Search
dimanche 24 jan 2021
  • :
  • :

Conseil municipal : la 5G, suite – « une absence de débat regrettable au niveau national » Le train a déjà qitté la gare...

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Le 32ème point à l’ordre du jour prévoyait un débat autour de la 5G. Un thème qui, pour le coup, avait déjà fait surface en début de séance (lire notre précédent article).

Du côté du groupe Gérardmer Solidaire, premier à prendre la parole par l’intermédiaire d’Eric Defranould, on regrette notamment l’absence d’un débat au niveau national : « C’est un scandale alors même qu’il y avait eu une demande de moratoire par une soixantaine d’élus écologistes et de gauche. Concernant les conséquences, au niveau de la santé, nous n’avons pas encore de certitudes. En revanche, cela nécessitera 3 fois plus d’antennes et 2 fois plus d’énergie. A l’heure où le problème du réchauffement climatique et donc la question de l’économie d’énergie doivent être une priorité, on peut se demander si c’est bien nécessaire ? (…) Il faut absolument arrêter cette fuite vers l’avant, on crée des besoins de toute pièce ! Alors que peut faire une commune ? S’engager à refuser de mettre de nouvelles antennes 5G sur son sol. Même s’il y a la possibilité d’en mettre chez les privés que l’on pourra sensibiliser, au moins nous aurons fait notre travail.« 
Concernant le groupe « Gérardmer notre Perle » , André Jacquelin a préféré parler  d’un outil favorable à l’industrie, à la santé et au désenclavement. L’enclavement qui est à priori l’un des gros points faibles de Hautes-Vosges selon certaines études/sondages évoqués par l’élu de l’opposition. Ce dernier a insisté sur le fait que la 5G  n’était pas uniquement utile pour la téléphonie, bien au contraire. En résumé, pour le groupe « Gérardmer notre Perle » le train de la 5G s’apprête à quitter la gare et il serait regrettable, voire même dangereux, de rester à quai. Des propos repris et prolongés par le maire Stessy Speissmann : « Nous n’avons pas les cartes en mains concernant la 5G. (…) Je rappelle que la plupart des antennes sont déjà compatibles avec la 5G. J’ai d’ailleurs reçu un courrier de SFR qui m’indiquait que le relais des Rochires allait passer en 5G au mois de décembre, avec la même fréquence que la 4G, c’est à dire 700 hertz. Enfin, vous savez sans doute que la fibre est en train d’être déployée à Gérardmer. Sachez qu’elle est en partie alimentée par les antennes, y compris 5G. » Pour conclure, un vote informel (auquel l’ensemble des élus présents a pris part cette fois NDLR) a révélé que seulement 2 élus s’opposaient au déploiement de la 5G et que 6 préféraient s’abstenir sur le sujet.



6 réactions sur “Conseil municipal : la 5G, suite – « une absence de débat regrettable au niveau national »

  1. Ouille.

    Indépendamment des doutes, il est quasi impossible de s’opposer à son déploiement sous craintes de menaces pour l’emploi.
    Que celui ci soit privé ou public.

    répondre
  2. Noël Delphine

    Merci à GERARDMER SOLIDAIRE et à SOS MASSIF DES VOSGES d’informer sur les incertitudes et les inquiétudes sanitaires, écologiques et sécuritaires de la 5G. Aveuglés par la course au tout connecté, on nous impose ces nouvelles technologies qui ne semblent pas sans danger

    répondre
  3. Gérômois

    Pour info la téléphonie mobile grand public existe depuis les années 80…
    En utilisant des fréquences attribuées depuis des décennies à l’armée, forces de police, radars ! télévisions et radios.!
    sans aucune retombée sanitaire confirmée par de très nombreuses études scientifiques publiées dans des revues scientifiques.
    .Mais bon les rumeurs, les complots, les fake news qui vous réjouissent, continueront comme prochainement avec les vaccins covid je crois.
    l’ARCEP est le gendarme des télécoms (L’Arcep est une autorité administrative indépendante, comme le sont la Commission nationale de l’informatique et des libertés, l’Autorité de la concurrence, le CSA, la CRE, l’Autorité des marchés financiers, etc. À ce titre, elle fait partie de l’État français)
    Bien à vous

    répondre
  4. Havez Eric

    Pourquoi faut il accepter que ce ne soit pas possible de contester la façon de mettre en place une technologie sans avoir fait le tour des « inconnus » sur la santé ? Sur le rapport bénéfice – risque pour le citoyen et pour la planète ?
    Voulez vous revivre l’intérêt économique de l’amiante ?
    J’ai beaucoup entendu parler de démocratie participative par l’équipe en place, cela serait quand même une belle opportunité de faire de l’information citoyenne avec des experts et de passer des paroles aux actes. Le monde change, à quand pour la communauté ?

    répondre
  5. Gérômois

    Eric ,
    Les seuls principes de précautions ?
    .Ne pas conduire sa voiture et éviter l’épidémie.
    ne pas avoir d’enfant condamner dés sa naissance à sa mort en l’accueillant bébé ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.