Search
dimanche 24 jan 2021
  • :
  • :

Conseil municipal : l’urbanisme « source d’inquiétude, d’incertitude et de mécontentement » Permis de construire : « un emballement inquiétant »

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

 

Suite et fin de l’épisode du conseil municipal avec l’un des principaux points de friction lors du débat concernant sur la politique générale de la Commune. Comme vous pouvez l’imaginer, ce dernier portait sur l’urbanisme, sujet ô combien épineux qui suscite l’inquiétude, l’incertitude voire même le mécontentement chez de nombreux administrés de la Perle des Vosges.

Un sujet évoqué par l’adjoint à l’urbanisme Pierre Imbert, largement questionné par l’opposition et André Jacquelin : « Pouvez-vous aujourd’hui nous préciser la nature des modifications que vous entendez conduire, selon quelle méthode et selon quel calendrier sachant qu’il y a urgence et que rien n’a été fait en ce domaine depuis votre réélection ? La commission urbanisme continue de fonctionner pendant le confinement et continue de délivrer de nombreux permis de construire. De mon point de vue, il y a même un emballement inquiétant à ce sujet » précise l’élue du groupe Gérardmer notre Perle qui a exprimé ses craintes et selon lequel il y a « urgence » de rentrer dans le vif du sujet concernant la modification puis la révision totale du PLU.

Et la majorité de répondre : « L’étude sur les zones humides arrive enfin à son terme, nous l’attendions pour nous appuyer dessus. (…) Nous sommes conscients qu’il y a plusieurs points d’interprétations multiples, difficiles avec le PLU actuel. Et nous n’avons pas rien fait pendant ces 5 mois comme vous le dites, mais nous posons les bases réglementaires de cette modification et de cette révision. Au 15 janvier prochain, nous ferons des propositions sur ce thème au conseil municipal, et cela sera suivi en février-mars par une concertation ouverte au public avec tous les Gérômois » explique Pierre Imbert.

« Nous travaillons avec les services de l’État depuis fin septembre. Il faut faire très attention, nous risquons d’être attaqués si on ne fait pas les choses dans les clous. Les différents services travaillent actuellement sur ce qui est possible de faire, mais il faut arrêter avec ces histoires de 4 ou 5 mois, c’est de l’ordre du fantasme, on ne peut pas aller aussi vite, il faudra au moins 12 mois pour faire des modifications une fois que la procédure sera engagée. Et pour une révision entière du PLU, c’est un projet sur 3, 4 ou 5 ans, je m’en tiens à ce que les services compétents nous ont annoncés » ajoute le maire Stessy Speissmann. Une chose est sûre, c’est que les propositions de la municipalité ainsi que les concertations publiques seront attendues avec impatience par de nombreux Gérômois en ce début d’année 2021 !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.