Search
samedi 16 jan 2021
  • :
  • :

Happy Birthday Alice ! 100 ans ? Vraiment ?!

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Alice G. 100 ans (2)

La Perle des Vosges compte une nouvelle centenaire dans ses rangs depuis ce samedi 12 décembre, date à laquelle Alice Gille (Tisserant) voyait le jour il y a un siècle.

Mais le plus étonnant dans tout ça, ce n’est sans doute pas l’âge d’Alice mais sa forme olympique, sa pêche diront certains. Pas besoin de lunettes pour regarder la télévision depuis son vélo d’appartement ou son vélo elliptique installés juste derrière le canapé du salon et qui lui permettent d’entretenir ce peps stupéfiant. Le matin au réveil, c’est 4 mouvements essentiels qu’elle pratique de manière studieuse avant un verre d’eau chaude pour commencer la journée. Ajouter à cela une alimentation saine et équilibrée, vous avez le secret de longévité de notre belle centenaire, entourée par ses 4 enfants pour célébrer son anniversaire. « Le reste de la famille viendra lui rendre visite plus tard, mais en petit groupe » précise Danielle qui a fait le trajet de puis le midi avec son frère Jean-Luc ainsi que sa sœur Mireille, Pascal résidant à Gérardmer afin de prendre soin de sa maman.

20201219_163139Ils n’auraient manqué cet événement pour rien au monde et on les comprend. Ce sympathique goûter autour d’une Pompe à Huile et d’un verre de cidre a également permis de retracer la vie d’Alice en compagnie de l’adjointe à la solidarité Fabienne Créteur-Clément. Petite dernière d’une fratrie de 9 enfants, elle a vu le jour au Costet-Beillard, au domicile familial, « accueillie » par la tante marie, la sage-femme se faisant attendre… Nous étions le 19 décembre 1920 et il y avait de la neige… Scolarisée à l’école du Costet, elle y a obtenu son certif’ et, malgré le désir de poursuivre ses études, a ensuite travaillé à la ferme familial.

C’est au bal de ses 20 ans, lors de l’hiver 1940, qu’elle rencontre Paul-Marcel Gille, habitant des Xettes qu’elle épousera le 5 octobre 1946. Entre-temps, elle aura connu l’occupation, la fuite aux abris lors des bombardements, les visites à Cleury pour prendre des nouvelles des prisonniers et de son frère Lucien. De son union avec un Gérômois sont donc nés 4 enfants entre 1948 et 1954. Une petite famille qui grandira tout d’abord à Thaon-les-Vosges pour les raisons professionnelles du papa, puis vers les régions du Sud où ce dernier travaillera notamment pour le Centre d’Energie Atomique de Marcoule, dans le Gard. Puis direction le Lubéron pour se rapprocher de Cadarache où Paul-Marcel intégra un service d’observance de la radioactivité dans l’environnement. Et les vacances d’été, c’était souvent à Gérardmer, où le couple fera construire un chalet sur les coteaux des Xettes, chemin des Abeilles.

C’est là qu’Alice a vécu après le décès de son époux en avril 1987, seule et indépendante, dans la proximité familiale et amicale. Aujourd’hui, elle partage son temps entre Gérardmer et la campagne de Bagnols sur Cèze, accompagnée de Pascal. Balades en forêt, petite gymnastique matinale et pédalage l’après-midi pour garder la forme, Alice est une belle centenaire, fringante et exemplaire.

Alice en compagnie de ses enfants.

Alice en compagnie de ses enfants.




3 réactions sur “Happy Birthday Alice !

    1. Gille Jea-Luc

      Alice vous remercie pour vos bons vœux ! Elle a exprimé le regret de n’avoir pu fêter avec vous ce début d’un nouveau siècle.
      Au nom de ses enfants et petits enfants je vous remercie d’avoir été, de longues années durant, l’artisan de son maintien en bonne santé !
      Cordialement

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.