Search
dimanche 17 jan 2021
  • :
  • :

L’évêque de Myre visite les écoliers gérômois Le bonheur, c'est simple comme déguster des friandises et une brioche. Merci St-Nicolas

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

C’est une tradition dans l’Est de la France qui se doit d’être respectée. Faute de pouvoir défiler dans les rues de la ville, Saint-Nicolas affublé de ses deux comparses « Le Boucher » et « Père Fouettard » a visité les écoliers gérômois jeudi et vendredi. Un tour des centres scolaires agrémenté de quelques friandises et autres brioches qui ont fait la joie des enfants. Une tournée que l’on doit à la Société des Fêtes et son équipe présidée par Nicole Curtit.

Rendez-vous a été pris pour l’an prochain et cette fois, sans masque.

Crédit Photos Société des Fêtes




13 réactions sur “L’évêque de Myre visite les écoliers gérômois

  1. Laïcité

    Pendant combien de temps l’école va t-elle encore continuer , sous prétexte de tradition, à faire entrer le religieux à l’école ?
    On ne peut pas à la fois brandir la laïcité quand l’actualité l’impose et continuer à perpétuer les traditions religieuses dans l’école…
    L’école maternelle, notamment, devrait s’interroger, surce qu »elle « impose »aux enfants tout au long de l’année en référence au calendrier catholique :St Nicolas, Noël, l’Épiphanie, Pâques…
    C’est faire preuve de manque de courage et d’imagination…

    répondre
    1. Schmit

      Arrêtez avec votre laïcité!! Dans votre commentaire, on ressent l’extrémiste laïque qui parle..
      Je ne suis pourtant pas très croyante, mais ces fêtes « religieuses » sont inscrites dans notre culture depuis toujours. Notre enseignement religieux ne nous a pas nui… Au contraire!
      Ces fêtes sont des repères tout au long de notre vie et les enfants sont heureux de les vivre ne vous en déplaise … Le Saint Nicolas ou le Père Noël en visite dans les écoles, toute leur vie les enfants s’en souviendront. C’est certainement avant tout une tradition! Et alors? En quoi est elle néfaste pour les enfants??
      Notre culture religieuse est aussi un rempart par rapport à d’autres religions qui tenteraient de s’imposer trop dans nos vies!
      Au nom de la laïcité, on nous retire de plus en plus de choses qui font le ciment de notre société et c’est bien dommage..
      Je vous souhaite tout de même de bonnes fêtes de Noël, sinon, un bon repas de Noël!

      répondre
  2. Laïcité

    Peut on a la fois brandir la laïcité quand l’actualité s’impose et continuer à faire entrer le religieux dans l’ecole sous prétexte de tradition ?
    L’école maternelle, notamment, devrait s’interroger sur ce qu’elle impose aux enfants tout au long de l’année en référence au calendrier catholique : St Nicolas (dont la légende est à vomir ), Noël, l’Épiphanie, Pâques…
    Perpétuer ce fonctionnement est un manque de courage et de lucidité mais aussi d’imagination.

    répondre
      1. Laïcité

        Le principe de laicite dans l’école est inscrit dans la constitution.
        Les  » traditions » religieuses relèvent de la sphère familiale et non pas de celle de l’école.
        Et votre invitation à  » me casser » prouve votre niveau intellectuel…
        C’est vrai que pour jouer au Bingo, pas besoin de beaucoup réfléchir…

        répondre
        1. Bingo.

          Loi sur la laïcité de 1905 voulue par les bouffeurs de curés.
          Les mêmes bouffeurs de curés qui 115 ans plus tard font la danse du ventre aux islamistes…

          Pour la joie de tous les enfants, bienvenu à St Nicolas dans nos écoles.

          répondre
          1. Cricri

            votre commentaire de père fouettard virulent (sans jeu de mots) est volontairement réducteur voire mensonger. En effet l’islamo gauchisme n’est pas la seule posture possible pour un citoyen convaincu du bien fondé de la laïcité, bien au contraire.
            Vive St Nicolas en tant que symbole de bienveillance dépourvue d’endoctrinement religieux.

          2. Bingo.

            Réponse à cricri.

            Votre dernière phrase résume bien le sentiment de la majorité d’entre nous.
            Nous considérons St Nicolas comme une tradition populaire pour la joie des enfants et sans y voir du tout un symbole religieux.
            On ne va pas donc pas abandonner une de nos très belles traditions pour satisfaire une minorité de laïcards de l’extrême.

    1. beraljean

      Les enfants se sont amusés et en ces temps difficile de « covictié » Cela fait plaisir et en plus les mesures sanitaires étaient au rendez-vous.
      Répondez plutôt à cette question:
      Quel est le sexe des anges?

      répondre
  3. BEAUDAUX

    Toutes ces fêtes religieuses, et j’y ajouterai le 15 août, sont le prétexte à des retrouvailles familiales qui jalonnent nos saisons depuis des siècles.
    Outre le côté pratique de dates qui font l’unanimité, elles sont l’occasion d’intégrer nos enfants dans la sphère familiale.
    Le côté religieux, aujourd’hui, peut-être secondaire pour certains, comme moi, ce qui ne m’empêche pas d’adorer ces fêtes,comme je ne manquerai jamais le défilé du 14 juillet qui nous emmène de la Mairie aux bords du lac.
    Et quel plaisir de voir tous ces bambins courir et chahuter autour des chars et des musiques .
    Enfin, c’est pour moi le rassemblement de tous les gens qui partagent une vision commune de notre beau pays, faite de liberté et de fraternité.
    Évidemment, personne n’est obligé de participer à tous ces événements. Mais les condamner. c’est pour eux prendre le risque de ne pas se voir reconnu dans la grande communauté des gens qui ont « une certaine idée de la France « .
    Ils pourront s’en réjouir, et c’est sans doute leur but, mais qui sème le vent récolte la tempête.
    Et là, nous ne sommes plus en démocratie.

    répondre
  4. Henry Ghislaine

    Saint Nicolas ?

    Une légende Lorraine , un moment de bonheur pour les enfants et rappelons qu’il n’y a pas si longtemps on ne connaissait pas le bonhomme rouge coca cola….
    Il n’y avait que ce bon saint Nicolas qui apportait quelques friandises et jouets et peu après la fête cette fois bien religieuse de Noël.

    Ne mélangeons pas tout sinon, il faudra changer le nom du père N…, pas assez laïque !

    Avec des yeux d’enfants la vie est plus belle !

    répondre
    1. jean-paul petit

      Même les enfants de Turquie, assez peu imprégnés de chrétienté, attendent chaque année avec impatience « Noël Baba », pourvoyeur de bonbons et de cadeaux. Cette figure largement laïcisée mélange allègrement le père Noël et Saint-Nicolas.
      Il faut reconnaître que l’évêque de Myre en Asie Mineure, aujourd’hui Demre, a laissé de bons souvenirs dans cette antique province romaine de Lycie. Cette cité gréco-romaine comptait peut-être plus de 100000 habitants à l’époque. Ses ruines sont majestueuses, surtout son théâtre apte à recevoir plusieurs dizaines de milliers de personnes.
      Cette ville devait être somptueuse à l’époque de l’évêque. Le parcours de ses ruines insuffle un supplément d’esprit dont on ressort plus riche. Visite conseillée à Monsieur Laïcité.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.