Search
dimanche 17 jan 2021
  • :
  • :

Tourisme : « se rappeler que l’excès n’est pas porteur »

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print
poubelles xonrupt tri hiver 2020-2021
Une pointe de dépit et d’incompréhension de la part de certains Xonrupéens qui ont pris cette photo le 4 janvier au départ des vacanciers.
Une photo qui pourrait se nommer « pourquoi » : pourquoi et comment en arrive-t-on parfois à ce genre d’excès ? « Très difficile de garder de la tolérance devant ce manque de respect en pensant aux professionnels qui vont ramasser, pour la nature qui n’a pas besoin de ça, pour les locaux qui ne peuvent plus évacuer leurs déchets pourtant nous payons notre taxe pour les ordures.
Et si nous pouvions retrouver de la modération dans l’accueil des vacanciers, se rappeler que l’excès n’est pas porteur » précisent les auteurs de ce cliché qui ne s’opposent bien évidemment pas au tourisme, surtout en cette période, mais souhaitent que cette activité soit gérée de manière sans doute plus sobre et raisonnable… Un cri du cœur…



29 réactions sur “Tourisme : « se rappeler que l’excès n’est pas porteur »

  1. Christophe

    Bonjour, Ca va encore je trouve car les déchets sont mis à coté des conteneurs. Par chez nous ils sont déversé dans les champs !

    répondre
  2. Simon joelle

    Il faudrait exiger des loueurs qu’ils récupèrent les poubelles et qu’ils les amènent à la déchetterie ou les déposent dans les conteneurs lorsque ceux-ci sont pleins,je ne vois pas d’autres solutions….

    répondre
  3. Chevrier arnaud

    Bonjour, une fois de plus le loueur est pointé honteusement du doigt … il faudrait que le loueur récupère les déchets … que ne faut il pas entendre comme ânerie . Je rappellerai ici que le loueur collecte et reverse la taxe de séjour qui elle même contribue au ramassage des ordures ménagères il paye également une taxe d’habitation qui profite également à ce système de collecte des déchets et il paye des impôts fonciers qui eux aussi contribuent au ramassage des déchets .
    Donc si touristes il y a, taxe en rapport aux nombre de ces derniers est collecté.
    nous pouvons donc en déduire que le bailleur participe àu ramassage par l’impôt ce n’est donc pas ce dernier qu’il faut brimer, mais bien la gestion de la comcom concernant le ramassâge des déchets .

    répondre
  4. Thiebaut

    Il faut s’adresser à la comcom qui est sensée gérer ! !
    Moi personnellement quand une poubelle est pleine je garde mes déchets! !! Les conteners au bord du lac n’étaient pas plein dimanche aprem!!!

    répondre
  5. Gilles.

    La faute en incombe uniquement à ceux qui sont chargés d’organiser le ramassage des ordures.
    N’incriminons ni les loueurs ni les touristes.
    Depuis quelques années à chaque période de pointe ( 14 Juillet, 15 Aout, Noel, Nouvel an,…), le problème est récurrent .
    Donc si nous le savons ,organisons nous en amont.
    Remarquons qu’auparavant le ramassage des ordures était géré par les mairies et pas par la comcom actuelle. Et il n’y avait pas de problèmes.
    Il est grand temps de se barrer de ce zinzin.

    répondre
  6. Lochon

    Bonjour
    Ok. Mais cela n’empêchera pas les gens de laisser ,par fainéantise ,les cartons non dépliés et bouteilles en verre au pied des conteneurs prévus à cet effet!!

    Peut-être sont-ils manchot?

    répondre
  7. cabosse

    C’est tellement facile de se cacher derrière une taxe ou un impôt qui autoriserait tout ! Pollueur payeur, c’est bien ça l’esprit ?
    Problème de comcom ou pas, le constat est là, le tourisme de masse, tout comme l’élevage intensif ou la culture intensive, n’apporte rien d’équilibré pour notre planète,il serait plus que temps d’en prendre conscience !!

    répondre
    1. Gilles.

      En parlant de  » tourisme de masse » , vous confondez les Hts Vosges avec Barcelone ou Venise…
      Cette gêne, très relative, c’est 60 jours par an. Grace à cela, on réussit à conserver commerces et services publics.
      Sans cet apport économique, vous imaginez quel avenir pour nos bleds de fond de vallée ?

      répondre
      1. jack

        c est vrai que parler de tourisme de masse dans les vosges , c est un peu exagéré….les com com sont devenus ,à l image de l état,des structures mal organisées ou l’on ne parle que de textes officiels,de réglements ,de « conventions » ,bref des usines à bla bla qui coûtent cher pour pas grand chose….dès qu’ il faut s attaquer à un problème concret c est la misère….sur la photo on voit que les ouvertures sur containers pour y déposer ses sacs sont trop petits…..d’où tous les sacs rangés à l extérieur …ou alors faut venir avec son chalumeau pour agrandir le trou?

        répondre
  8. Paco

    C’était le même problème à Rochesson après les fêtes
    Poubelles qui débordaient de partout dans le village
    Mais que fait la Communauté de commune des Hautes Vosges ?
    Ça ne sera pas moins cher sur la facture…

    répondre
  9. Simon joelle

    Je paye les mêmes impôts que vous Monsieur ,à mes yeux,ce n’est pas une ânerie, juste une suggestion qui apparemment ne vous plaît pas….

    répondre
  10. Homeyer Pierre

    Les touristes aussi ont bon dos..: si les déchets (bien rangés au demeurant) sont conséquents on peu en déduire que le commerce local a fait de bonnes affaires non? Ce n’est pas ce que l’on souhaite?
    Donc c’est à la comcom de faire le nécessaire pour effectuer des tournées de ramassages plus fréquentes.

    répondre
  11. jean-paul petit

    Gilles a raison, le problème est récurrent, il est même récurant. Sauf que c’est mal récuré ! C’est écoeurant, mais ils n’en ont cure.
    Que voulez-vous, nous sommes passés d’une société de Lettres à une société de lavoir, comme disait la mère Denis. J’achète, tu jettes, il achète, nous jetons, vous achetez, ils jettent.
    C’est ben vrai, ça, qu’il faudrait, pour le coup, jeter à la poubelle tous les zinzins du genre comcom. Voilà qui ferait moultes éconocroques pour les citoyens.
    Bonne année les amis, ça commence fort!

    répondre
  12. cabosse

    Je ne connais pas le ou les critères qui permettent d’évoquer tourisme de masse ou pas, à chacun d’en juger, puisqu’une ville comme Gerardmer multiplie sa population pendant les périodes de vacance par +/- 4
    J’ai cru lire dans tous ces commentaires, que plus les déchets étaient conséquents, mieux l’économie se portait !! Quelle belle considération, ou plutôt, sidération ..
    Le tourisme fait vivre des personnes, et tant mieux, d’autres le subissent, c’est dommage, parce que c’est bien le comportement humain qui est à l’origine de bien des problèmes
    C’est vraiment dommage, notre planète ne mérite vraiment pas ça !
    Au bout du compte, qu’est qui est gênant sur la photo, la quantité de déchets, le fait qu’ils ne soient pas ramassés ? ou les 2 ?

    répondre
    1. Gilles.

      La surconsommation qui génère déchets, pollutions, et un problème pour la planète.
      Mais ces vilains touristes auraient produits la même quantité de déchets si ils étaient restés chez eux .Qu’ils soient ou non partis en vacances.
      Le problème est donc général et n’a rien à voir avec les vacanciers.

      répondre
  13. Jean

    En même temps, c’est prévisibles, à chaque vacances scolaires les ordures débordent, on le sait , il suffit d’augmenter les rotations ..
    Les touristes n’y sont pour rien, ils vivent et ils ont raison, les rigolos qui gèrent les ordures à la comcom, en sont responsables.

    répondre
  14. étonné

    Il est certain que l’ augmentation de gens crée plus de déchets, surtout en période de fêtes et de congés, soit ont veut des touristes et on assume , soit on ferme les vannes du pognon et on n’en veut pas.d’ autre part, il est certain que la gestion des déchets laisse à désirer partout en France , comcom ou pas…..mais , cependant , dans ma région , le volume des containers est proportionnel au nombre d’ habitants du foyer ou des gites et des centres de vacances, donc il doit y avoir une mauvaise appréciation dés le départ, les déchets doivent rester dans les poubelles du loueur , celui ci paye les taxes en fonction des ses locations, mais c’est comme les entreprises qui mettent leurs déchets chez les voisins pour fausser les bilans et payer moins cher. la solution est que ces gens reprennent leurs poubelle chez eux.

    répondre
    1. Gilles.

      La taxe de séjour est là pour ça.
      Elle a été spécialement créé pour aider les communes touristiques à financer les dépenses engagées par l’accueil des financiers.

      répondre
  15. Pompey

    Le problème est basique et simple. Il suffit juste d’adapter les collectes à la demande.
    Tout bon gestionnaire d’activité sait le faire, alors amis de la comcom, à vos plannings.
    Si besoin de suggestions, la nécessité de ramassage et plus forte les lundis matin, en période de vacances, après un week-end pont.
    Exemple d’adaptation au besoin d’enlevement:
    La place du marché est bien nettoyée en quelques heures chaque jours les jeudi-samedi, et non pas 3 jours plus tard !!!
    Prendre exemple.

    répondre
  16. Denis

    C’est aux communes de s’organiser. Elles sont bien contentes d’encaisser les taxes d’habitation pleins pots sur les résidences secondaires et les taxes de séjour. Cela devrait permettre de financer les besoins induits par les augmentations ponctuelles de population. C’est l’idée non ?

    Par ailleurs c’est comme si les locaux étaient irréprochables ….. le mal vient toujours d’ailleurs !

    répondre
  17. cabosse

    Tout ceci est très intéressant
    En gros, le coupable, si j’ai bien compris, c’est la comcom
    On tient enfin un présumé coupable, d’accord, mais ensuite, il va se passer quoi ? Quand on sait qu’avec la comcom, c’est compliqué de « bouger »
    Et si au lieu de dire « c’est pas moi c’est l’autre », les loueurs proposaient de gérer eux mêmes la gestion des déchets provenant de leur location, en étant bien évidemment exemptés de tout impôts/taxe incombant à ces déchets ?
    Pourquoi une ville comme Gerardmer ne pourrait pas être force de proposition, et innover en devenant pilote d’un tel projet ?

    répondre
    1. Gilles.

      Les proprios de gites acquittent taxes d’habitation, taxes foncières, taxes de séjour.
      à ce titre, ils bénéficient des services inhérents offerts par la collectivité.
      C’est aux services qui gèrent la collecte des déchets ménagers de s’organiser en conséquence.

      répondre
  18. ROBERT

    POMPEY, vous avez tout à fait raison avec votre suggestion d’adapter les collectes en fonction de la demande.
    Etant un adepte de la marche sur la commune de Gérardmer. Je serais en mesure de communiquer sur un bon nombre de points plus qu’encombrés lors des périodes estivales et hivernales dans des secteurs fréquentés par de nombreux touristes .Ces endroits de collecte pourraient être renforcés en augmentant le nombre de conteneurs pendant les vacances.
    Le personnel habilité à ces tâches serait le plus qualifié à remonter ces
    informations à leur hiérarchie . Je ne pense pas que cela serait plus coûteux de mobiliser des équipes lors de Week End ou jours fériés.

    Exemples de quelques points de dépôts concernés: Bd d’Alsace camping – cars / Rue Gérard D’Alsace + rats / Rue des Pêcheurs / Chemin de la Droite du Lac (lotissement de beaucoup de chalets situés derrière l’ancienne propriété de Mr Yung./ Rue de la Plage derrière Résidence Les Naïades et autres …
    Les riverains de tous ces endroits paient également des taxes et peuvent prétendre un retour sur l’environnement dans leur secteur.
    Ce respect s’adresse également à nos hivernants et estivants.
    Il faut également penser à faire respecter l’arrêté municipal pour les dépôts de sacs à ordures ménagères et encombrants, que l’on voit au centre ville et quartiers les dimanches et jours fériés !!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.