Search
lundi 1 mar 2021
  • :
  • :

Débat des orientations budgétaires pour 2021 : rationaliser les dépenses de fonctionnement Moins 43,7% en matière d'investissement

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

conseil municipal hommage pompier & Rudy Noel

Le conseil municipal du vendredi 15 janvier a débuté par une minute de silence en la mémoire du sergent chef Laurent Delbreil, sapeur pompier récemment décédé en intervention, ainsi que de Rudy Noël, emblématique animateur de la vie culturelle/musicale à travers son bar l’Estaminet à Vagney.

Un conseil municipal qui était notamment dédié au débat des orientations budgétaires pour l’exercice 2021 présenté par M. le maire et son adjoint aux finances Olivier Odille. Il a notamment été rappelé que la collectivité avait dû faire face à un manque de neige ainsi qu’à la crise sanitaire en 2020, entraînant la nécessité d’un financement par la collectivité de ces budgets annexes « Gestion ski » et « Immobilier ski » pour un montant total de 1 475 000 €. « C’est la première fois en 12 ans d’exploitation » . Par ailleurs, la crise sanitaire et économique qui en découle a des conséquences bien perceptibles sur l’économie locale et donc sur les budgets de la collectivité. Entre les exonérations pour soutenir l’économie locale, les dépenses liées au COVID, le chiffre d’affaire des remontées mécaniques, les recettes non perçues en raison de la fermeture du casino etc… c’est un impact de 690 000 € hors domaine skiable alpin, et plus de 1 500 000 € au global. Étant donné cet impact et les incertitudes qui planent sur 2021, les investissements futurs ont été calibrés pour éviter au maximum le recours à l’emprunt, et ils ont donc été lourdement impactés pour 2021.

Des budgets contenus et une forte baisse en section investissement

On évoque donc des « budgets contenus » avec une baisse de 0,41% en section fonctionnement pour un total de 24,2 M€ (24,3M€ en 2020) et 43,75% en investissement pour un total de 15,3 M€ (17,2 M€). Notons qu’en matière de recettes de fonctionnement et plus précisément de fiscalité, il n’est pas envisagé d’augmenter les 3 taxes locales (la taxe d’habitation étant déjà gelée par l’Etat). Si l’on ajoute le produit de ces taxes aux compensations fiscales provenant de l’Etat, la fiscalité est inscrite à hauteur de 8 953 500 €. Concernant les concours de l’Etat, la prévision d’inscription est de 2 190 000 € (idem qu’en 2020). Les autres recettes sont essentiellement liées à l’exploitation des services de la commune (activités sportives, culturelles, périscolaires et sociales). Pour les budgets annexes et notamment concernant le Domaine Skiable Alpin, le niveau de chiffre d’affaires des remontées mécaniques est estimé à 2 700 000 € sur l’exercice budgétaire 2021, tenant compte d’une réouverture pour les vacances de février… « On mise sur février mais il n’y a pas de plan B ? » s’interroge le groupe Gérardmer Notre Perle. Du côté de Gérardmer Solidaire et d’Eric Defrnanould, on questionne la pertinence de continuer à fabriquer de la neige de culture, à vider un réservoir d’eau, à damer des pistes et à employer à plein temps des permanents pour un domaine qui risque malheureusement de ne jamais ouvrir cet hiver. « Il faut se tenir prêts à une ouverture et ne pas laisser la station en déshérence » répond le maire de Gérardmer.

Objectif : 2 Policiers municipaux supplémentaires

Concernant les dépenses de fonctionnement, on évoquera notamment les dépenses de personnel avec des charges qui resteront équivalentes à 2020 et qui sont proposées à hauteur de 8 100 000 € alors qu’il est prévu de renforcer le service Urbanisme, la Police Municipale avec pour objectif de créer deux nouveaux postes, ainsi que le service Sports en vue de l’ouverture du Complexe Aquatique et de Bien-être. Des charges équivalentes et pourtant des services renforcés, l’opposition qui évoque un « tour de force » mais cela s’explique en partie par un turn over important avec des agents ayant une forte ancienneté remplacés par des plus jeunes. Pour conclure, évoquons l’annuité des emprunts : en 2021, le niveau de l’annuité des emprunts de la Commune, hors domaine skiable, s’élèvera à 2 351 915 €. L’annuité pour le domaine skiable alpin s’élèvera à 1 571 714 €. Au 31 décembre 2021, l’encours de la dette s’établirait à :

  • 23 079 999 € pour le budget général (24 500 141 € au 31 décembre 2020) soit -5,79%
  • 2 020 878 € pour les budgets annexes hors domaine skiable alpin ( 2 334 922 au 31 décembre 2020) soit -13,44%

Soit un encours pour les Budgets hors domaine skiable de 25 100 878 € (26 735 063 en 2020) et 16 421 369 € pour le domaine skiable alpin (17 443 422 € en 2020).

 




2 réactions sur “Débat des orientations budgétaires pour 2021 : rationaliser les dépenses de fonctionnement

  1. ROBERT

    La création dans le service Police de 2 nouveaux postes pourraient être accompagnée par la pose de caméras à des points stratégiques du centre ville ex : giratoire bas Rue Mitterrand, Place Albert Ferry et autre la Croisette intersection Bd de la Jamagne / Bd de St Dié.
    Ce dispositif serait un bel outil de travail pour les Services de Gendarmerie et de Police.
    Les résidents de La Perle des Vosges n’ont rien à craindre de ce mode de surveillance qui ne peut qu’améliorer la sécurité de TOUS.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.