Search
vendredi 30 juil 2021
  • :
  • :

Mise en œuvre de mesures d’urgence par le préfet suite à un pic de pollution atmosphérique de type « mixte » Communiqué de la Préfecture des Vosges

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

Mise en œuvre de mesures d’urgence par le préfet suite à un pic de pollution atmosphérique de type « mixte » (polluants concernés : particules et oxydes d’azote).

Le 25 février 2021, l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air en région Grand Est, ATMO Grand Est, a déclenché la procédure d’alerte à la pollution atmosphérique sur le département des Vosges.
Étant donné que les impacts sanitaires de la pollution atmosphérique sont avérés et qu’il existe dans le même temps des moyens pour réduire les émissions de polluants, Yves Séguy, préfet des Vosges, a pris un arrêté afin de déclencher les mesures d’urgence prévues par la procédure d’alerte, à compter du vendredi 26 février 2021 minuit sur l’ensemble du département.

Les mesures prises sont les suivantes :
• Tout brûlage à l’air libre de déchets verts est interdit – sauf pour motif de sécurité publique. Les dérogations au règlement sanitaire départemental, art. 84 sont suspendues ;
• Les opérations de brûlage à l’air libre des résidus agricoles sont interdits jusqu’à la fin de l’épisode ;
• Les sites responsables localement des émissions les plus importantes mettent en oeuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 1 ;
• Les travaux générateurs de poussières (chantier de démolition, …) sur les chantiers ne peuvent être réalisés que si un arrosage permettant l’abattage des poussières est mis simultanément en oeuvre ;
• Les feux d’artifice sont interdits ;
• L’utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage d’agrément dans tous les logements, dès lors qu’il n’est pas une source indispensable de chauffage est interdite ;
• Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussées séparées, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20km/h sans descendre en dessous de 70km/h. Pour les autocars et poids lourds (>3.5t) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130km/h ; Des contrôles de vitesse et anti-pollution sur route sont réalisés sur les axes concernés ;
• Les collectivités ayant défini des plans d’urgence mettent en oeuvre les actions les plus adaptées ;
• Les temps d’entraînement et d’essais des épreuves de sports mécaniques (terrestres et aériens) sont réduits ;

Si l’épisode de pollution se prolonge, les mesures énoncées seront maintenues et renforcées dès le 27 février 2021 par les mesures suivantes :
• La vitesse maximale autorisée pour les véhicules est abaissée de 20km/h sans descendre en dessous de 70km/h sur l’ensemble du réseau routier du département ;
• Les sites industriels responsables localement des émissions les plus importantes mettent en oeuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 2 ;

À noter que les catégories de véhicules suivantes ne sont pas soumises à la réduction de vitesse :
• les véhicules des forces de l’ordre et de sécurité civile ;
• les véhicules des services d’incendie et de secours ;
• les véhicules d’urgence médicale (SMUR-ATSU).
Les mesures prises par le préfet seront levées dès que la procédure d’alerte sera levée.
Pour connaître des informations complémentaires sur la qualité de l’air et sur l’évolution de la procédure d’alerte, veuillez consulter le site internet d’ATMO Grand Est : http://www.atmo-grandest.eu/




3 réactions sur “Mise en œuvre de mesures d’urgence par le préfet suite à un pic de pollution atmosphérique de type « mixte »

  1. René Lenchif

    Je ne sais pas si je suis un cas (mais si, j’en suis un) particulier, mais j’ai un peu de mal à suivre les démarches de notre préfet.
    Y’a urgence ou pas?
    Ne pas brûler à l’air libre les déchets et résidus, c’est pas déjà interdit?
    Faire du feu dans sa cheminée pour économiser un peu de gaz d’électricité ou de fioul, c’est défendu?

    Et le top:

     »• La vitesse maximale autorisée pour les véhicules est abaissée de 20km/h sans descendre en dessous de 70km/h sur l’ensemble du réseau routier du département »

    Boulevard de la Jamagne on roule à combien? 50 ou 70??????????

    Difficile à comprendre les énarques.

    répondre
  2. jean-paul petit

    Le préfet Seguy nous prend-il pour des chèvres? La chèvre rit. On a plus de chance (ou de malchance) de mourir de rire que de mourir du corona.
    Je croyais moi aussi que le brûlage des végétaux était interdit depuis que des boboïdes urbains ont décrété que ce brûlage est mauvais pour les poumons des ruraux.
    Il doit bien exister au fond de nos vallées quelques derniers Mohicans qui persistent à s’envoyer des signaux de fumée. Mais tout de même, l’argument sent le hareng fumé.
    L’interdiction de se chauffer au bois est tout aussi fumeuse. Va-t-on réinventer la guerre du feu? Néandertal est de retour.
    Quant aux limitations de vitesse, ce sont les plaquettes de frein qui vont fumer. C’est la stratégie de l’escargot. En ces temps de migration touristique de masse, c’est tout le monde sur la route, mais à un train de sénateur (bonjour Monsieur Larcher).
    Et de longues colonnes de véhicules de se traîner sur des voies encombrées, plus ou moins à l’arrêt, pots d’échappement fumant et crachant leur dioxyde d’azote et leur monoxyde de carbone (ou l’inverse, je ne suis pas chimiste).
    Nul doute qu’avec de telles mesures, l’horizon va s’éclaircir et le ciel retrouver une pureté cristalline. On est bien gouverné.

    répondre
    1. xlpc

      pourquoi s ‘énerver pour rien?
      le brulage de végétaux est interdit dans la plupart des communes pour les plus grand bien des nos poumons et notre odorat, sans parler des nuisances connexes lorsque des voisins égocentriques bravent l interdiction plutôt qu aller à la déchetterie. Le rappel n’est pas inutile
      il n’est pas interdit de se chauffer au bois, lisez bien, c’est uniquement le cas lorsque ce n’est pas indispensable (ce qui est la cas lorsque ce type de phénomène météo chaud et sec se produit).
      quant à la circulation, un peu d’information vous démontrera qu elle est mécaniquement plus fluide si tout le monde respecte la limitation.
      de plus le préfet des Vosges n’est pas énarque.
      Râler pour râler est mauvais pour le cœur, autant que la pollution.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.