président de la CCI des Vosges




17 réactions sur “La CCI des Vosges et l’ensemble du réseau des CCI demandent l’ouverture des stations de skis et remontées mécaniques le plus tôt possible

  1. Cricri

    je ne peux m’empêcher de trouver cette communication purement corporatiste sans argumentaire quant à l’intérêt général.
    Par exemple, j’aimerais trouver la réponse à la question suivante: ne peut on pas se passer de ski, activité coûteuse s’il en est, en période de crise sanitaire et économique? est ce vraiment utile de faire prendre des risques (mêmes limités) à toute une population pour sauvegarder des intérêts privés de toutes manières en voie d’extinction dans les Vosges?
    Si vraiment on ne peut se passer ce sport, ça peut arriver, pourquoi ne pas développer le ski de rando (ou de fond) qui peut de passer de remontées, de reproches sanitaires et qui ne pollue pas?
    je sais je provoque…

    répondre
    1. Bingo

      Si on doit supprimer tous les intérêts privés, on peut alors fermer toutes les boites et ne plus garder que les services publics.
      ( De plus, le domaine skiable de Gérardmer est une régie municipale.
      Il est public et non privé ).
      Quand à la pollution, que chacun commence d’abord à arrêter d’acheter des produits chinois inutiles, ou de changer de voiture tous les 3 ans ( entre autres ).

      répondre
    2. md

      Si cette activité vous paraît coûteuse ni allait pas . Mais vous parlait de crise économique alors laissait travailler ceux qui le souhaitent qu’ils soient publics ou privés . Vous accuserez bientôt les français de se complaire dans l’inactivité alors que vous la réclamait par vos propos inadéquats.
      Vous n’avez pas à choisir le sport des autres.

      répondre
    3. YM

      Oui, on pourrait attendre tranquillement, assis sur nos canapés, à regarder les chaines de propagande anti covid qui tournent en boucle!
      Peu importe ceux qui vivent du tourisme, commerces non essentiels, donc qui ne servent à rien. Bien à vous.

      répondre
    4. Fr

      Développer le ski de randonnée sonnerait la mort de la faune sauvage. Les espèces les plus fragiles, grands tétras, chamois et lynx, seraient contraints à fuire devant les skieurs au moment de l’année où leurs forces sont au plus bas. Le ski alpin en revanche ne perturbe que des espaces restreints et bien délimités. Il fait vivre directement et indirectement 40 à 50% des habitants des hautes vallées. On ne lui connaît pour l’instant aucune alternative, dans aucun massif.

      répondre
  2. François

    Je skie depuis 60 ans…
    Je connais les files d’attente au pied des téléskis et télésièges…expliquez moi les mesures prises pour respecter ne serait-ce qu’un mètre de distance entre deux skieurs faisant la queue?
    Personnellement je fuis tous les regroupements en attendant que le virus du covid disparaisse…
    Que fera- t-on une fois que l’épidémie aura repris?
    Ce qui s’est passé cet été n’est pas assez clair pour tout le monde?.
    L’homme adore jouer aux apprentis sorciers mais refuse d’analyser la situation…
    Croissance quoi qu’il en coute…consommation toujours plus grande…Rechauffement climatique entraine mutation de certains virus..les animaux chassé de leur habitat traditionnel entraine la présence de nouveau virus…scolyte sur les epicea…mais ca fait rien on continue…toujours plus fort droit dans l’mur…
    Dommage que l’égoïsme de certains prévaut sur l’intérêt général…
    Je peux me passer de ski si cela permet de stopper l’épidémie…
    Et je le ferai avec plaisir
    Une balade en raquette remplacera avantageusement les 30 descentes du tétras…et surtout les contacts 30 fois en faisant la queue avec des porteurs du covid venant d’alsace d’ile de france de belgique de lorraine…le covid voit du pays…il adore ça …
    Après le covid chez les évangélistes …
    Après le covid à la plage et avec les festayères…
    Le covid veut goûter aux joies des sports d’hiver…
    En route pour de nouvelles aventures
    Vous reprendrez bien un peu de covid pour terminer cette raclette…

    répondre
    1. md

      Que faites vous des personnes qui tous les jours font la queue pour le métro et sont entasses dans les rames .Tout cela non pas pour s’amuser mais pour travailler .Le virus diminue à Paris comme ici .Et pourtant ils sont enfermés dans ces souterrains ,les rames de métro, les petits appartements……Ici le ski même en faisant la queue au pied des remontées nous sommes en plein air ,de plus port du masque exigé et autres mesures sanitaires .Ne vivons quand même pas stressés au point d’éviter absolument tout contact social même super protégé. Et je vous signalerai également que des porteurs de covid il yen a aussi chez nous et nous pouvons aussi leur donner.

      répondre
  3. PierreL

    Ne peut-on patienter quelques jours et se mettre à l’abri du rush des vacanciers qui vont envahir les stations pendant les fêtes de fin d’année ?
    La santé est la priorité des priorités et mieux vaut ne pas prendre de risques trop tôt. Ce serait béta d’être re-re-confiné en février, n’est-ce pas ?

    répondre
    1. Albert

      La santé psychologique des gens aussi. Ne jouons quand-même pas les « Caliméros sanitaires » au point de s’enfermer chez soi et de crier sus aux touristes. D’ailleurs, il semblerait que les plus grands lieus contaminateurs soit le milieu familial et les lieus fermés.
      Pourquoi ne pas faire patrouiller des auto-mitrailleuses et on descend celui qui sort pour cause d’éventuel RERECONFINEMENT en février. Triste programme de certains ayatollahs du confinement et de l’attestation.

      répondre
      1. PierreL

        La « santé psychologique » ne souffrira pas d’attendre quelques jours de plus, d’autant qu’on peut s’éclater sur les pistes de ski de fond ou en raquettes.
        Et la « santé psychologique » se portera d’autant mieux qu’on aura écarté encore un peu plus les risques de covid.
        Se mettre en danger n’est pas très intelligent. Mettre les autres en danger est révoltant d’égoïsme. Le civisme et la responsabilité, ça vous parle ou bien vous vous en foutez ?

        répondre
        1. Albert

          Cet après-midi, les élus alpins et les professionnels de la montagne ont saisis le Conseil d’Etat pour un recours concernant le sujet des remontées mécaniques et stations de ski.
          Le nombre de gens que vous considérer comme égoïstes, d’inciviques et d’irresponsables augmente considérablement. Sans compter leur manque d’intelligence et la mise en danger d’autrui.

          répondre
        2. jack

          attendre quelques jours ou semaines de plus est inutile , un virus ne prend pas de congés(rappel , ce virus tue des personnes très agées et des gens déjà malades ,rien de bien méchant contrairement à ce que laisse penser l hystérie collective)Que ceux qui ont peur restent chez et qu ‘on foute définitivement la paix aux autres;La france devient la risée générale de tous les pays du monde , c est classe..merci cas (burnes)tex et vér(eu)an

          répondre
    2. md

      Puisque vous prévoyez un reconfinement en février pourquoi ne pas ouvrir la cage aux oiseaux maintenant? Au moins certains commerçants encore fermés aujourd’hui pourraient se faire un peu de tune pour tenir lors du prochain confinement que vous subodorez.

      répondre
    1. Je me souviens

      Alors prenez votre temps et cherchez tous les clusters . Ils sont nombreux
      et j’ai envie de savoir pour connaître les endroits où je ne peux plus me rendre.

      répondre
    2. Babar

      Il y a a même un certain avion militaire revenant de Chine avec des compatriotes qui ont été mis en quarantaine. Le personnel militaire a contaminé une certaine région. Je me demande même si ce n’est pas l’un des premiers morts de la COVID – un enseignant.
      Mais Chut – La grande Muette – Secret défense, ils s’étaient fait dépister – Mon œil.

      répondre
  4. Chouette

    La tour Eiffel ouvre le 16 décembre. Et là il n’y aura pas de file, pas de covid, pas de touristes, rien que des parisiens qui ne peuvent partir en vacances???????????????????????

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.