Search
samedi 16 jan 2021
  • :
  • :

Conseil municipal : chasse & une enquête qui suit son cours concernant le domaine skiable Au menu des questions diverses

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
Il y avait également des questions diverses au menu du conseil municipal en date du 11 décembre dernier. On commence avec le groupe Gérardmer Solidaire qui souhaitait interpeller M. le maire sur la question de la chasse dans le secteur du parcours de Santé à la Pépinière des Xettes. Pour l’heure, un bail a récemment été renouvelé autorisant la chasse sur ce secteur uniquement les dimanches avant 10 h 30 (et pendant la période dédiée), et ce à 30 mètres du parcours (de l’emprise pour utiliser le terme précis). Cela représente environ 12 journées de chasse par an sur ce site comme l’a précisé Stessy Speissmann. Il a été proposé de demander à la société de chasse de faire un avenant au bail en question pour interdire la chasse dans le secteur du parcours et de la Pépinière. Le maire s’est engagé à contacter la société pour évoquer cet avenant que souhaite le groupe Gérardmer Solidaire dont la seconde question portait quant à elle sur une autre interdiction, celle de la de la chasse de tous les oiseaux. Ce à quoi M. le maire a répondu que le fait d’autoriser ou d’interdire la chasse de certaines espèces n’était pas du ressort de la municipalité mais de la préfecture.
Des questions également pour le groupe Gérardmer Notre Perle par l’intermédiaire de Bernard Cael dans un premier temps. Ce dernier souhaitait être informé de la situation concernant l’affaire de soupçons de détournement(s) de fonds à la station de la Mauselaine suite au signalement initié par le maire en 2018 auprès du Procureur de la République ? « Le Procureur a décidé de poursuivre l’enquête qui est donc toujours en cours. Le 26 novembre dernier, nous avons été contactés par la brigade de recherche de Saint Dié à ce sujet » précisera Stessy Speissmann. Parole à André Jacquelin pour conclure avec une dernière question au premier magistrat : « Le 21 octobre à l’initiative de la Ligue des  Droits de l’Homme, un hommage local a été rendu à Samuel Paty, victime du terrorisme.
– Pourquoi cette initiative n’est-elle pas venue de la Municipalité à l’instar de ce qui c’est passé dans de nombreuses collectivités locales ?
– Comment se fait-il que vous n’y ayez pas assisté, tant en votre qualité de premier magistrat garant des valeurs de la République qu’en votre qualité de professeur solidaire des enseignants dans l’exercice de leur mission ?« 
Réponse du maire.
« Nous nous sommes associés à la Ligue des Droits de l’Homme pour cette action comme c’est bien souvent le cas, même si je sais que cela peut parfois faire grincer des dents. Plusieurs élus étaient d’ailleurs présents. Et à titre personnel, j’étais malheureusement convoqué ailleurs » explique Stessy Speissmann. Des obligations auxquelles il ne pouvait semble-t-il pas se soustraire et des explications qui n’ont semble-t-il pas convaincu M. Jacquelin pour conclure ce conseil municipal qui s’est achevé à 23 h 00.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.