Search
lundi 19 avr 2021
  • :
  • :

Vosges : deux établissements reçoivent le label « Accueil Vélo » Parmi ceux-ci, le chalet « Les papillons aux flocons » à La Bresse

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

vCe vendredi après-midi, Simon Leclerc, vice-président du Département en charge de la mobilité, s’est rendu au Chalet les papillons aux flocons, à La Bresse, pour remettre le label accueil vélo aux propriétaires de deux établissements.

Le Conseil départemental est pilote et évaluateur de la marque nationale « Accueil Vélo » pour le département des Vosges, autorisant ainsi pour une durée de 3 ans les prestataires volontaires et remplissant les conditions, à utiliser la marque. Il s’agit d’un label national, permettant d’identifier les prestataires (hébergeurs, sites de visites ou de loisirs, loueurs/réparateurs de vélo, offices de tourisme) proposant des services adaptés à la pratique du tourisme à vélo, et situés à moins de 5 km d’un itinéraire cyclable balisé.

Existant depuis 2012, ce label est en plein essor. A ce jour, le département des Vosges compte 90 établissements labellisés, dont 11 à La Bresse et 12 à Gérardmer. Ce vendredi, donc, deux nouveaux labels ont été délivré, à Sabine Munck pour le chalet « Les papillons aux flocons » à La Bresse et à Joséphine et Jean-Paul Munck pour le gîte « Bel Air » à Gérardmer. Le Département offre à chaque établissement labellisé un kit de réparation ainsi que les frais d’adhésion au label.

Un établissement Accueil Vélo, c’est la garantie pour le touriste à vélo de :

– Se trouver à moins de 5km d’un itinéraire cyclable

– Disposer d’équipements adaptés : abri à vélos sécurisé, kit de réparation

– Bénéficier d’un accueil attentionné : informations et conseils utiles (circuits, météo, …)

– Disposer de services adaptés aux cyclistes : transfert de bagages, lavage et séchage du linge, location de vélos et accessoires, lavage des vélos,…




9 réactions sur “Vosges : deux établissements reçoivent le label « Accueil Vélo »

  1. Exemplaire

    Bravo ! Belle initiative ! Et une démarche qui privilégie des valeurs respectueuses de la nature et des autres. Pas comme ces motordays…

    répondre
    1. Philippe

      Tout à fait d’accord. Si le virus pouvait éliminer le Motors Day , ce serait certainement la conséquence la plus positive.

      répondre
      1. Bio

        Un peu de tolérance il y en a pour tout le monde. Dites aux commerçants que vous ne voulez plus du motors day ! N’oubliez pas que si vous avez piscine, patinoire, hôpital c’est bien parce que le tourisme fait vivre la vallée

        répondre
        1. EMBT

          Certainement pas avec les motordays qui ne durent que quelques jours.
          De plus cela fait fuir ceux qui n’aiment pas et les autres sont à la Mauselaine. Je crois que cela coûte plus cher que le bénéfice que cela peut apporter. C’est la même chose pour le rallye. Les parkings sont bloqués ,la ville et les environs sont bloqués. L’attrait de Gérardmer c’est son lac, la nature Et pas les machines infernales. la preuve cet hiver.!!!!!

          répondre
          1. Ouille.

            Il en faut pour tous les gouts.
            En ce qui me concerne, le Motordays ( une fois tous les deux ans ) et ce beau rallye ne me dérange pas, bien au contraire.

            Sinon, 95 % des visiteurs d’un jour à Gérardmer ne viennent pas pour la nature mais pour s’empiler autour du lac et faire du lèche vitrine dans les rues commerçantes.
            Et ceux qui viennent pour la nature ne sont pas garés au centre ville….

    2. Schmit

      Bien d’accord avec vous.. Si cette « animation » polluante et calamiteuse qu’est le Motordays pouvaient être totalement interdite , on serait tellement soulagé ! …

      répondre
      1. Ouille.

        Belle persévérance de Mme Schmit. …
        Cela doit faire une cinquantaine de fois que vous passez un commentaire pour dénoncer le Motordays,….

        répondre
        1. Schmit

          Oui, persévérante, entêtée, obstinée je suis, !! Une cinquantaine de fois ne suffiront sûrement pas….. Encore et encore, je me manifesterai afin que j’entraîne un maximum de Gérômois dans mon sillage pour faire interdire purement et simplement cette manifestation qui n’a rien à faire dans une ville comme Gérardmer:!
          Ma ville n’est pas un champ de foire! Désolée ! Je veux que mes enfants et petits enfants respirent un air encore préservé et qu’ils ne soient pas abrutis de bruit et de pollution…

          répondre
          1. EMBT

            Tout à fait d’accord avec vous . Ces engins nous embêtent déjà suffisamment avec leurs bruits infernaux. Quand seront-ils verbalisés comme les voitures pour bruits intempestifs? Il est temps qu’on y mette bon ordre. Mais évidemment il y a des catégories auxquelles on ose pas toucher!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.