Search
samedi 23 jan 2021
  • :
  • :

Une année 2020 à oublier pour l’ASG Voile Pas que du négatif malgré les difficultés

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

voile regate laser Gérardmer Mai

Comme la majorité des clubs sportifs du secteur, l’ASG Voile a vécu une année compliquée, rythmée par le confinement, les réglementations et les nombreuses annulations. Alors si on ne sait pas encore de quoi 2021 sera fait, tourner cette page est déjà une bonne chose.

Et il faut dire que le ton avait rapidement été donné pour la voile gérômoise qui, sortie de l’hiver, a d’emblée été contrainte d’annuler regroupement de port Grimaud prévu en mars. Un événement tant attendu et qui restera malheureusement le regret de la centaine d’inscrits. Deux autres stages programmés initialement en 2020 ont eux aussi été annulés et l’ASG n’a pu organiser que 3 régates organisées sur les 11 qui étaient au programme ! Inutile de vous faire un dessin, tout cela a été dur à avaler pour nos amis « voileux ».

Heureusement, petite lumière dans cette saison obscurcie par la crise sanitaire, dès le 27 mai, l’ASG sera le premier club du Grand Est à rouvrir ses portes, en appliquant des règles de prévention à la hauteur de ce que nous connaissons aujourd’hui de cette crise sanitaire. Pour cette ouverture partielle, le choix du comité a été de permettre la pratique aux plus chevronnés uniquement (pratique de niveau 4) puisque qu’à ce moment, la base est encore en hivernage et aucun moyen de sécurité sur l’eau n’est encore possible. A ce moment de la saison, les compétiteurs s’entraînent mais les compétitions étant interdites jusque fin août, ce qui de fait limitera considérablement l’objectif de performance sportive de l’ASG.

Le président de l'ASG Voile Davy Ravignon

Le président de l’ASG Voile Davy Ravignon

« En juin, les bateaux personnels ont plus de place sur la pelouse, de toutes façons la navigation en double n’est pas autorisée, les catamarans restent à l’intérieur ! Les contraintes se cumulent, s’interprètent et conduisent à des frustrations, des incompréhensions, les conflits naissent… Les adhérents ne se sentent plus dans « leur club », ils ne s’y retrouvent pas. Quel plaisir de venir au club ? Quel intérêt ? Les relations humaines sont bien distantes bénévoles éprouvés en été par les contraintes » poursuit le président du club Davy Ravignon. Les mois de juillet et d’août connaîtront leur lot de contraintes supplémentaires, avec la mise en place d’un protocole spécifique et des bénévoles dévoués qui ont fait le maximum, mais qui sortent de cette épreuve forcément essoufflés et éprouvés.

Il faudra attendre la période septembre-octobre pour retrouver des mois « qui ressemblent à la vie d’avant » ajoute le président, avec la compétition qui reprend et une base nautique plus accessible. Mais en novembre et en plein déplacement à l’autre bout de la France, suite à l’annonce du reconfinement, les compétiteurs ont dû revenir au bercail sans pouvoir terminer le championnat… Un nouveau coup dur pour les Gérômois, suivi du rangement de la base avant l’hivernage.

Vous l’aurez compris, le club a hâte de tourner la page de cette année, dont le bilan n’est cependant pas totalement négatif pour Davy Ravignon : « Alors, quel bilan de cette année 2020 ? Frustration ? Insatisfaction ? Découragement ? Mais le bilan est tout de même positif ! La voile est possible même en mode Covid. Mais cela impose un autre modèle de fonctionnement. Servons-nous de cette expérience. Elle nous a montré nos faiblesses et a mis en valeur nos richesses.

Un modèle que le nouveau comité, va devoir réfléchir et mettre en place durant cette période hivernale.

Un modèle, centré, sur la pratique sportive et loisir de ses adhérents, de la découverte à la compétition.

Un modèle centré sur les écoles de voile, écoles de sport, sur l’organisation de stages d’initiation et de perfectionnement.

Un modèle pour et par ses adhérents, centré sur le bénévolat, le plaisir partagé, au profit de tous.

Ce sera au nouveau comité de dessiner ce nouveau schéma, avec comme enjeu de faire vivre une association ayant pour but de rassembler, de créer de l’échange, de développer un sport de liberté, mais dans une logique de distanciation sociale et humaine… Quel paradoxe. Le tout avec l’inconnue du virus 2021 ! Personne ne peut, aujourd’hui, prédire l’ouverture du club en 2021. Si oui, comment ? Avec quelle équipe ? Et quelles activités ? Seul l’avenir pourra nous le dire. Nous avons des bases solides qui peuvent permettre cet objectif. Sa réalisation nécessitera la compréhension, l’adhésion, et l’engagement de tous. Et il faudra aussi ce petit de grain de passion pour ce magnifique sport qu’est la voile, sous toute ses formes, qui nous rassemblera encore. »

Le président veut donc rester positif, même si pour l’heure, comme bon nombre de ses confrères des autres clubs sportifs, il ne bénéficie que de peu de certitudes sur le déroulement de la saison à venir.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.