Search
mardi 15 juin 2021
  • :
  • :

Jean-Marie Baugé nous a quittés

Linge de maison des Vosges à Gérardmer
image_pdfimage_print

JM Baugé

 

Jean-Marie Baugé est né à Kichompré le 18 août 1938 au foyer de Louis et Pauline Baugé. Il a eu la joie d’accueillir un petit frère, André, 7 ans plus tard, à la fin des aléas de la guerre. Après son service militaire effectué en temps que parachutiste et musicien à Toulouse et à son retour d’Algérie, il a travaillé comme dessinateur jacquard aux Ets Garnier Thiébaut jusqu’à sa retraite. En 1963, il s’est marié avec Monique Pierrel, de Thiéfosse, infirmière à l’hôpital de Gérardmer. De cette union sont nés  trois enfants : Christine, Brigitte et Jean-Marc, puis 5 petits enfants : Pauline, Mathieu, Marine, Judelin et Antoine. Ils ont beaucoup aimé leur papy qui faisait de beaux dessins, de la musique et de la bonne confiture.  A Pâques, une arrière petite fille prénommée Hermione est née qu’il n’a pas eu la joie de connaître. Jean-Marie était un artiste qui aimait surtout la musique pratiquée à l’Union Musicale de Gérardmer où il a officié durant 60 ans comme trompettiste, dont 10 ans comme directeur. Il appréciait l’art sous toutes ses formes et a réalisé toute sa vie de nombreux tableaux et dessins. Passionné d’histoire et de géographie, il a fait de beaux voyages avec Monique durant sa retraite et il s’occupait de son jardin.

Il est décédé le 20 mai au CDRS (centre de repos et de soins) de Colmar. Ses obsèques seront célébrées samedi 22 mai à 10h30 en l’Eglise de Gérardmer.

Nos sincères condoléances.




6 réactions sur “Jean-Marie Baugé nous a quittés

  1. Vincent Lorange

    Adieu Jean-Marie. Il aura été un père spirituel, un guide musical pour beaucoup de jeunes, formés par ses soins à l’école de musique. Homme d’une bonté, d’une générosité et d’une Humanité exemplaire, il était le principal pilier, la clé de voûte de l’Union Musicale, durant les années 80, avec le soutien indéfectible de Monique, son épouse.
    Aujourd’hui encore, au sein des harmonies où je prends la baguette, il est resté un de mes modèles. Riche de ses enseignements, je suis honoré et fier d’avoir pu le côtoyer. Toutes mes pensées accompagnent Monique, Christine, Brigitte, Jean-Marc, puissent-elles alléger leur douleur.

    répondre
  2. Jean PETIT

    Très agréables compagnons de voyages Jean-Marie et Monique resterons dans nos bons souvenirs. Monique,nous te présentons ainsi qu’a toute ta famille nos plus sincères condoléances et tout notre soutien en ces pénibles moments. Amitiés Denise et Jean PETIT

    répondre
  3. Annick MICHEL

    Je suis triste d’apprendre le départ de Jean-Marie, pour qui je garde un profond respect et beaucoup de sympathie. Il a été pour moi un excellent chef d’harmonie, extrêmement bienveillant, il savait nous motiver pour que nous produisions des concerts de qualité, j’ai tellement de bons souvenirs de cette époque. Mme Baugé, Christine, Brigitte, Jean-Marc, je vous adresse mes plus sincères condoléances.

    répondre
  4. chipot

    encore une figure gerômoise qui s’en va, toutes mes condoléances à la famille, l’absence est toujours une épreuve quotidienne.Effectivement Jean Marie, comme Michel Libraire ou Gérard Valroff, avait la musique et la fratérnité qui coulaient dans ses veines. Combien de défilés sous la pluie, de concerts de Sainte cécile, de répétitions générales à se faire du souci quand on canardait , dans la joie…et toujours gentillesse et rigueur pour sortir des concerts de qualité, patience et bonne humeur pour fidéliser les troupes et répéter dans la bonne humeur! un grand chef et un grand monsieur sont partis , et comme on dit, ce n’est qu’un au revoir, nous nous reverrons un jour…

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.