Search
vendredi 22 jan 2021
  • :
  • :

Des nouvelles de l’ASG aviron : on continue à ramer sur le lac de Gérardmer Un nouvelle étape pour Arnaud Tixier devenu vice-président de la FFA

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

On vous fera grâce des jeux de mots habituels sur les rameurs qui connaissent eux aussi certaines difficultés liées à la crise sanitaire mais qui continueront à s’entraîner sur le lac tant que ce dernier ne sera pas gelé.

Néanmoins, force est de constater que la motivation a été entamée par le contexte et que certains pratiquants ont un peu baisser les bras… Inutile de les blâmer pour autant, c’est le lot de la plupart des clubs et des sports. « Nous avons subi une perte d’environ 25 % de licenciés. Nous sommes un petit 80 alors que nous oscillons habituellement entre 105-110. Nous avons actuellement une activité au ralenti avec une pratique uniquement individuelle sur l’eau pour les adultes et les enfants (pas de bateaux de 2 et plus donc – NDLR). Seuls les mineurs ont le droit de s’entraîner aussi en intérieur, mais pour les adultes, le mix fitness plus ergomètre a dû être abandonné car ils n’ont pas accès à la salle, sachant qu’une grosse partie ne pratiquaient quasiment que ça… Sur l’eau, ceux qui s’entraînent seuls sont très rares, mais heureusement, pour les jeunes, les entraînements se poursuivent » résume le président de l’ASG aviron Arnaud Tixier.

Du côté des compétitions, c’est « le flou total » ou presque pour le moment, qu’il s’agisse des rencontres au calendrier de la saison comme de celles que le club comptait organiser. On pense notamment au championnat de France des moins de 14 ans programmé en juin 2021 : « Généralement, on est sur du 1 500 compétiteurs, environ 2 000 accompagnants (majoritairement des parents), ce qui nous fait 4 000 personnes au total sur le week-end quand on ajoute le staff et les entraîneurs. Les autorités vont-elles nous permettre de le maintenir ? Que va dire la Fédé ? Même moi, est-ce que je serai prêt à prendre le risque ?… Honnêtement, à l’heure qu’il est, on ne sait pas… » explique Arnaud Tixier.

Et puisque ce dernier évoque la FFA, ajoutons qu’il vient de franchir un nouveau palier dans son implication sportive en devenant, le 5 décembre dernier, vice-président en charge du sportif et du haut-niveau. On notera qu’il avait déjà intégré le comité directeur depuis 2012 et qu’il était membre de la commission sportive depuis 2008. « Nous savions que le président sortant ne souhaitait pas se représenter, donc avec un groupe dont je fais partie nous avons travaillé pendant deux ans sur un projet en vue des élections » ajoute Arnaud Tixier. En matière de responsabilités et de missions, il devra notamment coordonner la pratique compétitive et la faire évoluer ; mettre en place tout ce qui est chemin de sélection pour l’équipe nationale en collaboration avec la direction technique nationale… Un beau chantier en somme !

Enfin avant de refermer cette page aviron, un petit mot concernant Paul Tixier : ce dernier se remet du COVID qui « l’a mis à plat pendant un mois » pour reprendre les mots de son papa. Il a repris l’entraînement depuis décembre et depuis peu il est de retour à un rythme d’un entraînement quotidien. Sa catégorie de poids des légers, qui devait disparaître pour les J.O de 2024 à Paris, est finalement maintenue. Une annonce qui l’a remotivé pour tenter d’aller glaner une qualification, même si on s’attend à des places toujours aussi cher ! Concernant Tokyo en revanche cela semble très compliqué de réussir à rejoindre l’équipe nationale…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.