Search
dimanche 7 mar 2021
  • :
  • :

Froid – René Bourquin maîtrise mathématiquement le « ressenti »

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

tempéNotre article sur le ressenti des températures ayant fait l’unanimité, suivez mon regard, à la demande générale nous vous proposons de calculer vous même votre propre ressenti…sur la base de calculs mathématiques précis. Pour cela, nous utilisons les grands moyens et faisons toujours appel à notre Einstein local René Bourquin. Accessoirement skieur de fond, l’ancien prof de maths de la Haie Griselle était sur les lattes samedi matin, entre la Roche des Bioqués et Grouvelin. A 9h tapante, il faisait -10° et le vent soufflait à 50km/h. A la recherche de la glisse idéale, à peine essoufflé, René s’est soudain  écrié. «  j’ai la formule« . Quasiment en « live » en voici la teneur.

Température ressentie : T température sous abri, V vitesse du vent à 10m du sol, TR température ressentie

TR= 13,12+0,6215 x T – 11,37 x V0,16 + 0,3965 x T x V0,16

Selon nos sources, le mathématicien est resté couché ce dimanche matin avec un mal de crâne inhabituel.

Pour votre confort, vous pouvez toujours consulter  le tableau que nous vous avons présenté dans un article précédent. Sagesse est mère de sûreté…https://gerardmerinfo.fr/2021/02/froid-ressenti-denviron-141/

NDLR : cet article a été classé en rubrique « santé »…




5 réactions sur “Froid – René Bourquin maîtrise mathématiquement le « ressenti »

  1. j'ai le masque

    copieur ou génie notre Einstein local ?? voici une formule trouvé sur un site :
    Une formule qui permet de calculer approximativement la température ressentie par le corps humain pour une température en Degrés Celsius notée T et une vitesse du vent de 110 km par heure 13,12+0,6215×T +(0,3965×T -11,37)×2,1 Calculer la température ressentie par un grimpeur arrivé au sommet de l’Everest lorsque la vitesse du vent et de 110km/h et la température de -50 degrés Celsius. Donner une valeur approchée à l’unité près

    répondre
      1. jack

        Tout à fait gillou ,ce concept vient des usa/canada mais c est intéressant d’en parler et d avoir le tableau partagé par mr bourquin:Le refroidissement éolien, parfois aussi appelé temperature ressentie, est la sensation de froid produite par le vent pour une température de l’air ambiant donnée. Paul Siple et Charles F. Passel ont développé le concept de facteur du refroidissement éolien (en langue anglaise, le wind chill) juste avant l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale lors d’expériences en Antarctique1.

        Le concept s’est graduellement répandu ensuite grâce au service météorologique des États-Unis. Environnement Canada et d’autres services nationaux de météorologie l’utilisent afin de pouvoir quantifier la température perçue, en cas de froid intense, par le corps humain en combinant la vitesse du vent et la température extérieure.

        répondre
  2. pelletier Laure

    Coucou René. J admire ton courage et cette formule venue de loin. Remet toi vite. Une ancienne élève de passage à Gérardmer. Un coucou à Alexandre. Bise, Laure

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.